1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 22:31

 

 

Salut bisame,

 

photo-schweighouse-autrement

 

Je continue de dresser un bilan à mi-mandat de l'action de Schweighouse Autrement à partir de la compilation des 26 PV des Conseils municipaux allant du 9 mars 2008 au 9 mars 2011.

 

La première semaine, je suis revenu sur la politique foncière Schweighouse Autrement. L'An III. Mi-mandat.  . Dans le deuxième chapitre, c'est la politique d'aménagement qui a été analysée: Schweighouse Autrement : l'An III. Mi-mandat 2. . Pour ce troisième épisode, c'est la politique sécuritaire qui est scrutée.

 

 

 

 

Dès le départ, le bilan est une nouvelle fois maigre, comme la politique d'aménagement. Bon on a désormais une Police municipale ... mais notre ville est elle plus sur pour autant ?

 

Surtout que cette police existe pour une simple raison. Schweighouse Autrement devait trouver une solution face au projet de transfert de la Gendarmerie de Haguenau à Schweighouse.

 

Marcel Schmitt et tous ses colistiers vous jurent qu'ils n'étaient pas contre le transfert de la Gendarmerie, mais contre le lieu d'aménagement de cette dernière.

 

 

 

Néanmoins c'est un peu gros. Pourquoi alors avoir promis en mars 2008, la création d'une Police municipale, alors que Schweighouse allez avoir une brigade de Gendarmerie. Alors je les vois déjà dire, qu'une ville peut se permettre d'avoir un commissariat et une gendarmerie. Enfin Schweighouse et ses quasi 5 000 habitants se contenteraient de l'un.

 

En tous cas Schweighouse Autrement a préféré choisir non une Gendarmerie ouverte 24h/24h, 7j/7j et avec l'ensemble des compétences de sécurité des biens et des personnes, pour une Police municipale ouverte du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h et avec des compétences limitées.

 

Puis se que je n'arrive pas à comprendre, c'est que Marcel Schmitt et Schweighouse Autrement avec leur politique foncière très active, n'aient pas trouvés un nouveau lieu stratégique pour cette Gendarmerie ... ou alors ils ne voulaient pas tous court de cette Gendarmerie.

 

 

 

Mais le plus intéressant en fessant ce bilan sur la sécurité, c'est que Marcel Schmitt après avoir rejeté la Gendarmerie, semble rejeté la Police municipale.

 

 

Pourquoi je dis cela :

 

  • Il a délégué cette compétences à un des conseillers Guy Heilig, mais qui ne fait pas grand chose de plus que lui.

  • Il a donné la direction du pôle sécurité à M. Obert, ancien DGS qui l'a tenté de mettre à la porte. C'est très étrange de nommer cette personne, que notre premier élu doit peut apprécier depuis la rentrée 2010 à une compétence qui lui tient tellement à cœur (il préside lui même la Commission sécurité.)

  • Va-t-il allez plus loin dans son désamour et supprimer cette police ?

 

Pour conclure, cette politique de sécurité n'est pas très développée. Alors oui la municipalité met en avant les journées de sécurité routière organisées par les policiers pour les jeunes, mais je leur rappelle que de telles actions existaient déjà avant 2008 et étaient organisées par le Conseil Municipal des Enfants qui a disparu sous l'ère de Schweighouse Autrement.

 

 

 

Sinon rien n'est fait, aucune autre action vers les adultes par exemple, aucune répressions n'ont plus, par peur de Marcel Schmitt de déplaire à ses con-citoyens. Finalement cette Police mise en place par Schweighouse Autrement n'a aucune raison d'être, aucune mission clair et d'aucun résultat.

 

 

 

Ce qui donne une politique de sécurité nul, sauf pour les finances de Schweighouse ... .

 

 

 

 

 

Allez à la semaine prochaine avec comme sujet le bilinguisme.

 

 

 

 

 

Kevin-001Kévin Kennel.

 

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Kévin Kennel 07/08/2011 18:07



@ Daniele Erny,


 


Un fait divers, qui démontre bien que de un notre ville à besoin de sécurité, mais aussi d'une réelle force de sécurité, capable de lutter contre cela.


 


Pour l'instant ni Marcel Schmitt, ni aucun menbre de Schweighouse Autrement ne font quelque chose pour changer la situation.


 


Je ne dis pas que tous ses agressions, incivilités etc ... vont disparaitre, si du jour au lendemain la municipalité décide de faire passer de 3 à 20, le nombre de policers.


 Mais un des mesures peut être prise pour faire bouger les choses, mais elles ne le sont malheuresement pas.


 


Kévin Kennel.


 



Daniele erny 05/08/2011 10:27



J'ai vu un enfant agressé sur la piste cyclable entre Schweighouse et Haguenau qui s'est adressé à la Gendarmerie avec une fin de non recevoir parcequ'il n'avait pas de certificat médical (ah les
fonctionnaires!).



Recherchez Sur Le Blog