9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 12:49

Citoyennes, citoyens,

 

 2008-02-9-Manif-Mairie-009

 

Le 9 du mois dans notre commune est l'occasion pour la liste des participants de s'enrichir de cinq noms supplémentaires. Cinq personnes  qui ont à coeur de faire savoir qu'elles étaient bien présentes lors de l'action citoyenne du 9 février 2009. Comme d'habitude, elles font honneur à Schweighouse.

 

 

Ernest RENAN

C'est bien à une amie schweighousienne, couturière de son  état et exilée à Paris au lendemain de la guerre franco-prussienne de 1870, que l'écrivain, philosophe et historien doit la fameuse formule "plébiscite de tous les jours" employée lors de sa conférence à la Sorbonne Qu'est-ce qu'une nation? (1882) pour désigner le sentiment national.

Revenue dans sa commune natale en 1920, elle n'aura de cesse de développer cette idée selon laquelle c'est bien la volonté de vivre ensemble qui fait l'appartenance à un groupe, et non les origines, la "race" ou même la langue.

La tâche qu'elle a commencée est loin d'être achevée.

 

 

 

Heinrich BÖLL

Avant de devenir un des auteurs allemands les plus plus, avec en particulier L'honneur perdu de Katharina Blum (1974) qui lui valut le Prix Nobel de littérature, il participe, à contre coeur, à la Seconde Guerre Mondiale. Mobilisé dès 1939, il prend part à la campagne de France qui l'emmène en Alsace. Il stationne notamment quelques jours à Schweighouse. Devant le monument aux morts, il rencontre un homme qui se recueille. La discussion s'engage: l'homme exerce le même métier que son père: ébéniste. Il a un fils, qui lui porte l'uniforme français, et dont il espère, après la guerre, qu'il reprendra l'atelier. Ému, l'homme lui offre une petite croix porte-bonheur qu'il a confectionnée.

L'écrivain confiera plus tard qu'il ne s'est jamais séparé de ce talisman, y compris et surtout à sa table de travail. Il préparait d'ailleurs un roman qui devait s'intituler La petite croix de bois, mais la mort l'a interrompu.

 

 

 

Philippe SÉGUIN

Gaulliste, souverainiste, député-maire d'Épinal, Ministre, président de l'Assemblée Nationale, président du RPR, président de la Cour des Comptes. Au-delà des fonctions, des titres et des honneurs, l'homme politique de caractère et de conviction, amateur d'histoire de France (avec une petite préférence pour Napoléon III qu'on lui pardonnera ), célèbre pour son franc parler et ses colères homériques, manque déjà cruellement dans le paysage politique national depuis qu'il nous a quittés le 7 janvier dernier.

Quand un citoyen schweighousien, ami de longue date, lui apprit le 13 février 2008 que son nom était cité dans la profession de foi de la liste municipale d'opposition Schweighouse Autrement, il s'en amusa d'abord. Mais, à la lecture du passage en question, il constata que l'hommage se transformait en affront. Il aurait dit: "Non seulement ils déforment mes propos, mais en plus ils écorchent mon nom!". Les propos en question concernaient la communauté de communnes. Quant au nom, il ne portait pas d'accent aigu sur le "E".  Il rédigea aussi vite une lettre salée à la tête de liste , lettre dont l'ami de longue date a gardé précieusement une copie, au cas où. 

 

 

 

Lucien FEBVRE

L'historien, spécialiste de l'époque dite moderne, accompagnait régulièrement son ami et collègue Marc Bloch (qui lui même figure sur la liste des participants depuis le 9 mai 2009:Et cette liste qui n'en finit pas de s'allonger!  ) dans ses promenades dans la campagne alsacienne, du temps où les deux hommes enseignaient à l'université de Strasbourg.

Lui aussi semble devoir l'un de ses thèmes de réflexion et de recherche à notre commune. En effet, c'est suite à une discussion animée avec le curé et le pasteur de l'époque qu'il a eu l'idée de réfléchir à la question de savoir si l'athéisme était possible à l'époque de Rabelais. Ce qui donnera Le problème de l'incroyance au XVIème siècle. La religion de Rabelais (1947).

 

 

 

Simone SIGNORET

Cette actrice si attachante, tantôt forte tantôt fragile, avait bien mérité un César en 1977 pour son interprétation dans La Vie devant soi . Deux ans plus tôt paraissait son autobiographie: La nostalgie n'est plus ce qu'elle était. En réalité, le manuscrit n'a pas été publié intégralement . Heureusement, l'une de ses amies , rencontrée au lycée de Vannes en 1940 et originaire de Schweighouse,  s'est vue confier l'original. Ses enfants le conservent encore pieusement. Nous aurons peut-être un jour la chance d'en découvrir le contenu. D'autant plus que, si nos informations sont bonnes, notre commune figure en bonne place dans les souvenirs de l'actrice, qui y a passé plusieurs séjours, en particulier pendant l'été 1968.

 

 

 

 

 

Le doute n'est plus permis: Schweighouse attire les grands. Et ça n'est pas fini!

Rendez-vous le 9 juin pour la suite de la liste des participants, tous citoyens d'honneur de Schweighouse-sur-Moder.

 

 

Vincent FAVRE.

 

commentaires

Obi-Wan Kenobi 23/05/2010 12:44



S'il y a bien une chose qui est vraie dans le commentaire de Monsieur ou Madame K, c'est que, comme le dit ce précepte connu : "les chiffres sont des innocents qui avouent facilement sous la
torture"...


L'audit qui a été fait en son temps par une comptable de supermarché pour tenter de mettre fin à Expressions Communes en est une parfaite illustration. Mais quand le débat politique ne repose et,
surtout, ne se limite qu'à des conflits de personnes, tous les moyens sont bons...



Obi-Wan Kenobi 23/05/2010 12:34



Mais... Ce ne sont pas les banquiers qui ont mis le monde dans une m.... pas possible ?


Combien de centaine de milliards les contribuables ont-ils dû dépenser à travers le monde pour sauver ces marchands de tapis ?


Et le résultat, aujourd'hui ?


Ah les banquiers... les banquiers... les banquiers... 



Kévin Kennel 19/05/2010 05:20



Heureux de savoir cela et au plaisir de lire au plus vite le fruit de vos recherches.


 


Kévin. ^^



Keynes 17/05/2010 11:12



Monsieur Kennel, je ne veux pas dire que je ne sais pas quoi faire, mais pour proposer quelque chose, il faut avoir les closes du contrat sous les yeux. Il serait ainsi possible j'imagine de
tenter une action en justice ou alors de se regrouper avec les autres communes ou Administrations Publiques concernées pour en référer à une instance supérieure. J'ose espérer que le prochain
compte rendu du CM nous donne plus d'indications. Je vais tenter de me renseigner auprès d'un de mes amis docteur en droit, qui pourra je l'espère éclairer ma lanterne. La parité EUR/CHF est à
1,4005 soit 1,4 ; je pense donc que ce sujet sera développé par notre adjoint au finance.


Bonne journée à vous



Kévin Kennel 17/05/2010 05:04



 


Certes mais on peux bien dire 150 fois que ce prêt à été fais dans des mauvaises conditions et dire que la parité EUR/CHF est à 1,4011, mais ce prêt est bien réel et donc il faut bien agir ou
bien proposer des solutions.


Je sais que Schweighouse Autrement à eu tendance affreuse à regarder les choses et à laisser passer, mais alors pourquoi s'alarmer autant quand on ne propose rien pour calmer le jeu?


 


Keynes, moi jeune Padawan de la gestion et des finances, avais aussi pu comprendre le danger de ce prêt, mais j'espère que vous au moins grand connaisseur de la finance auto proclamé, alliez au
moins proposer une piste de sortie de crise. A première vue vous agitez le chiffon rouge, rien de plus.


C'est dommage, car je suis sur que vous devez avoir votre petite idée la dessus. Ah oui j'oubliais vous n'êtes pas assez informé.


Est se donc la même chose sur les fameux 1,5 millions d'euros de surplus et votre report comptable des factures. La aussi êtes vous aussi mal informé? Surement. Ou alors vous êtes informés quand
cela vous arrange?


 



Keynes 16/05/2010 15:41



@ Saphi


Merci de reconnaitre la véracité de mes commentaires.


Par contre, je ne peux que reconnaître mes 3 à 4 fautes de grammaire, mais bon, même après la relecture d'un texte aussi dense, il peut toujours subsister des coquilles malencontreuses. Par
contre, je dois avouer que si vous n'avez rien d'autre à amener au débat que cette remarque stérile, vous n'auriez pas dû vous donner cette peine. Il fut un temps, où vous étiez
bien plus critique, je pense notamment sur le blog des DNA. Pour finir, vous avez oublié de relever les fautes sur tous les autres commentaires et articles.


@ Kevin


Le report comptable des factures ne rendent pas celles-ci payées. A méditer jeune Padawan de la gestion et des finances.


Pour ce qui est des suites à donner à ce prêt, je ne suis pas assez informé. Les contractants étaient au courant des closes du contrat, ces derniers n'ignoraient donc pas dans quoi ils
pouvaient s'aventurer.


Je tiens à terminer en vous signalant que la parité EUR/CHF est à 1,4011 et que celle-ci risque de se déprécier à nouveau à partir de demain.



Kévin Kennel 15/05/2010 16:55



 


Oh oui on peut dire se que l'on veut aux chiffres, mais ils existent belle et bien, tous comme cette excédent en 2008 qui a financé en partie ImmoMarcel!


 


Puis il est vrai que ce sujet doit être abordé lors de la réunion publique. Mais à ce propos et je vous pose la question @ Compatable et @ Keynes (et tous ceux qui veulent répondre), au delà du
danger de ce prêt, que peut faire concrètement une commune comme Schweighouse pour contrer ce prêt toxique, à part de scruter tout les jours la parité du franc suisse et de l'euro, comme le fais
M. Barth? Faut il en référer à une entité supérieure à  la commune? Se regrouper avec d'autres communes dans le même cas pour porter ce problème plus fort? Tenter une attaque judiciaire
contre la Caisse d'Épargne pour manque d'informations?


 


Kévin.



saphi 14/05/2010 17:48



Monsieur John Maynard KEYNES


A n'en pas douter, vue votre grande expérience d'économiste réputé, votre analyse de la situation financière de Schweighouse ne peut être que la bonne.


Par contre, retournez donc à Eton ou Cambridge ou tout simplement sur les bancs de l'école  pour apprendre la grammaire.


Saphi


 


 


 


 


 



J.M. Keynes 12/05/2010 07:53



@ Kevin


VOus savez Monsieur Kennel, on peut faire dire au chiffre ce que l'on veut, il suffit de bien savoir les manipuler. Le "pseudo exédent de 1.500.000€ ne résulte t'il pas d'une simple écriture
comptable, comme le report de factures d'une année N à N+1?


@ comptable


Si je ne me trompe aps, il s'agirait d'un prêt HELVETIX 3 indexé sur la parité EUR/CHF. Avouez tout de même que de souscrire un prêt de la sorte comporte un risque certain, vous en conviendrez.
par après je ne pense aps que M. Barth invente ces taux d'intérêts si élevés. Ces derniers représentent effectivement (20, 30 %) la dure réalité qui pourrait nous frapper sous peu. Encore une
fois regarder l'évolution de la parité EUR/CHF, qui est descendue sous le seuil des 1.44. A l'heure à laquelle je vous écrit, elle est à 1.4042. En effet, plusieures communes se débattent
actuellement avec ce prêt toxique, comme l'a si bien remarqué Richard. Je pense que je n'ai pas besoin de vous dire que la crise grecque et la faiblesse économique des PIGS (Portugal, Italia,
Greece, Spain) ne va pas jouer en notre faveur, pour que l'euro s'appréci à nouveau par rapport aux autres devises. Enfin, si l'ancienne équipe avait voulu rembourser le prêt, j'imagine qu'elle y
aurai laissé des plûmes, et pas qu'un peu. Car comme vous le savez sûrement, il y a en quelque sorte rupture du contrat et un manque à gagner pour la banque. De combien étaient ces "indemnités"??


J'ose espérer que ce point sera abordé lors de la réunion publique organisée par le Maire ou lors du prochain CM et que nous aurons un peu plus de précisions.


Avec toutes mes amitiés keynésiennes



Richard 11/05/2010 21:23



Bonsoir,


En ce qui concerne ce prêt "HELVETIX", je pense qu'à l'époque ou il a été fait, nos banques avaient surement de très bons commerciaux, qui ont surement montré que le bon coté de la chose, et
caché le mauvais coté. On n'est pas banquier pour rien. De plus je pense que Schweighouse n'est pas la seule commune a suivre de très prêt le cours du franc Suisse, car à priori, on est nombreux
dans cette barque.


Ma question: Toutes ces personnes qui émettent des critiques, on peut en faire, c'est tout à fait légitime, qu'auraient-elles fait il y a quelques années en arrière et si elles avaient à signer
un prêt pour une commune par exemple, prêt du style HELVETIX??


Naturellement, sans savoir ce que l'on sait aujourd'hui!!!



Kévin Kennel 11/05/2010 20:36



@ Comptable,


 


vous avez un point de vue intéressant. L'équipe de Marcel Schmitt serait donc entrain de nous noyer dans ce prêt et sur son aspect financier, où personne ne va rien comprendre.


 


Mais il faut aussi regarder le côté politique et contextuelle, alors que ce prêt a été réalisé avant la crise financière de 2008, où ce genre de manœuvre financière étais plus que courante et
louée comme paradisiaque par les marchés. Mais ainsi une fois de plus Schweighosue Autrement peut mettre en cause l'ancienne municipalité.


 


Puis comme vous le dites Comptable, l'ancienne équipe de Bernard Loesch a "provisionner un tel risque" et en plus Schweighouse reste qu'on le veuille ou non reste une ville riche!


Enfin soyons rassurez comme dirais Keynes, car nos finances sont gérés par d'anciens banquiers et comptables.


 


Kévin.


 



comptable 11/05/2010 18:13



Bonjour.


Le prêt Helvétix, c'est quoi au juste?


Depuis plusieurs mois maintenant le maire, l'adjoint aux finances et leur gourou M Gorgozelanski (excusez moi pour l'orthographe de son nom) nous parlent de ce prêt octroyé par la
caisse d'épargne me semble t-il. Qui pourrait nous expliquer comment cela fonctionne?


M Barth dans ses interventions parle de taux de 30% (et pourquoi pas 50, 100, 500 ou 1000%?) En fait on peut nous raconter n'importe quoi on n'en sait rien et on n'y comprend rien.


Dites-nous, s'il vous plaît,  puisque vous êtes si bien informé comment ça marche.


Pour ma part je pense qu'il faut replacer tout ceci dans son contexte. Le prêt a été souscrit quand et pour payer quoi? A quels niveaux étaient les taux d'intérêts à ce momment là. Quel a été le
taux de départ de ce Helvetix? Combien de fois le taux de ce prêt a-t-il été revalorisé entre temps?
Je présume qu'un produit aussi particulier a dû faire l'objet de conseils par des spécialistes de la banque mais aussi entourant les décideurs de la municipalité. Et puis, je ne suis pas très au
fait de la chose publique, je présume que la décision de souscrire et de renégocier un tel concours financier a dû être soumise au Conseil Municipal. Que ce dernier a dû marquer son accord.


Les gens en place actuellement étaient représentés au CM quelles ont été leurs décisions, et s'ils avaient partagé l'opportunité de souscrire un tel montage financier? Il serait
peut-être intéressant de connaître leur position d'alors.


Tout bon gestionnaire se doit de provisionner un tel risque. Je viens de relire quelques archives et oh surprise, l'équipe de M LOESCH avait mis en réserve les fonds nécessaires pour parer à
toutes éventualités, un remboursement anticipé même partiel n'aurait pas été absurde. Mais ce qui pose problème c'est que maintenant ces fonds aient été dilapidés, honteusement utilisés
par immo Marcel. 


Schweighouse ne sera nila Grèce ni l'Islande de demain, chers lecteurs soyez en rassurés.


Et si tout cela n'était qu'un grand bluff pour que M SCHMITT et ses copains puissent une fois de plus se dédaouner de leur gestion lorsqu'ils nous annonceront être obligés d'augmenter la pression
fiscale à Schweighouse.


Mais on ne vous tiendra pas rigueur, M SCHMITT vous n'y pouvez rien.


Enfin moi je ne vous en tiendrai pas rigueur car d'ici là j'aurai déménagé.



Kévin Kennel 11/05/2010 04:06



@ Keynes,


 


déjà bienvenue au nom de l'équipe sur ce blog, car j'ai pu en déduire que c'est la première fois que vous laissez un commentaire. N'hésitez pas à poursuivre.


 


Ensuite pour votre proposition de publication d'article, pourquoi pas. L'équipe du blog est toujours ouverte à toutes propositions. Néanmoins nous allons d'abord en parler au sein de l'équipe du
blog pour voir sous qu'elle forme cela pourrait se faire.


 


Mais idée qui est d'autant plus intéressante que vous pointez un sujet sur lequel, nous les membres de l'équipe du blog n'avons que des connaissances sommaires, mais qui augmentent depuis ses
deux années.


Nous le reconnaissont même, les finances ne sont pas notre tasse de thé, c'est pourquoi l'avis de personne plus avisée est toujours prise en compte. Plus d'une fois notamment sur la fiscalité
nous avons demandés l'aide à divers lecteurs et citoyens pour un complément d'information.


De plus cela va totalement dans notre volonté de débat.


 


Donc si vous êtes capable de nous informer plus spécialement sur les finances de notre ville et en particulier sur ce prêt HELVETIX, je serais personnellement heureux de connaitre vos conclusions
et plus précisément sur ce blog. Mais comme dis nous allons d'abord en discuter au sein de l'équipe et nous vous tiendrons au courant.


 


Puis je voudrais vous faire remarquer que la notion de priorité de telle ou telle sujet est aussi quelque chose de très personnel. A chacun ses objectifs prioritaires. Que l'on soi Maire, chef
d'entreprise, simple citoyen ou membres d'un blog.


 


Pour se qui concerne les polémiques sur Expressions communes, j'aime à rappeler qu'elles n'ont pas été lancées par le blog, mais bien par Marcel Schmitt et Schweighouse Autrement. Donc vous
m'excusez de ne pas compatir à vos côté de la situation "difficile qu'à du avoir l'équipe de Marcel Schmitt à son arrivée. Situation en mars 2008 pas si catastrophique avec des caisses de la
municipalité bien remplie (plus de 1,5 millions d'euros à allouer si mes souvenirs sont bons). Je ne sais pas si l'on peut en dire autant aujourd'hui.


 


Bref vous savez que je n'aime pas trop m'aventurer sur un domaine que je ne maitrise pas encore, c'est pourquoi j'en reviens à la culture, car oui je m'oppose à l'action actuelle de la
municipalité dans ce domaine.


Car vous voyez nous sommes en train de perdre notre politique culturelle et éducatif dans notre commune au profit d'une politique d'animation et cela est aussi grave pour moi que le fameux prêt.


Donc oui la nouvelle politique culturel proposé par Schweighouse Autrement ne nous conviens pas à l'équipe du blog. Nous le fessons savoir à travers cette chronique sur la saison culturelle, car
il ne s'agit pas de polémiquer, mais bien de lancer un débat constructif sur la promesse de Marcel Schmitt de faire mieux et moins cher avec la K'artonnerie qu'Expressions communes. Rien de plus
rien de moins.


Il faut donc voir si cette promesse est tenue et en tirer toutes les conclusions pour voir se qui fonctionne, car il existe des choses qui sont positifs, mais aussi de rectifier se qui ne vas
pas.


 


Enfin avec ce blog, tout comme vous dans votre réaction nous sommes au même niveau. Vous désirez montrer le risque que représente ce prêt contracté par l'ancienne municipalité; l'équipe du blog,
nous voulons montrer le risque que représente la perte d'une vrai politique culturelle et éducatif.


 


A chacun son combat et ses priorités. Mais le meilleur dans tous cela c'est qu'ensemble dans le débat on peux avancer et trouver des solutions. Donc oui nous nous intéressons beaucoup à la
culture à Schweighouse, car nous pensons que c'est une priorité. Mais vous êtes le bienvenue sur ce blog pour débattre sur tous les sujets qui ont un lien avec notre commune.


 


Puis encore une fois l'équipe du blog va voir comment il est possible pour vous de lancer un nouveau sujet, comme le prêt HELVETIX.


 


En espérant vous avoir prouver que le point sur lequel que vous vouliez nous rendre attentif est pris en compte. J'espère aussi vous avoir rendu attentif sur la situation de la culture à
Schweighouse et vous revoir bientôt, car vous êtes loin, tout comme les autres d'être ennuyeux.


 


Kévin.


 


 



Keynes 10/05/2010 18:01



J'ajouterai que ce cher Philippe Seguin aurait probablement été du même avis que moi.


 



Keynes 10/05/2010 18:00



Tout d'abord bonjour aux membres du blog.


Si je vous écrit, c'est que je tiens à vous faire part de mon avis et de mon mécontentement.


Je trouve vos analyses bien souvent faussées, pour ne pas dire stupides et je vise principalement les commentaires de Monsieur Kennel.


Vos désaccords avec la politique culturelle, telle qu'elle est menée actuellement vous déplait et vous déplaira toujours, j'en ai l'impression. Soit, celle-ci relève plus d'un avis personnel,
j'entend par là, la manière dont chacun voit la culture au sein d'un village comme le notre.


J'en reviens à vos analyses que je juge faussées ou même stupides. En effet, vous jugé bien mal le travail actuellement mené par l'équipe en place et vous ne cessez de polémiquer sur tout et
n'importe quoi, mais avant tout n'importe quoi. Je conviens qu'il y aurait parfois des choses à améliorer ou alors à rectifier, certes, mais j'estime que nos nouveaux élus font un très bon
travail sachant qu'il n'ont pas hérité d'une situation en favorisant les actions qu'ils veulent mettre en place.


Je veux tout particulièrement attirer votre attention sur un point très particulier, qui me semble réellement digne d'une quelconque attention de votre part. Chers Vincent, Kevin & Co (ça
fait très uptodate) vous nous avez déja montré, démontré et redémontré votre méconnaissance du dommaine de la finance et tout particulièrement dans la saga de la maison ZINCK et du viagé. Je ne
souhaite pas revenir sur cet épisode, je pense que le discours de Monsieur MAPPS lors d'un CM et sa publication dans un des journale municipale vous prouve la rentabilité de ce projet. Vous
n'êtes donc pas fait pour la comptabilité, je pense que nous sommes tous d'accord. Le point majeur qui devrait donc attirer votre attention est celui du devenir de la capacité d'investissement de
notre belle commune.


L'épée de Damoclès au dessus de notre tête, l'iceberg vers lequel nous nous dirigeons porte un nom: HELVETIX. Si j'ai bonne mémoire (dites moi si je me trompe), l'opposition s'est plainte de la
gestion financière de Schweighouse par des banquiers à la retraite. Je répondrai à cela que nous pouvons être heureux d'avoir des banquiers, des comptables et des gestionnaires à la barre, car à
la vue de la gestion financière de l'ancienne équipe, nous aurons besoins d'habiles navigateur pour éviter la catastrophe sur laquelle nous nous dirigeons.


Je vous conseil donc de vous demander comment une municipalité a pu contracter un prêt de la sorte... à la vue de l'évolution de la parité euro/franc suisse, il ne nous reste plus qu'à prier /
espérer (c'est selon), que nous évitions le pire. L'augmentation du taux de ce prêt HELVETIX, va être plus qu'énorme et nous serons bientôt en mesure de devoir payer les intérêts en dizaines de
millier d'euros, pour ne pas dire centaines. Voilà un sujet qui doit attirer votre attention mes chers bloggeurs. A force d'écrire sur n'importe quoi, on écrit également n'importe quoi.
J'ose espérer que j'ai pu vous rendre attentif sur un réel sujet, qui mérite un vrai débat. Même si vos connaissances dans ce domaine sont limitées, je suis sûr que vous pouvez tout de même
comprendre de quoi il retourne et l'imminence de cette catastrophe budgétaire héritée d'une très mauvaise gestion.


Mes dernières paroles iront aux membres de l'opposition et particulièrement à l'ancien adjoint aux finances Monsieur Weber, qui je suis sûr, de près comme de loin, lit ce blog.


Comment a-t-on pu contracter un prêt si dangereux? J'espère que l'on saura me répondre, car je reste sans voix devant cette décision.


J'ose espérer que mon long laïus ne vous à pas trop ennuyé, et j'espère que vous copier/collerez ce dernier pour en faire un article à part entière dans votre blog, qui sera sujet à des
commentaires. Voyez-y comme une contribution de ma part à votre blog.


 


Schweighousement votre, J.M. KEYNES



Recherchez Sur Le Blog