9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 20:29

Citoyennes, citoyens,

 

Pour la dernière fois de l'année 2012, la liste des participants s'allonge. Si vous voulez comprendre le concept ou vous rafraîchir la mémoire, (re)lisez voir les articles suivants:  Alerte orange sur Schweighouse. La liste des participants fête son premier anniversaire.

 

 

2008-02-9-Manif-Mairie-009

 

 

 

 

Ceux qui suivent bien savent  déjà que les primo arrivants sont désormais à l'honneur: La liste des participants.  

Sans plus attendre, voici les cinq noms du mois. 

 

 

Vincent VAN GOGH.

 Peu après le décès de son père, en 1885, le peintre s'isole et ne donne plus de nouvelles. Il est à peu près avéré aujourd'hui qu'il a séjourné à Schweighouse quelques temps. Là, il aurait peint plusieurs toiles, sans doute dix-sept, des portraits et des paysages. L'une d'elles s'intitule Champ d'or et de sang. Nous tenons ces informations d'une femme  qui préfère garder l'anonymat, craignant si elle se dévoile de devoir trahir le serment qu'a prêté son ancêtre à la demande de l'artiste: que ces oeuvres ne quittent jamais les lieux de son inspiration fulgurante. Les Schweighousiens pourront-ils un jour les admirer?

 

 

Léon BLUM.

En novembre 1936,  président du Conseil depuis quelques mois, il assiste à titre privé à une réception chez un ami mosellan. Roger, jeune et fougueux militant syndical originaire de Schweighouse, ne peut s'empêcher de l'interpeller sur la question de la guerre d'Espagne. Il lui lance cette formule: "Si l'Espagne tombe, c'est toute l'Europe qui tombera". Finalement, le Front Populaire décidera la non intervention, au grand désespoir de Roger. Près de quinze ans plus tard, l'ancien chef du gouvernement écrit une lettre à Roger. Il lui dit combien la discussion qu'ils avaient eue alors l'a hanté et combien, avec le recul, il regrette sa décision. Il l'invite à venir le voir dans son domicile. Hélas, la rencontre n'aura jamais lieu. 

 

 

Louise MICHEL.

Sa déportation en Nouvelle-Calédonie n'empêche nullement l'ancienne Communarde de poursuivre son combat anarchiste. En 1878, elle recueille en cachette une petite fille kanak, qui vient de perdre ses parents, victimes de la répression. Elle l'emmène avec elle lors de son retour en France. Cette petite fille se marie avec un Schweighousien en 1901. Ils ont quatre enfants dont une fille, Louise. Plusieurs de ses descendants vivent toujours dans notre commune. Régulièrement, ils sortent  le drapeau noir de leur fameuse ancêtre, recoivent des militants venus des quatre coins du monde et, autour d'une bonne table, entonnent des chants libertaires, pour voir s'ils résonnent encore. Et, croyez-moi, ils résonnent. 

 

 

Jean-Paul SARTRE.

Et c'est encore un Schweighousien (décidément!), lointain cousin sans doute, qui a insisté auprès du philosophe et écrivain existentialiste pour qu'il commence son autobiographie intitulée Les Mots (1964) par la formule "En Alsace...". Il faut croire qu'il a été persuasif!

 

   

Pierre MENDÈS FRANCE.

À  peine investi président du Conseil, en août 1954, il a l'occasion de passer par Schweighouse. Il tient en effet à rencontrer le propriétaire du café qui a inspiré Françoise Giroud dans le choix du titre de l'hebdomadaire qui le soutient: l'Express (lire La liste, oui, mais des participants (tant qu'à faire)! ). L'homme, qui s'appelle Joseph, se souvient très bien de la venue de la journaliste et femme de lettres. Il faut dire qu'il n'oublie aucun client. Du coup, il offre un verre au chef du gouvernement qui, en toute simplicité, s'attable avec des joueursde cartes. Sans que l'on sache bien pourquoi, peut-être parce que l'un deux est agriculteur, la discussion s'engage sur les vertus du lait. Et c'est ainsi que les écoliers français ont eu droit à ce sain breuvage  pendant la récréation.

 

 

 

Il n'y a pas à tortiller: elle a de la gueule, la liste des participants!

 

Le  9 janvier 2013, la troisième vague des primo arrivants déferlera sur le blog. Les lecteurs fidèles et attentifs peuvent déjà connaître l'identité des cinq prochains participants, voire imaginer le lien qu'ils entretiennent avec notre chère commune de Schweighouse-sur-Moder.

 

 

 

Vincent-001 Vincent FAVRE. 

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Vincent FAVRE 12/12/2012 15:24


Danièle,


J'ai l'impression que vous confondez Relais Culturel et CME. Il s'agit bien de deux structures tout à fait distinctes et indépendantes. La preuve, c'est que l'équipe Schmitt a supprimé le
premier, mais prétendait améliorer le second. Ce qui, encore une fois, n'a pas été fait.


 


Je vous rappelle au passage que le Relais Culturel Expressions Commune ne m'appartenait pas. Je ne suis pas responsable se son fonctionnement. Je suis un simple citoyen.


Quant à la présence des enfants à l'action citoyenne du 9 février 2009, elle n'a rien de traumatisant, je vous rassure. Inutile de médicaliser ou psychologiser, c'est une manie de nos jours!
Vous pouvez leur demander: aucun n'a eu besoin de consulter de spécialiste depuis! Cette démarche était tout à fait bon enfant, conviviale, festive et revendicative à la fois. L'apprentissage de
la citoyenneté passe aussi par là. Le citoyen n'est pas seulement là pour glisser un bulletin dans l'urne. Ses formes d'action sont diverses. Marcel Schmitt devait des explications, surtout aux
enfants. Et puis, leur présence contribue à adoucir les moeurs. Tout s'est très bien passé. C'est bien plutôt ceux qui ont détruit le Relais, fruit d'un travail de longue haleine, qui devraient
s'interroger sur leur conduite indigne. Imaginez-vous les successeurs de Marcel Schmitt supprimer la police municipale après avoir commandité un audit, ou bien La Muse, ou bien le Festival du
Conte? Que penseriez-vous de tels élus? Rien n'empêchait l'équipe Schmitt de garder le Relais et de lui donner une autre orientation.


Concernant le CME, je ne comprends pas pourquoi l'équipe Schmitt n'a pas tout simplement remplacé la personne qui s'en occupait. Je n'ai par ailleurs jamais dit qu'elle avait démissionné,
j'ai parlé d'un jeune  conseiller municipal qui a quitté de CME. Et depuis quand est-il "louche" d'obtenir un congé pour maladie? C'est un droit social.


Il y a bien deux élus chargés de la culture (une adjointe et un délégué), plus une responsable du pôle culture, plus une animatrice jeunesse. Et avec tout cela, le CME ne serait pas encadré? Il
s'agit, je pense, d'un choix! La municipalité n'y voit pas une priorité. C'est dommage. Je suis sûr qu' une personne comme vous, qui semblez intéressée et motivée, aurait pu être sollicitée. Ce
serait bénévole. Le prêt toxique a bon dos. Chronologiquement, ça ne colle pas: le CME a été délaissé et abandonné bien avant que ledit prêt n'inquiéte sérieusement l'équipe Schmitt. Et puis,
malgré ce prêt, des dépenses cent fois plus importantes ont été effectuées, des acquisitions immobilières et foncières notamment. Je suis intéressés par le CME de Haguenau, mais
pourquoi n'en vantez-vous pas ses mérites à l'équipe en place? C'est elle qu'il faut convaincre, moi je suis convaincu!


 


Au plaisir.


Vincent FAVRE.

daniele 12/12/2012 14:35


 


Que je sache, la seule chose qu'ait osé faire la nouvelle équipe, c'est un audit financier. La jeune femme qui était sensée s'occuper du conseil municipal s'est mise en maladie et a démissionné ;
elle n'a absolument pas été démissionnée. C'est pour le moins louche, non ? Mais peut-être ne le saviez-vous pas.


Ensuite, ce que je vous dis est vrai : Beaucoup de parents ont essayé à chaque rentrée d'inscrire leur enfant à vos  activités, et on leur a répondu que c'était plein le jour même de
l'inscription. C'était donc une culture de luxe accessible à très peu d'enfants. Alors que certains clubs sportifs ne recevaient pratiquement rien.


Mine de rien, ce sont des détails de ce type qui ont fait gagner les élections à Marcel Schmitt.


Une remarque également, concernant votre photo ; je trouve cela choquant d'utiliser des enfants comme porte-banières. Demandez à un pédopsychiatre. On ne fait pas ça avec des enfants en bas-âge.


Excusez-moi, je me soucie essentiellement des enfants, pas des egos des adultes.


 


Je peux vous parler du conseil municipal de Haguenau si vous le voulez, Où tous les enfants ont le même enthousiasme, parcequ'ils sont dans les mains d'une jeune femme extrêmement bien formée qui
reste en place quand le maire change et surtout qui traite les enfants de la même manière. C'est très cher tout de même, et cela ne sera remis en place que lorsque le financement de l'emprunt
toxique n'emputera plus trop le budget de la mairie.


Danièle


 


 

Vincent FAVRE 11/12/2012 18:39


Danièle,


Le Relais Culturel Expressions Communes n'a jamais été ma propriété. Il était le Relais Culturel de TOUS les Schweighousiens, et même plus largement de toutes celles et tous ceux qui étaient
intéressés par sa démarche, les spectacles et activités proposés au plus grand nombre. Peut-être dans votre entourage ne connaissez-vous personne qui déplore sa disparition. Pour ma part, j'en
connais beaucoup, à Schweighouse en particulier. Je suis prêt à vous les présenter pour que vous puissiez discuter tranquillement, intelligemment et de manière constructive avec ces citoyens.


Vous dites également "votre" équipe. J'ignore de quelle équipe vous parlez. Celle de l'ancienne municipalité peut-être. Je n'en faisais pas partie, pour une raison simple: je n'étais pas
Schweighousien au moment où elle a été composée, a fortiori quand elle a remporté les élections.


Concernant le CME, si tout ce que vous dites est exact, je le déplore avec vous.  Mais je constate par ailleurs que l'équipe Schmitt, qui promettait, je cite sa profession de foi, d'
"améliorer le Conseil Municipal des Enfants en organisant des réunions plénières avec eux", n'en a rien fait et a même laissé mourir doucement, sans bruit, cette institution. Je connais moi aussi
des anciens du CME qui sont écoeurés de ce qui s'est passé depuis 2008, dont un qui a présenté sa démission écrite! On ne peut pas dire que l'actuelle équipe ait su trouver la personne qui
convient!!


Pourtant, je vous rejoins, le CME est très important. C'est pourquoi il faudra, si l'heure de l'alternance sonne en 2014, le faire renaître de ses cendres et lui donner un nouvel élan. J'ai
quelques idées, modestes mais précises, là-dessus, que je partagerai volontiers avec vous et tous les autres citoyens quand l'occasion m'en sera donnée. Il ne s'agit pas de savoir si j'ai des
compétences en matière d'éducation des enfants. Cette question relève de ma vie privée.Je n'ai parlé du manque de pédagogie de Marcel Schmitt que dans un sens politique, pas éducatif, nuance! Il
ne faut pas confier le CME au premier élu venu. Mais plutôt à une personne compétente, rémunérée et spécialisée, ou bien à un ou plusieurs bénévoles motivés, patients, expérimentés, qui ont non
seulement des qualités pédagogiques, mais aussi un sens politique affirmé, je veux dire politique au sens plein du terme (pas politicien). Ensemble, nous pouvons trouver ces personnes.


Je suis convaincu qu'en discutant, on peut trouver un terrain d'entente: rassemblons-nous pour le bien commun.


Vive Expressions Communes, vive le CME, vive Schweighouse-sur-Moder!

daniele 11/12/2012 16:01


 


Je vois que vous avez toujours la nostalgie de votre relais !


Il semble que vous soyez le seul, car une dame m'a confié récemment son angoisse : A qui avons-nous confié nos enfants ?


Vous qui reprochez au maire son manque de pédagogie, quelle compétence avez-vous en matière d'éducation de jeunes enfants ?


Mon fils était au conseil municipal des enfants et a mis 4 ans avant de se représenter à une élection...


Si Chantal avait fait parfaitement son travail d'organisation et d'acceuil des parents, on peut tout de même penser qu'il n'y avait pas de vrai pédagogue ou d'éducateur pour l'aider auprès des
enfants.


Dès le départ en effet, les enfants ont vu leurs scores affichés à la mairie, y compris les scores nuls...


A la passation de pouvoirs les anciens se sont écriés : ouf ! De plus deux enfants sont partis en pleurs à cause d'une erreur. Ou était l'animatrice ?


Ma question est donc : Y avait-il des animateurs habilités et compétents avec votre équipe ? Vous même quelle compétence avez-vous dans ce domaine ?


 


 


 


 


 


 

Recherchez Sur Le Blog