9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 06:00

Citoyennes, citoyens,

 

 

 

La liste des participants ne prend pas de vacances. C'est pourquoi même en août, le 9 du mois venu, elle s'enrichit de cinq nouveaux noms. Pour en savoir plus sur ce rendez-vous poélitique: Alerte orange sur Schweighouse.   La liste des participants fête son premier anniversaire.

 

2008-02-9-Manif-Mairie-009

 

 

 

Une fois n'est pas coutume: les participants de ce mois ont  comme point commun de reposer au cimetière du Père-Lachaise, à Paris donc. 

 

 

Fulgence BIENVENÜE.

On sait désormais de source sûre que c'est très exactement le 21 mars 1885, sur le chantier du chemin de fer Paris-Strasbourg que l'ingénieur des Ponts et Chaussées s'est mis en tête d'aménager un métro pour la capitale. À l'occasion de la pose de midi, il discute avec un groupe d'ouvriers dont l'un, originaire de Schweighausen, dénommé Oscar mais surnommé le sorcier par ses camarades, est doté de pouvoirs surnaturels. Il lit dans le café et lui prédit: "Avant la fin du siècle, vous aurez construit la première ligne du Métropolitain de Paris". Prédiction réalisée!

 

 

Félix FAURE.

Me croirez-vous si je vous dis que Léon, le domestique en service à l'Élysée, celui-là même à qui l'on doit la fameuse phrase sur la connaissance du Président  de la République "sortie par l'escalier de service" un certain 16 février 1899, me croirez-vous si je vous dis qu'il a fini ses jours dans notre commune et que ses descendants y vivent toujours?

 

 

Malik  OUSSEKINE.

Un touriste schweighousien, deuxième témoin gênant du passage à tabac du jeune homme par des voltigeurs le 6 décembre 1986, n'a curieusement jamais été entendu par les enquêteurs. Aujourd'hui, vingt-cinq ans après, il a décidé de s'exprimer dans un livre qui devrait sortir prochainement.

Puisse-t-il être enfin entendu.

 

 

Eugène POTTIER.

Lorsqu'il écrit les paroles de l'Internationale (1871), son oeuvre la plus célèbre, le chansonnier socialiste accepte l'aide d'un Communard arrivé tout droit de Schweighouse qui lui souffle le début du deuxième couplet. Celui qui appelle les travailleurs à se sauver eux-mêmes et qui commence par: "Il n'est pas de sauveur suprême...". Aujourd'hui encore, il est inutile d'attendre le salut par le haut: mieux vaut se prendre en mains et agir.

 

 

Stéphane GRAPELLI.

L'immense violoniste de jazz n'a pas hésité une seconde à se manifester quand il a su que son ami Django Reinhardt figurait dans la liste des participants (voir La liste des participants qui s'allonge inexorablement. ). Comme on le comprend!

 

   

 

Si vous passez par la capitale dans les prochains temps, n'oubliez pas d'aller rendre une petite visite posthume à tous ces citoyens d'honneur de Schweighouse-sur-Moder. 

 

Prochaine liste, le 9 septembre.

 

Vincent-001 Vincent FAVRE.

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Recherchez Sur Le Blog