9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 12:50

Citoyennes, citoyens,

 

Quoi qu'il arrive, le neuf du mois à Schweighouse, n'en déplaise aux fâcheux, la fameuse liste des participants reprend ses droits.

 

Session de rattrapage pour celles et ceux qui débarquent: Alerte orange sur Schweighouse.   La liste des participants fête son premier anniversaire.

 

2008-02-9-Manif-Mairie-009

 

 

 

Sans plus attendre, voici les cinq nouveaux noms qui honorent notre commune de leur présence. 

 

 

 

Ricet BARRIER.

Cet auteur, compositeur et interprète a eu la mauvaise idée de nous quitter le 20 mai dernier, après quarante-cinq ans de carrière. Parmi ses nombreuses chansons, on retiendra notamment Le cul de la patronne (1987), composée avec un ami schweighousien. D'où la strophe: "Mais un cul aussi parfait. C'est la cathédrale de Strasbourg". Il était d'ailleurs prévu dans la première version une allusion à notre commune. Une histoire de maison close, paraît-il. Hélas non retenue, elle doit bien exister quelque part et nous ferons tout notre possible pour l'exhumer.

 

 

 

Roald DAHL.

Qui s'étonnera que la plus fidèle lectrice de l'écrivain gallois d'origine norvégienne habite Schweighouse? Sa bibliothèque contient absolument tous les livres de l'auteur, pour adultes comme pour enfants. Tous les 13 septembre, date anniversaire de la naissance de l'écrivain, elle propose une lecture de l'une de ses oeuvres, dans des endroits insolites: ruelles, parkings, jardins, zone commerciale, chemins... Elle souhaiterait mettre en scène Le Bon Gros Géant (1982), sans doute son préféré, mais attend pour cela que cesse le vent mauvais qui souffle sur notre commune.

 

 

 

KRISS.

Le 25 juin 2004,  l'animatrice à la voix reconnaissable entre toutes, termine son dernier Portrait Sensible. Hélas, il ne sera jamais diffusé sur France Inter. C'est d'autant plus regrettable qu'il était consacré à un Schweighousien, sculpeur sur bois  et musicien qui n'en finit pas de réenchanter notre forêt. Pourrions-nous avoir la chance un jour d'écouter cette émission?

 

 

Georges BERNANOS.

Plusieurs membres de la famille maternelle de l'écrivain, d'origine berrichonne, ont insisté pour qu'il intègre la liste des participants, affirmant que son Journal d'un curé de campagne (1936) s'inspirait d'un prêtre ayant officié à Schweighouse. Bien que nos recherches ne nous aient pas permis de vérifier ces dires, les diatribes de l'auteur contre la bien-pensance, son anticonformisme et son style pamphlétaire suffisent pour qu'on lui accorde une place de choix.

 

 

 

Alfred de MUSSET.

George Sand, avec qui le poète romantique a entretenu comme chacun sait  une relation passionnée, figure dans la liste des participants depuis le début (lire La liste des participants. ). Comment dans ces conditions l'auteur de Confession d'un enfant du siècle (1836) aurait-il pu rester dans l'ombre plus longtemps?

 

 

 

 

Je vous donne rendez-vous le 9 juillet pour la suite.

En attendant, à Schweighouse comme ailleurs dans le monde:

indignez-vous! 

 

 

 

Vincent FAVRE. 

Vincent-001

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Vincent FAVRE 10/06/2011 16:32



Marcel,


Je vous remercie de vous soucier de moi, mais il n'y a pas lieu de s'inquiéter.


D'abord, notre blog est une aventure collective: tous les membres ne sont donc pas pleinement impliqués à chaque instant.


Ensuite, notre activité ne se réduit pas à la rédaction d'articles. L'absence du nom d'un des membres pendant une période ne signifie donc pas forcément qu'il ne fait rien.


Enfin, un citoyen peut lui aussi s'accorder quelques vacances ( bien méritées?).


Au plaisir de vous lire ou de vous rencontrer.


Vincent.



Marcel 10/06/2011 00:00



Vincent,


vous voilà enfin de retour! Où étiez vous donc passés, pourquoi ce long silence?


 



Recherchez Sur Le Blog