22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 19:28

Citoyennes, citoyens,

 

 

L'idée me trottait dans la tête depuis un moment, mais je n'avais jamais trouvé l'occasion de le faire: vérifier par moi-même l'exisence d'un "registre de doléances".

Il s'agit en effet d'un engagement de Schweighouse Autrement dans sa profession de foi, à la rubrique "Démocratie locale" (de loin la plus courte...). Le saviez-vous?

 

 

Me voilà donc, vendredi 18 janvier au matin, à l'accueil de la Mairie afin de mener mon enquête civique et bénévole.

Je demande à pouvoir consulter et remplir ledit "registre". On me répond que je peux très bien formuler directement et oralement ma demande et qu'elle sera prise en compte. J'insiste. Je précise qu'un tel registre est censé exister, puiqu'il figure dans le programme électoral de l'équipe en place.

Mais oui, bien sûr qu'il existe, justement il est là, à portée de mains. Et l'employée communale de me le tendre.

 

 

Un simple cahier, format A4, sur lequel ne figure aucune mention laissant deviner qu'il s'agit bien d'un registre de doléances. Curieux...À l'ouverture, deuxième surprise: il est vide. Personne n'aurait  donc couché par écrit  la moindre doléance depuis presque cinq (longues) années que l'équipe Schmitt tente péniblement de gouverner notre bonne commune? Non, personne. Et il semble bien que cela ne pose pas de problème particulier à nos élus...

 

 

Je m'empresse donc de noircir la première page du cahier. Et je me félicite d'être le premier à le faire. Tant que j'y suis, je rédige trois doléances. Puis, je prends la précaution de demander une copie, au cas où:

 

 

Registre-Doleances

 

Doléance n°1, une question.

Quelles sont les modalités précises prévues pour la mise en place d'une réelle concertation des citoyens dans le cadre du PLUI?

 

Doléance n°2, une proposition.

Le retour de la zone 30 aux abords des écoles (Bocksberg, Moulin, ABCM, La Muse), en particulier route d'Ohlungen.

 

Doléance n°3, une demande de rendez-vous.

Demande de rendez-vous avec Madame Halter afin d'aborder la question de la politique culturelle de Schweighouse (bilan, limites, perspectives).

 

 

Tout cela daté, signé, avec mes coordonnées.

 

 

 

J'attends avec impatience de voir de résultat de cette démarche. Les doléances seront-elles lues? Qui donc est chargé de ce "registre de doléances"? Une ou des réponses seront-elles apportées? Si oui, lesquelles et sous quelle forme? Qui me répondra? Qui donc connaît l'existence de ce "registre"? Les élus eux-mêmes en savent-ils quelque chose?

Cette anecdote révèle une fois de plus le peu d'importance que revêt la prise en compte de l'avis des citoyens aux yeux de la municipalité!

Mais tout n'est pas perdu: Cela donnera peut-êre envie aux autres citoyens de prendre leur plume et de noircir les pages suivantes. Je ne peux que vous encourager à le faire!

Il est évident que je vous tiendrai  au courant de la suite des opérations. Ma patience citoyenne ayant ses limites, je ne compte pas laisser un délai trop important à l'équipe en place pour me répondre. Disons quinze jours, soit jusqu'au  vendredi 1er février.

 

 

 

À vos plumes, citoyens!

 

 

Vincent-002-copie-1

Vincent FAVRE.

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Recherchez Sur Le Blog