24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 06:00

Bonjour à tous,

 

Voilà que sonne l'heure de la fin pour le  feuilleton de l'été 2011.

 

C'est la troisième année consécutive que notre blog vous propose une chronique estivale, à chaque fois différente: en 2009 Feuilleton de l'été à Schweighouse-sur-Mer: Le Bulletin Communal comme lecture de plage. , et en 2010 Feuilleton de l'été 2010: un touriste à Schweighouse-sur-Moder. .

Une fois encore, je tiens à remercier tous les lecteurs qui ont suivi fidèlement et attentivement cette petite aventure.

Merci aussi à celles et ceux qui ont envoyé un ou plusieurs commentaire(s), trop peu nombreux à mon goût hélas, mais enfin il est toujours temps de se rattrapper.

 

 

DSCN3652

 

Cette année, le feuilleton  s'est traduit par une série de six chansons. Alternant reprises aux paroles adaptées  et compositions, elles ont permis à la démarche poélitique de s'épanouir pleinement. Tantôt poétique, hommage à notre commune; tantôt politique, critique sans concession du pouvoir en place, et du Maire en particulier.

Certes, le choix de livrer le texte brut, sans aucune explication, sans rappel du contexte, sans référence, a pu dérouter certains d'entre vous. Toutefois, je reste à votre disposition si vous souhaitez des précisions.

J'ai tenté par cette chronique de réenchanter notre commune, au sens propre comme au sens figuré. J'espère avoir suscité la réflexion, le rire, l'étonnement, mais aussi avoir dérangé, provoqué, bousculé, irrité. À l'instar d'un illustre auteur-compositeur-interprète de la chanson française, récemment disparu et membre de la liste des participants (lire La liste des participants, évidemment!  ): "je ne chante pas pour passer le temps".

 

 

Je n'oublie pas que les mélodies des compositions vous restent pour l'instant inconnues.  Elles existent bel et bien, mais il faut maintenant  les enregistrer. Peut-être avec d'autres instruments. J'espère dès le mois de septembre, mais préfère ne pas trop m'avancer sachant que ce dernier s'annonce chargé sur le blog.

D'autres chansons viendront sans doute se glisser ça et là, entre deux articles.

Tout ce répertoire fera c'est certain un tabac à la Moder Academy, si elle existe toujours, ou à la Fête de la Musique. En attendant les concerts, festivals et l'album, bien sûr!

 

 

En 2012, un autre feuilleton viendra rythmer votre été, schweighousien ou non. Déjà, les idées fleurissent. Mais je ne dévoile rien pour l'instant.

D'ici là, comptez sur moi pour continuer non seulement à chanter, mais aussi à écrire, observer, parler, critiquer, réfléchir, proposer, discuter, en citoyen libre et indépendant!

 

 

Vincent-001

Vincent FAVRE.

 

 

 

 

 

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Recherchez Sur Le Blog