21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 22:27

 

 

Bonjour à toutes et à tous,

 

photo-schweighouse-autrement

 

Cette année, la chronique qui revient sur le programme de 2008 de Schweighouse Autrement, va revenir sur « les politiques oubliées », par la municipalité Schmitt. Quand je dis « politiques oubliées », je veux parler des actions que la majorité n'a pas entreprise depuis 2008 et qui sont pourtant de la compétence d'une commune, comme Schweighouse.

 

 

 

La première d'entre elle est la politique foncière. En effet Marcel Schmitt et Schweighouse Autrement depuis 2008 nous font croire qu'ils ont une politique foncière pour justifier les différentes et trop nombreuses acquisitions immobilières qui nuisent en partie les finances de Schweighouse. Pourtant se n'est pas le cas.

 

 

 

Pourquoi ?

 

 

 

Déjà car une politique foncière est composée de trois parties :

 

 

 

  • un temps d'acquisition

  • un temps de mise en valeur du bien acquis

  • un temps, où l'on retire un bénéfice, ici pour notre collectivité, c'est-à-dire l'ensemble des Schweighousiennes et Schweighousiens

 

 

 

Marcel Schmitt et Schweighouse Autrement ont réalisés et à grand frais, la première étape. On ne peut pas constater cela. L'année dernière ( http://schweighouse-sans-son-maire.over-blog.com/article-schweighouse-autrement-l-an-iii-mi-mandat-79736101.html ) dans cette même chronique, j'avais calculé le coût de cette politique d'acquisition. J'ai réalisé une mise à jour, que je vais faire régulièrement et qui sera affiché en page d’accueil du blog, comme un compteur, pour nous rappeler quotidiennement l'argent gaspiller dans des bâtiments et des terrains peu utile pour Schweighouse.

 

 

 

Alors du 9 mars 2008 au 26 mars 2012, la politique d'acquisition a coûté à Schweighouse :

 

 

 

4 192 548 , 27 euros

 

 

 

Un chiffre énorme, qui doit être mis en lien avec le peu de résultat que cette politique a donnée. La mise en valeur et le bénéfice tiré de ses acquisitions est faible, voir inexistant.

 

 

 

On a bien eu les terrains Sonoco qui ont permis de faire un rond-point, mais pour le reste c'est lettre mort.

 

 

 

Le projet le plus avancé est la maison Martin qui est l'emplacement du futur périscolaire avec une ouverture prévue en septembre 2013. Mais pour le moment la maison Martin est encore debout et sa destruction n'a pas encore débutée. Il faut prévoir que ce n'est qu'en septembre 2014 que les enfants des écoles de Schweighouse investiront ce service. Dire qu'avec le projet de l'équipe Loesch, le périscolaire sera déjà ouvert.

 

 

 

Sinon en se qui concerne la maison Carlen, toujours pas de nouveaux commerces et dans le Codec, la rumeur court que l'on aura un commerce absolument indispensable dans notre commune : une quatrième boulangerie !

 

 

 

Pour la maison Zinck, Bock, Peter, Jung, Knoderer et Wollf on les laisse dans l'état. Enfin pour les acquisitions de parcelles forestières aucune mise en valeur de prévue. Pourtant un projet de développement d'une filière bois pourrait créer des emplois et inciter nous habitants à nous chauffer avec cette énergie.

 

 

 

Et que dire de cette nouvelle acquisition des terrains Hanslen pour plus de 1 100 000,00 euros par un nouveau prêt. Alors oui il est logique de vouloir urbaniser ce secteur en lotissement. Vu le ban de Schweighouse c'est probablement le dernier lotissement qui va être créé.

 

Après je comprend beaucoup moins se qui pousse la municipalité Schmitt à réaliser cela. Déjà Marcel Schmitt grand écologiste, auto-proclamé et qui sait fortement opposé et mis fin au projet de la gendarmerie implanté sur un espace similaire peut approuvé un tel projet. C'est peut être que notre premier élu ne possède pas de terrains pour ses chevaux dans ce secteur.

 

Puis comment Schweighouse Autrement et notamment Messieurs Barth, Mapps et Baumuller peuvent ils laisser la Commune prendre un autre emprunt mportant alors que la Commune explose sa dette avec le prêt hélvetix.

 

 

 

Marcel Schmitt et ses sbires nous disent sans cesse qu'ils ne peuvent pas tout faire en même temps, pourtant ils n'étaient pas n'ont plus obligés de tout acheter en même temps. Ainsi pour moi nous ne sommes pas face à une politique foncière, mais une succession d'acquisition. Même Marcel Schmitt a oublié cette politique qui sait effacer dans ses discours au profil de politique d'acquisition.

 

 

 

 

 

Kévin Kennel.

 

PS : Demain premier tour des élections présidentielles. Allons tous voter.

 

EDIT : Confirmation aujourd'hui dans les DNA que le périscolaire n'ouvrira qu'en 2014 et semble il que l'EPF du Bas-Rhin a acquis pour Schweighouse la maison Jung.

 

 

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

pamplemousse 04/06/2012 10:58


Pour les sculptures je peux vous dire que j'ai vu près de l'église protestante alors que je circulais en voiture, deux jeunes qui s'acharnaient sur une d'elles.On aurait dit qu'ils essayaient de
l'enlever. 

le bredin du village 30/04/2012 13:30


Cette rubrique n'a en effet rien à voir avec les sculptures en bois dispersées à travers le village sans doute pour le festival du conte, mais pour mettre mon petit grain de sel et répondre à
Richard, je ferai remarquer que celle qui est placée au rond-point Sonoco est vraiment mise en valeur dans ce magnifique décor d'herbes folles ou de mauvaises herbes! très réussi. Et que dire de
la licorne qui a déjà perdu sa corne?Mais à Schweighouse, chacun le sait, les incivilités sont monnaie courante, ne sont jamais prises en compte par la municipalité et surtout ne sont pas
sanctionnées. Ou alors, il s'agit peut-être d'un coup de vent!

Richard 26/04/2012 17:33


Bonsoir,


Oh malheur Vincent, que n'ai-je fais de confondre Schweighouse autrement avec Schweighouse sans son maire.Que celui qui ne s'est jamais trompé me jette de suite la première pierre. Honte à
moi, et je me permet de rectifier de suite, et c'est bien à Schweighouse sans son maire que s'adressait mon commentaire.


Mon commentaire à moi est très simple, je trouve celà très original et assez sympa et surtout mieu réussi que les coiffes de jadis. Entre temps j'ai vu que pas mal d'autres endroits sont pourvus
de ce genre de décoration. Reste à savoir comment celà resistera dans le temps. Mon commentaire était dans la même lignée que certains commentaires venant de votre blog. Vous faire réagir.


Les lecteurs assidus du blog vont ils également donner leurs opinions sur ces "décorations"?


Richard


PS: Vincent, si un jour j'ai besoin d'un maître à penser, peut-être que je m'adresserai à vous, mais j'hésite quand même.

Vincent FAVRE 25/04/2012 21:45


Julie,


Je vous rejoins, et je constate que beaucoup de Schweighousiens partagent ce constat.


Toutes ces acquisitions au prix fort, dont on ne fait rien et que rien dans la profession de foi de l'équipe en place ne laissait présager, laissent une impression de grand n'importe quoi.


 


Quelles sont donc les priorités de la municipalité? Pas l'école publique en tout cas!


Vincent FAVRE.

Vincent FAVRE 25/04/2012 20:53


Richard,


Pour Schweighouse Autrement, ou ce qu'il en reste, prière de vous adresser au 29, Rue du Général de Gaulle...Ici, c'est Schweighouse Sans Son Maire, blog citoyen participatif,
indépendant, et fier de l'être!


Quant au rond-point, si vous avez une remarque à faire, ne vous gênez pas: faîtes-la vous-même comme un grand, sur le blog ou directement à la Mairie!


Citoyens, prenez-vous en main et n'attendez pas que l'on pense à votre place!


Vincent FAVRE.

Richard 24/04/2012 18:42


Bonsoir,


Je me permet d'uliser votre dernière chronique pour mon commentaire qui n'a absolument rien à voir avec la politique foncière de Schweighouse.


Mesdames et messieur le membres du blog "Schweighouse autrement", je pense que la "décoration" du rond point coté SONOCO ne va pas trouver votre approbation. J'attend avec impatience vos
commentaires "pertinents".


Bonne soirée


 


Richard

Julie 22/04/2012 10:04


Si la politique de la majorité de Schweighouse n'était pas "autrefois", on pourrait y vivre paisiblement et nos enfants ne seraient pas en insécurité tout les jours quand ils vont à l'école ou
rentrent.


Les enfants de la Marelle pourraient jouer à l'extérieur sous un préau plutôt que de devoir aller au primaire ...


Une acquisition de maison en moins aurait permis de financer cela mais malheureusement non ...


C'est bien dommage que "autrefois" prennent le dessus sur le bien être du "futur" ...

Recherchez Sur Le Blog