8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 17:01

Citoyennes, citoyens,

Le 11 novembre approche à grands pas: c'est mercredi, dans trois jours.
Comme chaque année, la cérémonie de commémoration de l'armistice de la Première Guerre Mondiale (1918) se tiendra dans notre commune à 11h devant le Monument aux Morts, à l'intersection de la Rue du Général de Gaulle et de la Rue d'Ohlungen.

L'équipe du blog ne saurait trop vous recommander de participer à ce moment à la fois solennel, mémoriel, civique, gratuit, populaire, mais aussi convivial et familial.
Il ne prend pas beaucoup de temps et n'empêche nullement de profiter encore de ce jour férié dans l'après-midi.

DSCN0991  DSCN0988


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il vous permettra également d'écouter attentivement le discours que le Maire ne manquera pas de prononcer.
Dans un article précédent publié sur le blog, j'ai dénoncé ses propos tenus l'an passé, lors du 11 novembre 2008 donc, propos qui relèvent à la fois de la francophobie , de la récupération des idées jaurésiennes (internationalistes et socialistes), et d'un révisionnisme fallacieux.

Cette année encore, il faudra être attentif et vigilant, afin que le 11 novembre ne se transforme pas en tribune politique au service d'une idéologie autonomiste qui ne dit pas son nom.


Alors, à mercredi j'espère.


Vincent-002-copie-1Vincent FAVRE.

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Cindy 22/11/2009 14:31


Madeleine et Vincent,
j'adhère à votre vision des choses...
Toutefois que le CR gomme les erreurs de forme, n'est pas imortant en soi mais qu'on arrange le fond car dans le feu de l'action on n'a pas pensé à tel ou tel argument pour se faire valoir, se
justifier voir dénoncer, alors là c'est délit de démocratie. De plus comme le CR est logiquement effectué par la majorité, il est clair qu'à ce jeu on peut blanchir ses copains et enfoncer les
autres: ne serait-ce pas là de la manipulation?


Vincent FAVRE 22/11/2009 10:36


Madeleine,

Merci pour votre commentaire.
Je suis d'accord avec vous. Les procès verbaux ne sont  pas à l'image des échanges tenus lors du C.M.
L'exemple du "carnet de route" de  Marano est en effet un des plus flagrants à cet égard.
L'opposition doit donc en effet jouer son rôle et dénoncer cette façon de faire.
Par ailleurs, cela nous encourage d'autant plus à proposer un compte rendu alternatif et citoyen, qui dévoile des aspects curieusement et soigneusement écartés.

Peut-être à lundi.

Vincent.


Madeleine 21/11/2009 14:33


Je vous trouve très dur Vincent,
Relisez donc le CR de la dernière réunion du Conseil Municipal... il n'y pas d'improvisation! En fait il vaut mieux en rire que d'en pleurer mais rappelez-vous, lors de la 3ème ou 4ème séance du CM
Schweighouse autre ment demandait l'accord à l'opposition afin que le CR du CM ne soit pas retranscrit mot à mot mais qu'il refflete la teneur des débats. Normal ont trouvé beaucoup de monde,
normal à mes yeux aussi.
Seulement voilà cette façon de faire permet de gommer des phrases, des tournures voir des présentations maladroites, permet de se reférer à des textes qui en séance n'ont jamais été cités, à écrire
des choses que les intervenants ont très certainement pensé mais jamais dites, enlevant ainsi aux débats leurs sens, leur piment et aux intervenants leur ridicule. Pour preuve le débat sur les
publications sur Marano, l'intervenante Mme GR de l'opposition a accusé (à raison) le DGS M Ober de sexisme et de discrimination envers tous les handicapés, le débat qui s'en suivi a fait
ressortir que certains intervenants de la majorité découvraient le texte, semblaient  choqués qu'on puisse publier de telles choses sur le site de la Mairie (communication officielle
de la ville de Schweighouse) que certains appelaient ceci de l'humour (JA, JG, PF) ... choqués au point que le MS le Maire exigea que son DGS de faire étalage de son grand professionnalisme pour
utiliser la touche couper ou supprimer de son clavier et ce sur le champs!!! Bien sur lorsqu'on lit le CR rien de tel n'apparait. J'espère que les membres de l'opposition relèveront cette erreur et
insisteront que les mots justes soient rajoutés au CR avant son approbation.
Tout ceci pour démontrer que tout n'est pas qu'improvisation... ils avaient prévu de telles boulettes 18 mois auparavant!
C'est une preuve supplémentaire que Schweighousse Autre ment!
Une preuve aussi que la confiance aveugle, des élus responsables, envers l'un des éminents représentants de l'administration communales serait surfaite voir surannée!



Vincent FAVRE 20/11/2009 20:36


Richard,

Si cette erreur du Maire était isolée, elle n'aurait pas le sens que je lui prête.
Mais il se trouve qu'elle s'inscrit dans un contexte. Le discours qu'il a tenu lors du 11 novembre 2008 en est l'élément le plus grave, et je l'ai dénoncé ici avec force et de nombreux arguments
qui n'ont jamais été démentis, et pour cause! Cette année, il a compris la leçon et n'a pas osé nous resservir sa soupe autonomiste réchauffée.
Toutefois, cette année encore, aucune passion, aucune conviction, aucune imagination ne transparaît dans cette commémoration.
On ne sent absolument pas une volonté de mener une vraie démarche mémorielle.
D'autres aspects, extérieurs au 11 novembre, révèlent une francophobie caractérisée, un autonomisme larvé même pas assumé, car le Maire prétend avoir "pris ses distances" avec cette idéologie.
L'écharpe à l'envers prend alors tout son sens: le Maire ne s'est pas quoi faire du bleu du drapeau, il aimerait tant qu'il ne reste que le rouge et le blanc... 

Vincent.


Richard 20/11/2009 19:17


Bonsoir Pomelos et Vincent

En effet l'écharpe était à l'envers. Comme pour tous les officiels qui récupèrent une écharpe, on leur dit: " La couleur bleu vers le ciel". Celà à dût échapper à notre maire. Personnelement, je ne
dis pas que celà est une erreur de débutant, mais une erreur tout simplement, et qui peut arriver à tout le monde.
Par contre Vincent, je pense que votre commentaire qui parle d'improvisation, de précipitation et de peu de
considération que l'équipe en place éprouve à l'égard du devoir de mémoire et de la France, est très très dur envers le maire de Schweighouse sur moder. Si vous
avez lu et regardé le potos dans les DNA au lendemain du 11 novembre 2009, vous auriez surement remarqué que le maire de Schweighouse n'était pas le seul à avoir mis son écharpe à l'envers. Il
faudra donc aussi dire que les élus de cette commune, malheuresement le nom m'échappe, ont aussi fait preuve d'improvisation et de peu de considération envers le devoir de mémoire.
Je pense qu'une écharpe à l'envers ne vous autorise nullement à tirer ce genre de conclusion.
Ayant lancé cette anecdote sur votre blog, je me devais de réagir à votre article.

Richard


Vincent FAVRE 20/11/2009 18:38


Pomelos,

Il s'agit en effet de la banderole ou écharpe tricolore, placée à l'envers (les couleurs ne sont pas dans le bon sens).
On le voit sur les photographies qui figurent dans l'article publié après la cérémonie et qui revient en particulier sur le discours du Maire.
On ne peut plus qualifier le Maire de débutant après plus d'un an et demi de mandat. A moins qu'il reste un éternel débutant. Je pense en effet qu'il n'est pas à la hauteur de ses fonctions.
Cette anecdote montre une fois de plus l'improvisation et la précipitation dont cette équipe fait preuve, ainsi que le peu de considération qu'elle éprouve à l'égard du devoir de mémoire et de la
France.

Merci pour votre commentaire et à bientôt.

Vincent. 


Pomelos 19/11/2009 22:14



Je suppose que vous parlez de la banderole tricolore du Maire qui était de travers? C'est souvent l'erreur des débutants



Vincent FAVRE 12/11/2009 21:14


Richard,

Grâce à votre dernier commentaire, je pense avoir trouvé l'erreur commise par Marcel Schmitt.
Si les commentaires des lecteurs ne pleuvent pas, c'est parce que la réponse suppose à la fois d'être venu à la cérémonie et d'avoir un certain sens de l'observation!
Il est vrai que j'étais plus concentré sur le discours...
La photographie paraîtra dans l'article consacré à la commémoration.

Merci pour cette petite devinette, qui peut paraître anecdotique, mais qui peut aussi avoir du  sens...

Vincent.


Richard 12/11/2009 19:20


Bonsoir Vincent

Ma petite question n'a pas l'air de passioner les lecteurs. dommage!!
Pour répondre à votre question, ce n'est pas une erreur de discour.
Je vous fait une proposition: Vous étiez également au monument aux morts en ce 11 novembre, et de plus si je ne me trompe pas, vous aviez votre appareil photo. Mettez en ligne la photo de monsieur
le maire entrain de faire son discours, et on verra si les lecteurs du blog trouveront.
Je rassure tous le monde: Cette erreur n'empêchera pas le monde de tourner, par contre, suite à la lecture de vos différentes chroniques, courrier etc...  vous m'étonnez Vincent de ne pas
trouver.

A bientôt pour la réponse si personne ne la trouve.


Vincent FAVRE 11/11/2009 20:02


Richard,

Alors comme ça, ce sont les lecteurs-citoyens qui posent les questions aux autres lecteurs citoyens maintenant!
Hé bien tant mieux, ça n'est pas pour nous déplaire, bien au contraire!

Nous aimons bien les petites devinettes.

Vous avez dit "rien d'anti-Marcel Schmitt", donc je pense que vous ne voulez pas parler du fait que pour une fois, ça n'est pas Richard Barth qui a lu le discours du secrétaire d'Etat aux Anciens
Combattants, mais bien le Maire lui-même. J'aurai d'ailleurs l'occasion d'en reparler, car, bien évidemment, je vais rédiger un article sur cette cérémonie.
D'ailleurs, vous parlez d'un "erreur", donc ça ne colle pas.

Etant donné que je ne vois rien d'autre pour l'instant, je tente une question:
S'agit-il d'une erreur dans le discours?

A bientôt.

Vincent.


Richard 11/11/2009 12:37


Bonjour,

Rien de méchant ni rien d'anti Marcel Schmit, mais juste pour s'amuser un peu:
- Quel est l'erreur du jour lors de la cérémonie de ce matin????

J'attend vos réponses


Vincent FAVRE 10/11/2009 19:18


Saphi,

Votre description des discours de Marcel Schmitt me paraît (hélas) assez juste.
Je me demande aussi s'il les écrit. Les citations qui pleuvent me rappellent quelqu'adjoint qui les affectionne particulièrement, au point d'en user et abuser (pour en imposer, sans doute). Mais je
ne doute pas qu'il soit convaincu de ce qu'il avance.Quoiqu'il en soit, c'est bien souvent mal construit.

S'il cherche quelqu'un pour lui écrire, je postule! Mais alors, il opérera un revirement politique pour le moins spectaculaire...

L'apologie du IIème Reich ne me gênerait pas dans un autre contexte que celui de la commémoration du 11 novembre. Il y avait plus grave encore dans son discours de 2008.

Saura-t-il tenir compte de nos propos ou persistera-til dans l'erreur?

Au plaisir de vous croiser demain.

Vincent FAVRE.


saphi 10/11/2009 16:02


Vincent,

Par incontournable, je ne pensais pas forcément à l'obligation de faire un discours, mais plutôt à la tradition perpétuée dans les communes.

Ceci dit, les discours de M.Schmitt me font toujours penser à un ramassis de textes ou citations glanés ça et là dans Wikipédia:il appelle cela de l'histoire.J'ai l'impression qu'il ne les rédige
pas lui-même.

Maintenant, quand la tribune du 11 novembre devient un lieu privilégié pour clamer haut et fort sa nostalgie du II Reich, je suis d'accord qu'il faille redoubler de vigilance et le cas échéant
envisager un recours.Nous en saurons plus demain.


Vincent 10/11/2009 14:17


Saphi,

Merci pour votre commentaire qui contribue à alimenter la discussion et la réflexion sur la commémoration du 11 novembre.

Le discours du Maire est-il incontournable? J'ignore s'il est obligé d'en prononcer un. Mais je trouve très bien qu'il en prenne l'initiative, s'efforçant ainsi d'imprimer quelque peu sa
marque.

Le gros problème, c'est que le discours de l'an passé est à la fois faux, illégal et malhonnête. Or, nous sommes là dans le cadre d'une cérémonie officielle qui ne lui permet pas de se comporter en
militant et propagandiste, autonomiste en l'occurence. Il y  là une faute, peut-être passible de sanctions (du côté de la préfecture, par exemple). Le 11 novembre a été tout simplement
détourné, récupéré, dévoyé. Il fallait le dénoncer.
Le Maire doit donc revoir sa copie. Il a un peu remis ça lors du 8 mai, je l'ai souligné à l'époque, mais de manière moins caractérisée.

Quant au discours officiel, qui vient d'en haut, plus précisément du secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants, s'il est lu par Richard Barth, c'est en tant que délégué comme correspondant défense,
fonction qu'il occupe depuis le 20 octobre 2008. Il est dommage en effet que son élocution approximative doublée d'un manque de conviction évident, aggavée par un accent à couper au couteau donnent
une impression de gâchis. Je vous rejoins donc tout à fait dans cette proposition de faire lire le discours par un jeune, mais je ne suis pas sûr que ce soit possible. On pourrait donc imaginer
qu'un texte soit écrit et lu par certains élus du CME, encadrés et conseillés longtemps avant par des personnes compétentes.

A demain, j'espère.

Vincent.


saphi 10/11/2009 13:36


Le discours du maire à la cérémonie du 11 novembre est incontournable.

Par contre, la municipalité pourrait peut-être envisager la lecture du message du Ministre ou Secrétaire d'Etat  aux  Anciens Combattants par un élève du primaire, un collégien
ou un jeune élu du CME en lieu et place du ministre des finances de Schweighouse ( comme il lui plait de se nommer) et de son bafouillage inintelligible habituel.


Recherchez Sur Le Blog