12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 20:15

Après un premier article sur les futurs commerces de notre ville : Nouveautés de la rentrée à Schweighouse : Commerces , je me penche sur les futurs projets de logements dans notre commune.

 

2_cecile_duflot.jpg

 

 

En effet le sujet est d'actualité et déjà au niveau national. En effet la nouvelle ministre du Logement, Cécile Duflot vient de présenter au Parlement, qui vient de l'adopter, une nouvelle loi sur les logements sociaux entre autre. Le point le plus intéressant est le passage progressive de l'imposition de 20 à 25 % de logements sociaux pour les communes de plus de 3 500 euros et une forte augmentation des pénalités pour son non respect (on parle du quintuple des sommes actuelles), d'ici 2025.

 

Ainsi si Schweighouse ne fait rien, elle verra passer son amende de 50 000 euros à 250 000 euros. Et oui notre commune à l'heure actuelle ne possède qu'un peu plus de 11% de logements sociaux.

 

L'ancienne équipe Loesch a lancée plusieurs projets controversés, mais aujourd'hui bien admis, comme les  immeubles sur l'ancien terrain Tropix ou rue Mulhmatt.

 

L'équipe actuelle Schmitt, sous la houellette de l'adjointe Azia Deiss s'est enfin réveillée sur la question. En effet de 2008 à 2011 elle a vécue sur les acquis de l'ancienne municipalité (  Au bon vieux temps de Bernard Loesch ... ), mais maintenant elle a enfin décidé de bouger ... au bout de trois ans au pouvoir ... .

 

Bref le 24 octobre 2011, la majorité a proposé un plan local d'habitat qui contient un plan d'action pour répondre aux 20 % de logements sociaux.

 

 

 

A. Un plan d'action en 5 points.

 

 

Pour parvenir à ce chiffre de 20%, la municipalité Schmitt propose :

 

1- de conventionner des logements par la SEM.

 

Pour le moment rien de prévu.

 

2- d'inciter les promotteurs immobiliers à créer des logements sociaux dans leurs projets.

 

Le Maire a reçu chacun des prometteurs pour les convaincre de créer des logements sociaux. Pour certains cela fonctionne (Route de Strasbourg, rue Eisenbruch), mais ce n'est pas le cas semble-t-il partout (rue de la Carrière ou Rue de la Rochette).

 

Pour cela il faut changer le POS Plan d'Occupation des Sols) pour imposer 30% de logements sociaux à chaque nouveau projet. Néanmoins rien ne peut me confirmer que ce changement est fait. Quelqu'un a des informations ?

 

3- utiliser le droit de préemption et acheter ENCORE des terrains pour en faire des logements sociaux ou en revendre à des bailleurs sociaux.

 

Au lieu d'en acheter, on peux pas piocher dans les  4,2 millions déjà dépenser en acquisitions diverses ? Je crois que si et justement c'est la proposition suivante.

 

4- céder des terrains appartenant à la Commune à des bailleurs sociaux.

 

Justement il est prévu de céder un terrain rue des Peupliers et un autre rue des Chasseurs pour la construction de nouveaux logements sociaux. Le dossier semble avancé.

 

5- porter des projets d'urbanisation.

 

Le premier d'entre eux est le projet Krautergarten, qui se situe en face du cimentière. Il s'agit d'urbaniser cette espace pour y installer 40 à 60 % de logements sociaux et notamment des habitations pour des personnes agées qui pourront utiliser les services de la maison de retraite toute proche. De plus le projet peut être aidé au niveau des études par le Conseil général. Comme quoi pour une fois la municipalité Schmitt peut réfléchir un peu ... Zut j'ai complimenté trop vite notre premier élu et son équipe, car ce projet est dans les cartons depuis l'équipe Loesch et même depuis l'équipe Kaeufling ! Ils n'ont rien inventés donc ! Bon espérons que comme promis par Marcel Schmitt, ce dernier finalise ce projet ... enfin si cela va aussi vite que le périscolaire c'est pas gagné.

 

 

 

B. D'autres projets de prévus !

 

 

En effet la municipalité Schmitt a comme idée de créer un nouveau lotissement, sur les terrains Hasslen, en cours d'acquisition. Pour une fois qu'une acquisition est intéressante ! Même si ce projet n'est pas pour tout de suite ... Il faudra attendre plusieurs années avant de rendre ce projet viable et de voir les premiers travaux.

 

Puis un autre projet qui prendra aussi du temps, mais qui est selon moi nécessaire est de rénover les HLM, rue des Chasseurs et rue du Maréchal Leclerc. En effet le plan local d'habitation prévoit de peupler à nouveaux ses logements devenus vetustes et logiquement abandonnés.

 

Il faudrait aussi repenser l'ensemble de l'espace pour l'intégrer au mieux au reste de notre ville, mais aussi de construire d'autres logements. Nous pourrions voir si un tel chantier ne pourrais pas s'insérer dans le plan de rénovation urbaine pour les quartiers sensibles lancé par Jean-Louis Borloo est aujourd'hui repris par les différents gouvernements.

 

 

 

C. Pendant ce temps là, que fait la SEM ?

 

 

C'est une question que je me pose. Notre Société d'Economie Mixte pour la construction est souvent citée, mais pas du tout utilisée. On gère le parc actuel de logement, mais sans aller au delà. Justement la SEM a les moyens pour être le bras armé de cette politique de logement qui est problématique a Schweighouse depuis plusieurs décenies.

 

Néanmoins pour le moment rien ne pointe son nez. Peut être en 2014 avec une nouvelle équipe.

 

 

Kévin Kennel. 

 

 

       

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Recherchez Sur Le Blog