18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 10:00

Citoyennes, citoyens,

 

En parcourant à nouveau le dernier Bulletin Communal (n°106), je me suis arrêté sur un article qui ne m'avait pas frappé à la première lecture. Intitulé "Gros plan sur...la sécurité de vos biens", il se trouve en bas de  la page 25.

 

 

 

  police municipale 1

 

Non signé, il égrène "sept règles d'or pour protéger vos biens".

Des recommandations, des gestes à faire et à ne pas faire:  garder sur soi les clés de contact du véhicule, ne pas conserver le code de la carte bancaire dans le sac ou dans le portefeuille, se méfier des démarcheurs et quémandeurs mal intentionnés...

 

 

Les règles 5, 6 et 7 m'interpellent plus particulièrement. Elles incitent en effet les citoyens à contacter la gendarmerie en composant le 17, pour signaler des comportements suspects, apporter des signalement ou encore prévenir d'un vol.

Mais à aucun moment la Police Municipale n'est mentionnée. J'en déduis que la formule finale de l'article, "La sécurité, c'est l'affaire de tous!!", mérite un petit ajout: "Sauf de la Police Municipale"...

 

 

À quoi bon disposer d'une Police Municipale si elle n'est même pas utilisée pour assurer la sécurité des biens? Combien d'entre nous se sont entendus dire qu'il fallait s'adresser à la gendarmerie et que la Police Municipale était incompétente en la matière?

Avec un coût annuel jamais communiqué par la municipalité, mais qui s'élève à 204 000 euros en charges de personnel uniquement, on peut légitimement s'interroger sur le rôle mineur dans lequel la Police Municipale est cantonné. De deux choses l'une: soit on souhaite qu'elle remplisse une vraie mission de sécurité, auquel cas il faudra  augmenter les moyens humains et matériels, et donc son coût, soit on laisse le soin à la gendarmerie de le faire. Pour l'instant, nous sommes, comme dans de nombreux domaines, dans un entre-deux bancal et incohérent.

 

 

Et vous, quel est votre point de vue? Avez-vous des témoignages à apporter?

 

 

 

Vincent-002-copie-1Vincent FAVRE.

 

 

 

 

 

 

 

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Vincent FAVRE 26/06/2012 18:41


Decelle,


Merci pour ce long et riche commentaire, bien documenté,  qui démontre le grand gâchis du schmittisme. Je partage complètement votre indignation!


Si la gendarmerie avait été construitre, nous n'en serions peut-être pas là aujourd'hui dans nos écoles maternelles publiques du Bocksberg d'abord et de la  Marelle ensuite, toutes deux
menacées de fermeture de classe, l'une dès la rentrée 2012 l'autre en 2013, faute d'inscriptions suffisantes.


Mais il est vrai que ça n'est que l'école publique et non l'ABCM...


Vincent FAVRE.

Des citoyens schweighousiens 20/06/2012 09:22




Bonjour à tous,


Le commentaire envoyé par Decelle le 19 juin à 23h35 a été modéré.


 


La gendarmerie? Pourquoi continuellement revenir sur le passé?


Schweighouse n'en a pas voulu: basta!


Schweighouse trouvait l'ancien Maire hautain et lui a préféré le jovial Marcel et sa bande de saints. Schweighouse s'est trompé mais la légitimité donné à notre cher Marcel lui a fait faire
n'importe quoi. Au travers de vos articles vous avez abordé tellement de thèmes qui font ressortir l'incohérence et l'incapacité de toute l'équipe que je me garderai d'en refaire ici la
liste, d'ailleurs ce n'est pas le propos. Quoi que!


On annule 10 ans de tractations et de contacts au plus haut niveau en renonçant à la gendarmerie. A la place on créé la police et là "vous allez voir ce que vous allez voir". D'emblée des
voies se sont élevées pour annoncer que 3 policiers seraient largement insuffisants pour accomplir les missions qui leurs seront imparties. Schweighouse autrement fait
autrement,  (...) on les garde bien au chaud dans leurs bureaux de peur qu'ils puissent commettre l'irréparable en verbalisant un électeur potentiel de
notre désormais candidat auto-déclaré à la prochaine élection municipale. Cela fait bien d'avoir une police dans sa vitrine!


Plus sérieusement vous pensez que nous n'aurions pas l'argent necessaire pour payer 2 ou 3 policiers de plus et augmenter leur efficacité, moi je prétends que non. Doubler les effectifs ne
veut pas dire doubler les investissements, les salaires certes mais pas le nombre de voitures, de bureaux, de radars... mais accroitre considérablement la prévention et la sécurité des biens
de notre commune.  Je pense personnellement que nous n'avons pas le cran nécessaire pour prendre une telle décision.


Où les installer et comment les payer? Nous avons acquis tant de ruines et vieilles baraques que nous laissons pourrir qu'on aurait pu peut-être trouver de quoi les insataler et utiliser une
partie de ces investissement pour payer les charges et salaires.


Enfin et là je trouve cela beaucoup plus dommageable pour notre commune, l'abandon de la gendarmerie a signifié clairement l'abandon de toute véléhité d'urbanisation dans cette partie de
notre commune. Nos enfants se voient obligés de partir et de s'installer ailleurs car bien entendu aucun lotissement n'a été créé depuis 2008.


Dans cette zone je pense qu'il y avait de la place pour:


- des logements sociaux (vous savez qui font tellement défaut et qui nous coûtent une amende chaque année)


- un lotissement de maisons individuelles


- un lotissement BBC comme il s'en fait tant en Allemagne, lotissement qu'aurait pu construire en l'intégrant au plus près de la forêt, vous savez là ou notre Marcel parque ses chevaux,


- un centre de vie avec des commerces locaux et pourquoi pas une structure sociale telle une halte garderie voir une crèche.


Ce projet de plusieurs années (encore faut-il avoir une vision d'avenir de Schweighouse) aurait pu permettre à nos enfants d'investir sur place, à nos entreprise locales d'avoir du travail, à
nos commerçants d'augmenter leur clientèle, nos associations de récupérer de nouvelles forces vives, et nos policier d'avoir du TAF, et j'en passe et des meilleures.


Decelle vun Schweighüse on de Moder.


Vincent FAVRE 18/06/2012 13:27


Julie,


Merci pour votre commentaire.


Vous n'êtes pas la seule à défendre ce point de vue: j'ai rencontré plus d'un citoyen schweighousien qui le partage.


Maintenant que le mal est fait, quels sont les choix les plus pertinents?


Certains disent qu'il sera désormais impossible de créer une gendarmerie dans la commune après l'arrêt brutal du dossier par l'équipe Schmitt en 2008. Est-ce si sûr? À voir de plus près.


Faut-il donner à la police municipale les moyens de mener à bien des missions de sécurité? Mais alors, il faudrait 5, 6, voire 10 policiers municipaux ,donc un coût insupportable pour
la commune. Faut-il élargir ses compétences, tant en termes de répression que de prévention?


Faut-il supprimer purement et simplement la police municipale et revenir à la situation de départ?


Qu'en pensez-vous, lecteurs-citoyens?


 


Vincent FAVRE.

julie 18/06/2012 11:16


Le coup de la police municipale est complètement inutile et bien dommage de gacher tant d'argent alors qu'on aurait pu avoir la gendarmerie avec des taxes d'habitations, foncières, des clients
pour nos commerces et des enfants pour nos écoles ... donc que des entrées d'argent et non des sorties ... avec cette argent on aurait pu changer les serrures de l'école élémentaire qui est un
vrai moulin à vent ... quel dommage encore une fois que se soit nos enfants qui en paye le prix ...

Recherchez Sur Le Blog