31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 13:18

 

 

Il y a deux semaines, en allant sur le marché devant la Mairie, j’ai fait un petit constat pour le moins inquiétant et concernant la politique immobilière de Marcel Schmitt et de Schweighouse Autrement … elle s’éfritte. Pour être plus précis, se sont les différentes bâtisses qui se dégradent.

 

En effet en passant devant la maison Carlen, (angle de la rue de l’Ecole et de la rue du Général de Gaulle), j’ai pu prendre ses quelques photos pour soutenir mes propos.

 

29052011678.jpg

 

 

29052011679

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur les photos vous pouvez voir que la grange, qui appartient encore à la commune a du être solidifié, suite à la destruction notamment du mur le long de la rue de l'Ecole.

 

Faut il donc s'alarmé, car pourquoi avoir besoin de ses poutres en bois le long de la grange? C'est à première vue simple, si elles ne sont pas là, la fameuse grange va s'écrouler.    

 

 

Ainsi ce batiment qui risque de s'écrouler, symbolise aussi la stratégie immobilière de M. le Maire et de ses adjoints qui tombe en miettes. 

 

A aucun moment les arguments de la municipalité n'a pu justifier ses différents acquisitions. Ainsi le premier argument de Marcel Schmitt et Schweighouse Autrement fut : on achète parce que c’est stratégique, mais c’était plutot on achete parcequ’on a des sous, enfin ceux de la commune.

 

Le second argument a joué sur un ton alarmiste :  on achète pour empecher les promoteurs immobiliers qui sont toujours là, à défigurer notre belle commune. En ce moment le long de la rue d'Ohlungen, un nouveau projet sort du sol, comme vous pouvez le voir sur cette photo. Raté donc!

 

28052011677

 

Enfin le dernier argument en date est le suivant : on peut bien laisser ses bâtiments ainsi pendant  5, 10 voir plus longtemps. "Les bâtiments seront encore là", aiment dire Marcel Schmitt et ses adjoints! La preuve que non et il y a même urgence.  

 

Ce qui est incompréhensible, c'est que la municipalité tient un tel discours, alors qu'elle est la première qui a eu des difficultés avec la vétusté des maisons achetées. 

 

On le voit bien avec le futur périscolaire prévu dans la maison Martin ... mais qui va être détruite.

 

DSCN1198-copie-1

 

A la base la municipalité voulait pourtant belle et bien de rénover et non détruire et reconstruire. Mais maintenant qu’ils ont fait les choses correctement, c'est-à-dire commander une étude par un cabinet de spécialiste, ils sont devant le fait accomplis, la maison est trop dégradée pour leur projet de périscolaire. A moins que l'on décide de mettre plus d'argent,  mais vu que la municipalité actuelle à dépensée toutes les réserves disponibles en acquisitions immobilières, c'est aussi impossible. Schweighouse autrement par ses choix est au pied du mur. 

 

 Mais pour eux, c'est par grave, en particulier pour les adjoints concernés par le projet : M. Bock et M. Fritzinger. Pour eux, vu qu'on peut pas faire comme on voulait, alors on va démolir …  . Jamais ils ne viendraient à l'idée de se demander pourquoi on est dans une telle situation. Mais non voyons. 


Alors oui un nouveau périscolaire est plus que nécessaire pour notre ville, mais il faut pas non plus  abuser. Car déjà si M. Loesch et son équipe avait gagné en 2008, leur projet de périscolaire serait déjà sorti de terre, de un. Et dire que ce dernier a été abandonné par l'équipe actuelle, car jugé trop cher. 

 

Néanmoins là, le fait d'acheter une maison à prix ehorbitant, de détruite le bâtiment et de construire un nouveau, va couter tout autant, et même bien plus cher!

 

Et c'est là tout le problème de la politique immobilière de Marcel Schmitt et de Schweighouse Autrement. Sur le court terme, cette politique n'a aucun fondement, car on achète pour acheter n'importe quoi et sans projet. 

Mais sur le long terme c'est encore plus désastreux, car après ses erreurs de base sont lourdes  de conséquences et surtout sur le point financier. 

 

 

Imaginez vous, dans dix ans, la grange de la maison Carlen, si on la laisse dans l'état, on va en faire quoi? Surement la détruire. Donc il est désormais grand temps que Marcel Schmitt, ses adjoints et Schweighouse Autrement demande au plus vite les conclusions du diagnostic des différents bâtiments communaux qui étais prévu un jour. A moins que ce soit à l'opposition d'insister sur ce point. Ou alors à nous habitants, lors de  LA réunion publique .

 

 

Kevin-001Kévin Kennel.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Kévin Kennel 02/06/2011 23:30



@ Marcel,


 


C'est bien là le problème! Pourquoi pas d'avoir une politique d'acquisitions immobillières dirons nous agressives. Néanmoins elle doit avoir comme fondement les besoins de notre commune.


Comme vous le pointez, Marcel, bien des personnes ont besoin de par exemple d'aide la commune et pourquoi pas des locaux, mais malheuresement rien n'ai fait dans ce sens.


 


La municipalité n'a toujours pas compris qu'elle n'a aucun projet et je crois que c'est à nous habitants de Schweighouse de lui faire comprendre cela ... lors de la réunion publique du 1 juillet
par exemple.


 


Kévin Kennel.



Marcel 02/06/2011 09:48



lamentable... et c'est nous qui payons!


A force d'investir dans des bâtiments pourris il ne reste plus rien pour nos jeunes, nos associations et l'animation de notre localité...



Recherchez Sur Le Blog