2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 18:08

Lors du Conseil muncipal du 28 mars 2011 ( L'autre compte rendu du Conseil municipal. Séance du 28 mars 2011. ) nous apprenions que la municipalité a demandée une étude pour un aménagement urbain cohérent du Centre de Schweighouse. Jusqu'à présent rien de nouveau, le réaménagement du centre ville et en particulier de la place Wendling, est l'une des trop rares propositions concrètes et réalistes, dans le programme de Schweighouse Autrement.

 

 

Le problème vient à la lecture du dossier du marché public pour cette étude. Vous pouvez, faire comme moi et aller lire les différents documents concernant ce marché public, en allant sur le site de la commune, dans la section « Économie », puis « Marché publics ». 

 

Puis là comme moi, vous risquez de tomber de haut, de bien haut. Dans le document qui se nomme "Cahier des clauses administratives particulières", j'ai pu lire ceci : 

 

« La concertation avec le public : La concertation avec le public fait partie intégrante de la démarche de projet engagée par la Municipalité. »

 

Pardon !? La concertation avec le public !? Quand la municipalité a elle prévenue les habitants de notre ville de sa volonté de les associer à ce projet ? Jamais ! Mais là on pourrait dire c'est le pompon! Enfaîte non, c'est presque encore pire.

 

En continuant ma lecture des autres documents de l'appel d'offre, j'ai compris comment on en arrivé là. Il suffit de regarder le calendrier fixé et qui est le suivant :  

 

- Début mai 2011 : Lancement de l’appel d’offre. 

- 6 juin 2011 : Date limite de remise des offres. 

- 7 juin : En Commission d'Appel d'Offre (CAO), ouverture des plis. 

- 13 juin : Entretien avec les équipes retenues. 

- 13 juin : En CAO d’attribution du marché. 

- 14 juin : Engagement et démarrage des études. 

- Début juillet : Présentation du diagnostic prospectif lors d'une réunion publique.

- mi-septembre : Présentation du plan de circulation, stationnement et du programme d’aménagement urbain lors d'une autre réunion publique. 

- mi-octobre : Rendu final de l’étude. 

 

Et là j'ai cru halluciner. Bon le début du calendrier, correspond à un déroulement classique d'une procédure d'attribution d'un marché public. C'est après où cela se complique. Début juillet, vous pouvez lire qu'une présentation du premier diagnostic de l'étude aura lieu lors d'une réunion publique.

 

Tiens donc le 1 er juillet LA réunion publique  est prévue. Nous en connaissons donc enfin le sujet. C'est donc une réunion publique qui est consacré à ce projet de réaménagement du centre ville.

 

C'est là que je trouve une nouvelle fois notre Maire dès plus culotté pour ne pas dire hypocrite. Il nous annonce des bouts des lèvres la tenue d'une réunion publique sans en dire de plus. Alors naïvement on peut croire à la tenue d'une réunion classique avec un traditionnel question-réponse sur de nombreux sujets aussi variés que divers.

 

6a00d8341c5c4653ef0120a535927c970c-800wi

 

Mais Marcel Schmitt et Schweighouse Autrement, ont déjà prévu le sujet : le réaménagement du centre ville. Je ne suis pas contre ce sujet, au contraire, il est capital pour l'avenir de notre commune. Mais en gros vu l'ampleur du sujet, cela va complètement accaparerer la réunion publique qui risque fortement de tourner uniquement autour de cela. Pour moi M. le Maire tente de détourner cette réunion publique tant promise à son avantage.

 

De un cela confirme que la municipalité prépare à fond cette réunion publique et vu le peut de conviction de Schweighouse Autrement pour la participation des habitants aux affaires de la commune, j'en déduis qu'elle appréhende cette première rencontre entre elle et nous habitants de Schweighouse. C'est pourquoi la municipalité tente de la canaliser au maximum.

 

De deux, Marcel Schmitt et son équipe veulent se donner le beau rôle. Ils auront en main la fameuse étude, surement très rigoureuse qui va donner une image sérieuse de leur gestion de la commune. Néanmoins ils oublient vite que c'est la première étude de ce genre qu'ils commandent en trois ans et que tous les autres projets se sont faits sans. A ce titre aucun projet sérieux à part le rond point n'a vu le jour. C'est peut être à cause de cela. De plus la présentation, point faible de M. le Maire et de Schweighouse Autrement, selon moi, va avoir de la gueule, avec un joli power point, plein d'image, de phrases chocs et de propositions. 

 

De trois et c'est le meilleur, c'est que c'est le maître d'oeuvre, c'est à dire la futur entreprise en charge de l'étude, qui va apporter l'ensemble des documents pour cette présentation et qui s'occupe en partie de l'animation de cette réunion publique. 

 

C'est donc tout bénéf, comme on dit pour notre Maire et pour son équipe. Ce soir là, ils vont débarquer, tentant de gommer au maximum leurs trois premières années des plus inefficaces et montrerons à quel point ils vont préparer efficacement l'avenir de notre commune. 

 

Ainsi Marcel Schmitt tente tout simplement de détouner les principes d'une réunion publique ! Pour début juillet, Marcel Schmitt et son équipe ne nous prépare pas une réunion publique, mais une réunion de concertation sur un seul sujet et sans en prévenir,   jour, les principaux concernées : nous schweighousiens. 

 

 

Qu'ils se détrompent sur ce sujet, les habitants de Schweighouse  maintenant prévenus, mais pas par la municipalité. Puis nous habitants de Schweighouse qui formons l'équipe du blog, serons présents le 1 juillet, mais avec nos questions sur l'ensemble des sujets qui concerne notre commune ... mais de plus nous allons potasser un peu plus sur le projet de réaménagement du centre-ville. Et le meilleur c'est que nous ne serons pas les seules à le faire. 

 

Je lance à appel, à tous les autres habitants de Schweighouse, comme moi! Ne nous laissons pas voler notre réunion publique! C'est la première fois en trois ans que nous pouvons enfin avoir un face à face entre nous, habitants de Schweighouse et nos élus. M. le Maire tente de tirer à son avantage cette rencontre, mais il n'a rien compris. Il ne s'agit pas d'un affrontement, mais belle bien d'un échange qui doit être constructif pour notre commune. 

 

Préparons nous donc pour faire comprendre à notre Maire, que nous faisons tous cela pour l'intérêt de Schweighouse et de nous ses habitants. 

 

Kevin-001Kévin Kennel.  

 

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Richard 16/06/2011 17:15



Des commentaires de ce calibre un jour de bac philo...



Kévin Kennel 16/06/2011 10:42



Le point de vue que je défends par d'un constat réel que vous retrouverez dans n'importe qu'elle revue sociologique ou à un contoir d'un bar.


 


Puis dans la proposition générale que je fais, c'est une politique qui est appliquée dans d'autre commune, faut il encore en voir les effets positifs ou négatifs.
Alors oui cela peut paraitreutopique, car peu détaillé.


De plus selon moi avoir un objectif utopique ne peut être que bénéfique pour pouvoir s'en cesse tenter de s'y approcher, tout en étant réaliste sur le fait que cette objectif utopique ne sera pas
atteint.


   


Kévin Kennel.  



Marcel 12/06/2011 21:10



Kevin,


en guise de réponse je vous livre la définition d'utopique dans le Petit Robert


1) Utopie: "Idéal, vue politique ou sociale qui ne tient pas compte de la réalité"


2) Utopique: "... imaginaire, irréalisable"


 



Kévin Kennel 10/06/2011 09:33


Bonjour à vous Marcel, Merci pour vos conseils, que j'applique déjà, mais un correcteur d'orthographe virtuel n'est pas infallible. Ensuite bravo, pour votre réaction. Pour pousuivre sur le sujet,
j'adhére à vos propos et vos exemples sont bien révalateurs du caractère "sanguin" dirons nous, que notre Maire peut avoir. Néanmoins à chaque fois je ne peux m'empêcher de comparer cette facette
de Marcel Schmitt en tant que Maire, à celle de Marcel Schmitt banquier. C'est assez dingue que dans son bureau actuelle à la Mairie, il ne peut pas faire preuve du même sens d'écoute et de respect
que dans son ancien bureau à la CMDP. La politique transformerait elle, peut être notre Maire? Kévin Kennel. PS : Que trouvez vous utopique dans mes propos?


Marcel 09/06/2011 23:53



Salut vous tous,


Pour revenir sur les nombreuses fautes dans les divers textes de Kevin je lui conseillerai de procéder de la façon suivante: écrire sa prose sur un document Word (ou autre ) disposant d'un
correcteur d'orthographe et transférer le document une fois contrôlé avec un copié-collé vers le blog... mais attention tout n'est pas bon à prendre et la grammaire cela s'apprend!


Le sujet de fonds de votre article et des remarques des uns et des autres vous amènent invariablement vers le respect. Je partage cette valeur et votre avis. Même si les propos de Kevin sur
l'engagement des élus peut paraître frappé de bon sens, je ne pense pas que nous vivions dans un monde de bizounours et que cela ne peut rester que du domaine de l'utopie.


On m'a toujours appris que le respect s'appliquait à tous et pour commencer à soi-même. Vu sous cet angle notre Maire ne peut pas défendre cette valeur. Pour avoir assister régulièrement à
des échanges verbaux colériques et déplacés lors des réunions du CM animées par M Loesch, pour l'avoir vu à l'oeuvre lors de certaines réceptions lorsque ses contradicteurs ont osé s'adresser à
lui pour lui révéler des vérités pourtant avérées ou l'interpeller sur des points qui malheureusement se sont avérés prémonitoires (disparition d'expression commune), pour avoir lu et largement
entendu parlé de l'incident qui l'a opposé à Vincent lors d'un fameux tour de la ville en vélo, (et j'en passe et des meilleures) cet homme n'est pas fondé à imposé ou à prêcher le respect. 


L'écho n'est somme toute que la restitution des propos et de la force des sons émis.


Et oui Marcel, pris à ton propre piège!



Kévin Kennel 08/06/2011 09:32


@ Richard, Je suis d'accord avec vous, M. le Maire n'est pas responsable de tous les maux de la Commune et de la Terre. Néanmoins, selon moi, il les aggrave. Sur le sujet de la délinquence par
exemple, il devrait agir, car justement il semble que les barrières naturelles, et le premier d'entre eux : la famille, ne sont plus aussi fortes que par le passé. En effet, vous avez raison en
disant que des parents ont abdiqués. Beaucoup, j'en suis moins sur ou alors cela est plus mis en avant. En tous cas, face à cette "abdication", M. le Maire a des moyens de lutter contre. Ainsi il
ne doit pas remplacer les parents dans l'éducation de leur progéniture, mais belle est bien trouver des compléments face à ses carrences qui entraine entre autre une poussée de la délinquence.
C'est là qu'une commune, sous l'impulsion de ses élus peut lancer une une politique éducative accouplé à une politique sécuritaire forte. Encore faut il que Marcel Schmitt et Schweighouse Autrement
veulent impulser cela. Donc pour moi, lui aussi abdique en ne fesant rien, se qui le rend tout autant fautif et c'est pas parceque cela m'arrange. Kévin Kennel.


Richard 06/06/2011 17:41



A Kévin,


Dans mon commentaire j'ai pris soin de prendre la défense de monsieur le maire. Il ne peut quand même pas être responsable de tous les maux de la commune.


Le respect des biens d'autrui, voire le Respect avec un grand "R", n'est pas lié, du moins à mon avis, à une politique éducative d'une commune par le biais d'une structure culturelle ou une
police municipale active, mais ce respect, c'est nous les parents qui devons le donner à nos enfants sur le chemin de la vie, et je dis bien nous les parents.


A ce niveau, je pense que beaucoup de parents ont abdiqué, et dans ce cas, je me répète, ce n'est pas la faute à Monsieur le maire.


Richard


 



Kévin Kennel 06/06/2011 13:03



@ Richard,



C'est bien un débat plus large que vous abordé. Les différents incivilités et délits qui touchent notre commune, ne sont pas propre à elle.

La délinquance est présent dans l'ensemble du territoire français et même ailleurs.

Néanmoins localement des initiatives peuvent être prises et par les élus, comme les maires. Une politique éducative basé sur le respect de chacun et des biens pourrait être lancés, couplé à des
mesures de répressions pourraient être une réponse à ses actes.



Chose réalisable concrètement par le biais d'ateliers dans une structure culturelle et avec une police municipal active! Mais vous savez bien qu'à Schweighouse pour le moment se n'est pas le
cas.



Kévin Kennel.



Kévin Kennel 06/06/2011 12:50


@ Hidden, Pas besoin d'être désolé. Puis tant pis si cela ne vous fais pas rire. Je bien compris que vous apprécié un texte écrit dans un français correct. Pour ma part c'est pareil. Néanmoins je
fais des erreurs qui dans un temps plus ancien, m'aurait mérité une fessée. Alors oui je fais des fautes dans mes textes et j'en suis le premier désolé. Mais pour moi ce n'est pas la priorité. Je
veux d'abord faire passer un message, une réaction à vous différents lecteurs du blog. Et cet article en particulier est dans ce cas là. Pour moi les agissements de la municipalité sont plus graves
à dénoncer, que mes erreurs d'orthographe. C'est mon point de vue et surement pas le votre. Donc vive le débat et à chacun son avis. Pour conclure, je me relis avec grande précision, comme
toujours, mais je ne vous garantis pas que d'autres fautes viennent se loger dans mes écrits et risquent de vous déranger, mais en tous cas il est sur que je continuerai à écrire sur Schweighouse.
A vous de continuer à lire ou non. Kévin Kennel.


hidden 04/06/2011 23:30



non, malheureusement, celà ne me fait pas rire


mais plutôt pleurer et j'en suis vraiment désolé


 



Richard 04/06/2011 17:48



Bonjour,


Je profite de cet article pour faire également de nouveau une fois un petit commentaire. Ce dernier n'a rien à voir avec l'article, mais peut-être que monsieur le maire abordera le sujet, au sens
large certainement, de mon commentaire.


Ou s'arrêtera la bêtise et la conerie humaine. Ce matin j'ai remarqué que des individus, et encore je suis poli, n'ont rien trouvé de mieu que de démonter la main courante du pont cycliste qui
enjambe la moder. Qui peut en avoir besoin de celà à la maison?


Dans quel société vivons nous, et ou allons nous?


Si on devait trouver ces individus, je pense qu'il y a assez de boulot au sein de la commune pour les faire payer ce geste. Car il faut qu'il paye. Mais je suis sur qu'on trouvera beaucoup de
circonstances atténuantes qui expliquerons ce geste, et qui à la fin me ferons culpabiliser d'avoir écrit ce petit commentaire.


A bon entendeur salut, et surtout ne me répondez pas que c'est encore la faute à Monsieur le maire et à sa politique menée, politique à laquelle on peut adhérer ou pas.


Richard


 



hidden 03/06/2011 20:15



celà faisait un moment qu'il ne l'avait sorti.


fesser : verbe du 1er groupe qui signifie frapper sur les fesses avec la main ou divers instruments (dictionnaire de l'académie française)


donc pour faire comprendre à monsieur le maire, l'équipe du blog (puisque kevin utilise la 1ère personne du pluriel) fesse pour l'intérêt de notre commune


espérons juste qu'elle n'utilise pas de fouet


le verbe faire se conjugue à la 1ère personne du présent pluriel "nous faisons"


 



Des citoyens schweighousiens 03/06/2011 22:58



@ Hidden,


 


je suis ravi que mes erreurs d'orthographe fassent rire.


 


Kévin.



Recherchez Sur Le Blog