10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 23:02

 

     

Bonjour à tous,

 

 

Comme convenu ( Chronique sur la Réunion publique PLU: encore une occasion manquée. ), voici la première partie, sur les trois prévues, de la chronique sur la réunion publique du 3 décembre dernier consacrée au PLU.

Ce premier épisode traite première étape d'un PLU, à savoir le diagnostic de la commune.

 

 

 

logo plu

 

 

 

1. Un diagnostic classique de Schweighouse. 

 

 

Le cabinet d'urbanisme a présenté la situation de la ville : 

 

- Schweighouse a connu une croissance démographique forte à partir des années 60 avec un agrandissement urbain important et progressif vers l'ouest (Ohlungen et Neubourg),  qui s'est traduit par des lotissements.

Actuellement, la ville augmente sa population de 1 % par an. À ce rythme, il faut 500 logements jusqu'en 2025. Pour poursuivre sur cette dynamique, deux possibilités:  une densification des espaces urbanisés ou  leur extension.  

 

- Par ailleurs,  notre ville a un cadre de vie agréable, notamment grâce à d'importants massifs forestiers hors et dans la ville, formant le poumon vert de Schweighouse. 

 

- Ensuite, la commune a une situation géographique intéressante avec une très bonne desserte des transports :  

Bonne connexion automobile, par exemple avec la contournante de Haguenau qui nous emmène sur la A4 en direction de Strasbourg et de Paris en 15 minutes. La voiture est même très présente, voire trop présente. Une étude montre que 12 800 mouvements automobiles sont de l'ordre de 1 à 3 km, soit 64 % des déplacements journaliers et qui peuvent s'effectuer autrement qu'avec la voiture.

Justement à Schweighouse il y a la présence d'autres moyens de transports avec une gare ferroviaire (peu utilisée), un réseau de bus, Ritmo (même si des améliorations sur sa desserte avec Haguenau vont être apportés) et de nombreuses pistes cyclables (mais qui ne sont pas reliées entre elle.)

 

- Enfin, grâce à la zone commerciale et industrielle et nos nombreux commerçants se situant quasiment tous dans le centre-ville, nous avons une vie économique capable de répondre à de nombreux besoins et envies. 

 

Pour finir sur cette présentation de diagnostic, il faut dire qu'il n'est pas novateur et quasi semblable à celui réalisé par un autre cabinet d’urbanisme, l'année précédente, pour le réaménagement du centre-ville.  

 

 

2. Un diagnostic utile ?

 

 

D'emblée, notre réaction est de penser que ce diagnostic est inutile. Pourtant, c'est loin d'être le cas, car il est la base de la réflexion sur le Plan local d'urbanisme.

 

 Hélas, selon nous, cette première étape fondamentale du diagnostic est ratée et remet en cause l'utilité et la suite de la procédure du futur PLU. En effet, pour l'équipe du blog, ce diagnostic aurait dû faire l'objet d'une seule réunion de concertation. Après une présentation plus poussée du diagnostic, un débat avec la salle sur ce simple diagnostic aurait suffi.

 

Selon des personnes bien informées, c'est une manière de procéder tout à fait classique, surtout dans le cas où il s'agit de faire comprendre les choix futurs d'urbanisation.

Mais la municipalité de Schweighouse a décidé d'aller plus loin et de dévoiler les futurs zones à urbaniser : la zone Krautgarten et la zone Haslen.

 

Erreur, car le débat a été centré sur ce sujet.

 

 

3. Un diagnostic bâclé ! 

 

 

Le diagnostic a entièrement été dénaturé.En effet, en pleine présentation de ce dernier, des personnes du Mouvement pour la défense du bon vivre à Schweighouse ont décidé de prendre la parole pour s'opposer aux futurs lotissements. Puis, lors du débat, ce furent les premiers à réagir, mais nullement sur le diagnostic et une nouvelle fois sur les lotissements, mais nous y reviendrons dans la troisième partie du compte rendu.

 

Puis d'autres interventions de la part d'une association écologiste pour la biodiversité, de Vincent du blog sur la place de l'automobile et d'autres habitants notamment sur les transports en commun et la gare sont venus compléter ce diagnostic.

Mais en aucun cas nous n'avons eu d'échanges constructifs, car la municipalité Schmitt n'apporte pas de réponse! Le Maire a simplement annoncé que les réactions de chacun étaient bien notées et qu'elles seraient prises en compte. On sait ce que cela signifie: "Cause toujours, tu m'intéresses!".

 

Il est dommage de n'avoir pas su montrer la situation actuelle de Schweighouse et ses besoins futurs. Un grand acte de pédagogie aurait été nécessaire pour comprendre les choix d'urbanisation désirés par la municipalité Schmitt et surtout en expliquer la pertinence.

 

 

 

À mercredi pour le deuxième épisode de la chronique, consacré aux projets d'urbanisme de la municipalité Schmitt.

 

 

 

 

Kevin-001Pour l'équipe du blog, Kévin Kennel.

 

 

 

 

 

 

 

commentaires

Kévin Kennel 14/03/2013 22:16

@ Le parle menteur, Oui c'est un point à surveiller. Le procès verbal du conseil municipal du 10 décembre n'est pas encore visible sur le site internet, tout comme celui du 25 février. Il s'agit
des simples décisions prises, sans le compte-rendu des débats. Pourtant le PV du 21 janvier lui est complet avec le résumé des échanges. Censure ? Ou erreur de communication si fréquente depuis
mars 2008 ? Kévin Kennel

Le parle menteur 13/03/2013 21:57


Nouvelle stratégie de la censure du Conseil Municipal on ne publie que les extraits de délibération et non plus l'intégralité des débats, plus de tirades de l'opposant..cela va nous manquer
j'assiste au CM et il y avait toujours un peu d'humour dans ces propos alambiqués heureusement je les ai notées...Censure censure tu n'auras pas raison du peuple de 2014.

Le Pote âgé 10/03/2013 21:37


J'ai bien apprécié votre résumé de cette réunion publique (imposée).


"Le Maire a simplement annoncé que les réactions de chacun étaient bien notées et qu'elles seraient prises en
compte."


Peut-on savoir où elles sont notées ?


Qu'est ce qui a finalement été noté ?


Les notes sont-elles fidèles aux propos exprimés par les différents intervenants ?


Où et comment ont été consignées les différentes observations, critiques, réserves, approbations, interrogations, réponses, promesses ?


Car autrement, comment pourra-t-on s'en souvenir d'ici quelques mois et parvenir à en tenir compte ?


Mystère !

Vincent FAVRE 12/12/2012 22:05


Richard,


J'oubliais (mon impatience, sans doute...). Concernant l'échéance à laquelle vous faîtes allusion, les municipales de 2014 je suppose. Et la référence aux élections présidentielles françaises.
Là, je vous rejoins complètement: il est inutile et ridicule de faire des promesses ou des engagements que l'on ne peut tenir. Je pense comme vous (si je vous ai bien compris) que Marcel Schmitt
a fait comme beaucoup avant lui: il a promis, promis, et encore promis, et ça a payé! Mais le retour de bâton fait mal. Schweighouse Reniement: nouveau nom pour l'équipe en place!L'assemblée
était franchement hostile lors de la Réunion publique. Il ne faut pas mentir aux citoyens. Dire la vérité, même si elle est difficile à entendre, être sincère, au risque  de perdre et d'être
minoritaire. Il n'y a pas de honte à cela. Un peu de courage ne fait pas de mal. Assumer ses idées, avoir de la cohérence, beaucoup de passion aussi.


Mais qui veut entendre ce discours? Qui se soucie vraiment de l'intérêt général, du bien commun?


Le combat est d'abord contre nous mêmes!


Vincent FAVRE.

Vincent FAVRE 12/12/2012 21:55


Richard,


Si vous regardez de plus près, et, surtout,si vous lisez les trois épisodes de notre chronique, vous verrez qu'il n'y a pas que des critiques. Mais aussi que nous n'aurions pas pu écrire nos
articles avant étant donné ce qui s'est passé ce soir-là. Je vous laisse découvrir les autres épisodes.


Nous sommes honnêtes: nos critiques reposent sur ce que nous avons vu, entendu et noté. Elles ne s'inspirent pas de rumeurs. Et puis, chacun peut nous contredire, nous sommes ouverts à la
discussion.


Nous n'attendons plus grand chose de l'équipe en place, c'est bien vrai, mais nous continuons quand même à suivre de très près ce qu'elle fait.


Au plaisir.


Vincent FAVRE.

Richard 12/12/2012 20:42


Bonsoir,


Malheuresement, je ne pouvais assister à cette réunion publique. J'attendais impatiement votre CR. Je ne voulais y croire, mais comme d'habitude, rien n'est bon dans ce que la municipalité
actuelle a présentée. C'est votre choix et je le respecte, par contre je pense que vos commentaires, vous pourrez dans le futur les écrire à l'avance, à quelques exceptions, très minimes, prêt.
Vivement pour vous que l'échéance, que vous ne pouvez attendre, arrive. Mais un passé très très récent nous montre sur le plan national,  le fossé IMMENSE qu'il y a entre dire et appliquer par après. La Municipalité actuelle en fait partiellement les frais.


Richard


 

Recherchez Sur Le Blog