26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 12:35

 

Citoyennes, citoyens,

 

     

Le samedi 15 décembre dernier, j'ai participé à la retraite aux flambeaux de Schweighouse-sur-Moder. Ce qui me permet de livrer mes impressions sur cette manifestation. Car, depuis bientôt quatre ans, l'équipe du blog  juge sur pièces, se déplace sur le terrain afin de se faire sa propre opinion. Pas comme l'équipe Schmitt qui, n'ayant jamais mis les pieds au moindre spectacle organisé par le Relais Culturel Expressions Communes, s'est pourtant permis de porter un jugement définitif dans le seul but de détruire une oeuvre patiemment mise en place pour le plus grand nombre.

 

 

 

Retraite-Flambeaux

 

   

 

Dans un premier temps, je voudrais aborder les aspects positifs de cet événement.

Ce qui me permet de m'inscrire en faux contre une caractéristique  de l'équipe Schmitt :  l'incapacité à reconnaître ce que les autres ont fait de bien.

Organiser une retraite aux flambeaux me semble une initiative intéressante et constructive.  Voilà en effet une occasion à la fois populaire, conviviale et familiale. Gratuite en l'occurence. Avec lampions et flambeaux fournis, goûter offert. Il y avait possibilité de réserver, mais aussi de se décider au dernier moment.

Qui dit retraite dit marche dans les rues de la commune. Cet aspect, vous vous en doutez bien, ne peut que m'enchanter. Tout ce qui va dans le sens d'une appropriation de l'espace public par les habitants doit être encouragé. Toute initiative qui réduit, entrave, même ponctuellement, la circulation des véhicules à moteur, trouve grâce à mes yeux. 

La période de Noël se prête plutôt bien à ce genre de manifestation qui s'inscrit, me semble-t-il, dans une certainte tradition. Le 14 juillet ou encore le 15 août sont également des possibilités. Même si, en théorie, tout moment de l'année est envisageable.

L'animation musicale ne gâche rien.  Cette année, c'est le groupe Alsace Percussions qui s'en est chargé. L'an passé, c'était l'Ensemble Musical de la Moder (la disparition de cette association du paysage culturel schweighousien est une autre affaire que j'aborderai en détail en 2013 dans une chronique).

 

 

 

Bien sûr, cet événement a un coût  pour la commune. À ma connaissance, le budget précis n'a pas été communiqué par Nicole Halter. Mais il ne doit pas être excessif: matériel (lampions, flambeaux), boissons, gâteaux, rémunération du groupe, heures supplémentaires des agents communaux, notamment de la police municipale (je suppose qu'elles seront honorées...)...Tout cela sera inclus dans le budget culture, puisque c'est le Service Culturel qui organise.

Comme toujours, on peut proposer des améliorations. Je n'ai pas participé à l'édition de l'an dernier, qui était me semble-t-il la première, mais je suppose que des modifications ont été apportées. 

Puisque les affaires culturelles au sens large m'intéressent particulièrement et me tiennent à coeur, j'ai un certain nombre d'idées précises à proposer, mais je ne vais tout de même pas les livrer à l'équipe en place, qui soit les ignorerait superbement, soit les reprendrait à son compte sans avoir l'honnêteté de reconnaître leur origine.

Je peux tout de même dire que cette manifestation pourrait, selon moi,  prendre un caractère un peu plus festif. Les organisateurs ne peuvent pas tout contrôler ni tout prévoir et l'ambiance dépend aussi de l'état d'esprit des participants. Pourtant, quelques petites retouches assez simples et gratuites permettraient de renforcer la convivialité. Pour cela, il ne faut pas hésiter à bloquer complètement la circulation, n'en déplaise aux grincheux pressés.

 

 

 

Je vais terminer par un point (très) négatif, car vous vous doutez bien qu'il y en a au moins un, sinon vous seriez tranquillement en train de lire le Bulletin Communal ou de regarder le canal local.

En effet, ce qu'il faudrait, à mon humble avis, surtout ne pas reconduire, c'est le lieu d'arrivée. L'an dernier, le circuit s'arrêtait à la salle Kaeufling: du classique, une valeur sûre et désormais consensuelle. Mais cette année, l'équipe Schmitt a décidé que la retraite se terminerait devant la maison la plus illuminée de la commune, que chacun reconnaîtra.

Les propriétaires de ladite maison avaient déjà eu les honneurs de la municipalité, avec rien moins que la couverture du Bulltin Communal (n°105 hiver 2011/2012 paru en décembre 2011).

Pour ma part, je ne suis pas du tout amateur de ce style que je trouve passablement chargé. Je préfère de loin la sobritété.Question de goût me direz-vous.  Je trouve qu'on est bien loin de l'esprit de Noël, s'il existe. Mais comme il n'y a pas de loi contre ça, rien n'empêche un particulier de se livrer à ce genre de décoration. J'ignore les motivations des propriétaires, que je ne connais pas, et là n'est pas le propos.

Ce qui me choque en revanche en tant que citoyen et contribuable, c'est le fait que la municipalité en fasse la promotion.

On aurait pu nous épargner ce moment pénible, en particulier cette mise en scène ridicule: la responsable du pôle culture, juchée sur le muret de la maison, entonnant un compte à rebours pour déclencher l'illumination! 

C'est en contradiction totale avec le discours écologiste tenu par l'équipe en place, en particulier sur les économies d'énergie. À moins qu'il s'agisse d'encourager les habitants à faire exploser leur facture énergétique afin de grossir les rentrées d'argent de la taxe sur l'électricité...   

J'entends encore Marcel Schmitt, lors de la Réunion consacrée au PLU, déplorer le fait que certains prétendent qu'il n'y a rien à voir à Schweighouse. Précisément, n'y a t-il pas d'autres choses à montrer, à mettre en valeur? N'avons-nous rien d'autre à proposer?

 

 

 

Allons, malgré cette fausse note, j'ai passé un bon moment et n'hésiterai pas à revenir l'an prochain. Je suis sûr que la destination sera différente .

 

 

 

 

Vincent-002-copie-1Vincent FAVRE.

commentaires

Vincent FAVRE 27/12/2012 19:30


Hugo B.


L'article que j'ai consacré à la retraite aux flambeaux n'a pas pour autre objet que de livrer mon point de vue de citoyen, libre et indépendant. Cela change un peu des propos consensuels et
convenus que l'on peut glaner dans les colonnes de la presse régionale ou communale...


Tous les autres citoyens lecteurs du blog peuvent à leur tour s'exprimer en toute franchise, dans la mesure du respect des règles élémentaires de correction. Vous venez vous même d'en bénéficier,
et peut-être continuerez-vous à le faire.


Si vous parcourez notre blog depuis sa création il y a presque quatre ans, nous trouverez de nombreux commentaires, y compris critiques à notre égard. Vous découvrirez aussi les Conseils
Populaires, que nous avons mis en place et qui permettent à chacun de défendre son point de vue, là encore dans le respect mutuel. Par ailleurs, beaucoup de nos propositions vont dans le sens
d'une plus large place laissée aux citoyens de base, et même de la démocratie participative. Certaines ont été retenues par la municipalité et nous en sommes très fiers.


Cela dit, nous savons parfaitement que la démocratie n'est pas un état, mais un processus, jamais achevé. Nous travaillons en ce sens et avons pour cela besoin du plus grand nombre. Y compris de
vous si vous le souhaitez. Chacun a sa place, son rôle à jouer.


Vincent FAVRE.


 

Hugo B. 27/12/2012 14:50


Vos commentaires ne comportent que des "je". Si vous laissiez la parole un peu aux citoyens votre site gagnerait en démocratie !

Recherchez Sur Le Blog