21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 08:47

Voici l'ordre du jour du prochain Conseil municipal qui aura lieu ce lundi 21 mai 2012 à 19h30 dans la salle au premier étage de notre Maison communale.

 

Comme d'habitude nos conseillers municipaux vont devoir approuver le dernier PV du Conseil municipal du 26 mars et désigner un secrétaire de séance, qui en sera une, en l'occurrence Marguerite Michel.

 

Un ordre du jour chargé, que je vais décortiquer pour vous :

 

 

1.Premières grosses difficultés financières à cause de la mauvaise gestion de Schweighouse Autrement ?

 

En effet le premier point à l'ordre du jour, est un programme de travaux de mise aux normes handicap et énergétique de l'école du Moulin, estimé à plus d'un million d'euros ( 1 050 000 € ).

 

Alors avant toutes critiques de votre part, je suis tout à fait pour les travaux qui vont s'engager, mais je m'oppose à la manière que Marcel Schmitt et Schweighouse Autrement vont utiliser ses travaux pour déguiser la réalité et leur erreurs.

 

Ainsi nous aurons ce lundi soir la version OFFICIELLE de la municipalité :

 

« Nous sommes dans l'obligation de réaliser ses travaux à cause des normes ordonnées par l’État, mais à grâce à ses investissements les élèves et les enseignants de nos écoles vont obtenir un cadre pédagogique amélioré. De plus ses travaux sont très couteux et vont nous empêcher de réaliser d'autres travaux importants, mais nous avons décider de privilégier l'école du moulin et supprimant les travaux similaire de la mairie. »

 

Mais ici, sur le blog vous avez la VRAI version :

 

« Nous sommes dans l'obligation de réaliser ses travaux à cause des normes ordonnées par l’État depuis 2002 (pour l'accèssibilité des personnes handicapés par exemple, *voir à la fin de l'article), mais nous messieurs Loesch et Schmitt nous avons attendus l'extrême limite pour lancer ses travaux, mais à grâce à ses investissements les élèves et les enseignants de nos écoles vont ENFIN obtenir un cadre pédagogique amélioré. De plus ses travaux sont très coûteux et vont nous empêcher de réaliser d'autres travaux importants, pourtant depuis mars 2008 nous Schweighouse Autrement aurions pu réaliser ses travaux, mais nous avons décider de privilégier notre désastreuse politique d'acquisitions et c'est pourquoi il faut supprimé les travaux de mise aux normes de la mairie pour financer celui de l'école. »

 

D'où ce titre ! En effet nous commençons à voir que Marcel Schmitt et ses colistiers sont face à leurs erreurs commisses depuis mars 2008, notamment sur leur politique acquisition qui a couté plus de 4 millions d'euros, pour quasi aucuns résultats. M. Bock en charge des travaux aurait du rendre ce projet de réhabilitation des bâtiments communaux prioritaire et non les acquisitions immobilières.

 

Mais comme toujours la municipalité va trouver des excuses ont lieu de reconnaître leurs erreurs.

 

Ainsi un autre point abordé lundi soir, concerne le prêt hélvétix. Il semble qu'une solution a été trouvé avec la Caisse d'épargne sous l'égide du médiateur de la République. C'est un autre exemple, ce prêt problématique depuis la crise financière de 2008, aurait pu être régler depuis un moment si la municipalité Schmitt n'avait pas été si arrogante devant la Caisse d'épargne et si M. Barth, adjoint aux finances, aurait associé son prédécesseur M. Weber. Nous verrons bien si une solution convenable est trouvée.

 

Le point suivant est la construction d'un nouveau centre de tennis, qui pour certains membres de Schweighouse Autrement (M. Mapps, Mme Clady ou M. Baumuller tenant d'une rigueur allemande) est trop élevée pour les finances de notre commune. Une nouvelle fois M. Schmitt et ses adjoints ne sont pas du même avis et n'arrive pas à financer correctement ce projet. Pourtant M. Acker, l'adjoint en charge des associations et du sports sait depuis mars 2008 que le tennis club a besoin d'un nouveau local, mais une nouvelle fois on a privilégié les acquisitions immobilières.

 

Pourtant Marcel Schmitt et ses adjoints proposent encore de nouvelle acquisitions. Ainsi nous apprenons que depuis décembre 2011, l'ancien salon de thé : « Art Home Café » est loué par la municipalité et dans le cadre de cette location elle doit d’acquittée de 2 702,66 € pour des travaux.

 

On a beau leur dire qu'il exagère avec plus de 4 millions en 4 ans, on dirait que la municipalité a juste envie d'empirer la situation.

 

 

2.Pourtant chez la municipalité tout n'est pas a jeter.

 

En effet la municipalité, a décidé de relancer un projet d'urbanisation du secteur Krautgarten en face de la maison de retraite pour y installer des logements sociaux à hauteur de 40 à 60 % (c'est énorme, mais tellement bien), des logements d'accession sociale à hauteur de 10 % et le reste pour des logements classiques.

 

Mme Deiss,  l'adjointe aux affaires sociales a semble il fait son boulot avec un projet très intéressant et qui de plus est soutenu par le Conseil général et donc financé en partie. Il est grand temps, car comme nous le verrons ce samedi, la politique sociale de Schweighouse Autrement est oubliée.

 

 

3.Mais aussi :

 

- de nombreuses proposition de convention : une convention avec l'ABCM pour le financement communales pour cette école privé et non considéré comme associative dans ce cas là, une convention pour le désormais très célèbre arrosage à cheval, une convention pour un partenariat pour le Festival du contes et bien d'autres à découvrir lors du prochain Conseil municipal.

 

- les habituelles demandes de subventions de la part des écoles, des les associations et de nos paroisses.

 

- des motions de soutien en faveur des RASED et de ONF.

 

 

Pour finir, je ne peux que vous inviter à vous rendre sur place ce lundi soir et à assister à ce Conseil municipal, qu'un membre de l'équipe du blog va tenter de suivre.

 

Pour l'équipe du blog, Kévin Kennel.

 

 

 

 

* Pour information :

 

Jacques Chirac, Président de la République de l'époque, après sa réélection en mai 2002 décide de faire du handicap une des trois grandes prioritées sociales de son second mandant.

En 2005, le gouvernement Raffarin, fait passer au Parlement une loi Handicap qui possède déjà un volet sur l'accessibilité des lieux publics pour les personnes à mobilité réduites.

En décembre 2006 les décrets sur l'accessibilité des voiries et des espaces publics est publiés, puis en janvier 2007 un arrêté technique sur le sujet est lui aussi publié.

Un plan d'application aurait du être finalisé en 2010 ... .

 

 

Comme quoi les collectivités râlent souvent contre l'Etat, mais sur se coup là M. Schmitt et ses collègues ne pourront pas jouer la carte de la surprise, vu qu'ils sont prévenus au plus tard depuis 2007. Puis rien n'empêche d'anticiper de telles travaux, vu que des personnes handicaées vivent dans notre commune et puis ses équipements sont aussi utiles pour notre société vieillisante.

 

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Recherchez Sur Le Blog