20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 07:00

Bonjour à tous,

 

Comme je l'avais précisé (Chronique de fin d'année: les engagements non tenus de la municipalité. ),  c'est la rubrique "Finances" qui marque le début de cette chronique de fin d'année, puisque la liste Schweighouse Autrement l'avait placée en tête de sa profession de foi, preuve sans doute de l'importance qu'elle lui accorde.

photo-schweighouse-autrement

 

Pourtant, plusieurs points annoncés noir sur blanc n'ont pas été respectés.

 

 

 

 

Engagement non tenu n°1.

L'audit du Sivom, de la Communauté de Communes et d'autres structures associées.

 

Excepté celui consacré au Relais Culturel Expressions Communes, dont le montant, jamais communiqué, serait de 20 000 euros au moins (peut-être beaucoup plus), et dont on a vu le résultat , l'équipe en place n'a fait connaître aucun autre état des lieux. A t-elle abandonné l'idée, après avoir mesuré le coût financier, social et politique d'une telle démarche? Ou bien les résultats obtenus ne lui conviennent-ils pas?

 

 

Engagement non tenu n°2.

Le maintien des taxes d'habitation et foncière à leur niveau actuel sous réserve de la législation sur le financement des collectivités locales ou d'un projet spécifique pour lequel l'ensemble de la population sera consulté.

 

Là encore, engagement non respecté. Depuis l'adhésion de la commune à l'Etablissement Public Foncier du Bas-Rhin en octobre dernier, nous savons que les taxes d'habitation et foncière vont augmenter, sans qu'il n'y ait eu nouvelle législation ou projet spécifique. Certes, l'augmentation sera au maximum de 20 euros par contribuable et par an, mais tout de même, c'est une promesse non tenue de plus!

 

 

Engagement non tenu n°3.

Le repérage de toutes les économies possibles et dans tous les domaines.

 

Sauf pour ce qui concerne les acquisitions immobilières semble-t-il, puisque dans ce domaine très important, Schweighouse Autrement s'est distingué non seulement par une série impressionnante d'achats se chiffrant à plusieurs millions d'euros, mais en plus systématiquement au prix fort, n'hésitant pas à dépasser de manière significative les estimations des Domaines: jusqu'à deux fois et demie plus cher (ex-Codec).

 

 

Engagement non tenu n°4.

Éviter surtout tout projet irréaliste.

 

C'est raté une fois de plus!

Plusieurs  projets annoncés ont été abandonnés précisément parce que irréalisables, mal pensés, improvisés. De la Maison Bock qui devait devenir la nouvelle bibliothèque municipale et qui ne deviendra rien du tout pendant le mandat Schmitt, à la Maison Martin qui devait abriter le périscolaire, mais tellement inadaptée qu'elle risque d'être démolie, sans compter que le projet est désormais suspendu au bon vouloir de la Com-Com.

 

  

Engagement non tenu n°5.

Une gestion transparente, accessible et respectueuse de l'argent du citoyen.

 

Le meilleur pour la fin! On rigolerait un long moment si l'affaire n'était pas des plus graves. Ce qui caractérise en effet le plus la gestion "Autrement" c'est précisément son manque de transparence, avec des projets annoncés après des acquisitions, d'autres "non dévoilés", d'autres modifiés, voire abandonnés. Quelques autres exemples d'opacité:  quel est le coût exact de la police municipale, que l'équipe au pouvoir ne semble pas pressée de communiquer? Quelle est l'indemnité reçue par "Monsieur Sécurité", Guy Heilig, qui a refusé de me le dire en face?

  

 

 

 

Au total, cinq engagements non tenus! On peut dire que ça commence mal pour ce bilan de fin d'année.

Peut-être la municipalité saura-t-elle se rattrapper avec la rubrique suivante: "Vie associative-vie culturelle"?

Réponse demain, mardi 21.

 

 

 

D'ici là, n'hésitez pas à rajouter votre grain de sel citoyen en participant au débat par le biais des commentaires. 

 

 

 

Vincent-001Vincent FAVRE.

 

 

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Vincent FAVRE 20/12/2010 13:52



De Celle,


Je n'ai pas lu cet article, mais d'après ce que vous en dîtes, l'auteur trie en effet soigneusement les informations. De notre côté, nous préparons le compte-rendu alternatif, plus
indispensable que jamais.


Il me semble également que le prêt Helvétix a bon dos. D'abord, pourquoi ne pas avoir voté contre à l'époque quand Schweighouse Autrement était dans l'opposition? Puis, pourquoi avoir attendu si
longtemps après les élections pour le dénoncer? N'est-ce pas simplement parce que personne à l'époque ne mesurait les dangers de ce genre de prêts, dangers découverts à la faveur de la crise
financière et économique de 2008-2009?


S'il doit être renégocié avec fermeté et vigilance, ce prêt est bien pratique pour faire diversion et justifier l'inaction. Faire oublier les erreurs, improvisations, mensonges et autres
malversations! Mais tout cela est en train d'éclater au grand jour. Avec l'affaire Obert, beaucoup de citoyens découvrent enfin le vrai visage de cette équipe qui, après avoir
encensé son DGS, voudrait s'en débarasser comme d'une vieille chaussette. 


À bientôt j'espère.


Vincent FAVRE.



de Celle 20/12/2010 13:15



Bonjour Vincent,


Avez-vous vu les DNA du 19 décembre et plus particulièrement la dernière page?


Le titre est pour le moins vendeur surtout si la publication est un dimanche. 


J'ai personnellement participé à la seance du conseil municipal et ai été sensibilisé par notre Marcel sur les restrictions budgétaires auxquelles seraient soumises notre commune du fait du
fameux prêt helvétix. Jene pense pas que ces 3 minutes d'intervention à la fin de la sénce du CM puisent donner lieu à cet article. quelqu'un aurait-il tenu la plume ou fourni le texte?


On peut légitimement se poser la question. Ainsi peut-on lire le détail des subventions accordées pour environ 35000€ mais à aucun moment il est rapporté la décision du CM d'acquérir de la forêt
pour 353000€! L'article aurait pu rendre compte également de l'embauche d'un nouveau DGS pour une enveloppe qui devrait être de l'ordre de 50 à 60000€ par  an suite à la déconvenue OBERT! *
Pourquoi?


Ainsi les seules difficultés de la commune seraient dues à des erreurs d'appréciation de l'ancienne majorité (qui au demeurant est restée étrangement muette alors qu'il y aurait eu beaucoup à
redire!)


Communication quand tu nous tient!


* au passage Marcel reconnaissait son erreur dans ce dossier tout proclmant que le centre de gestion qui maintenant devindrait son guide lui aurait dit " un maire aussi a droit à l'erreur".



Recherchez Sur Le Blog