11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 13:18

Citoyennes, citoyens,

 

Les habitués le savent bien: la liste des participants revient tous les neuf du mois à Schweighouse. Elle est un peu hors-délai, puisque nous sommes déjà le onze, mais qu'à cela ne tienne, elle est bien là!

 

Les articles suivants vous rappelleront de quoi il retourne:  Alerte orange sur Schweighouse.   La liste des participants fête son premier anniversaire.

 

 

 

2008-02-9-Manif-Mairie-009

 

 

Cette foi-ci, la liste des participants est un peu particulière: il s'agit d'une spéciale enfants.

La photographie ci-dessus le rappelle en effet: parmi les participants à l'action citoyenne et salutaire du 9 février 2009, les enfants figuraient en bonne place.

En voici quelques-uns.

 

 

LOUISE.

Inscrite pendant  trois ans à l'atelier théâtre proposé par feu le Relais Culturel, elle a bien vite abandonné l'idée d'assister à un spectacle à Schweighouse depuis que l'équipe Schmitt est au pouvoir. "Le coeur n'y est plus, et puis il n'y a pas la même ambiance qu'avant" nous a-t-elle déclaré. Elle a rejoint l'atelier de Haguenau. Elle s'est mise à l'écriture. Sa première pièce pourrait s'intituler "Marcel m'a tuer".

 

 

ANTONIN.

Son jeune âge en 2009 (un an et demi) ne lui a pas permis de profiter du Relais comme sa grande soeur. Régulièrement, il admire les affiches des spectacles que cette dernière a pu voir à Schweighouse. Il espère qu'un jour, une programmation de qualité sera de retour dans sa commune. En attendant, ses parents l'accompagnent avec plaisir dans les festivals et pièces tout public. Le théâtre de Haguenau lui est devenu familier, mais il n'est quand même pas tout à fait chez lui.

 

 

ESTELLE.

Elle a grandi avec Expressions Communes. Elle a tout fait: théâtre, MAO, arts plastiques, écriture, marionnettes...Elle mesure la chance qu'elle a eue et que n'auront pas certains enfants de sa commune, ceux de la génération sacrifiée. Elle repense souvent au Théâtre de Poche, le coeur serré.

En 2014, elle aura vingt ans passés et elle n'a pas la mémoire courte!

 

 

VICTOR.

Le jour de l'action citoyenne, du haut de ses sept ans, muni d'un mot et d'un dessin, il a approché le Maire, mais celui-ci lui a tourné le dos, faisant semblant de ne l'avoir pas vu. Il lui a donc envoyé en Mairie. Mais attend toujours la réponse. Le dessin: un magnifique chapiteau de cirque. Le mot:

" Je veux devenir clown".

 

 

ÉMILIEN ET JEANNE.

Nés en avril 2009, les jumeaux étaient bien présents le 9 février: dans le ventre de leur maman. Croyez-moi si vous voulez, mais les deux garnements ne jurent que par la couleur orange et sont allergiques à la présence d'un élu de l'équipe en place (la poussée d'urticaire étant plus ou moins forte selon l'élu en question).

 

 

 

Elle est pas belle la jeunesse schweighousienne?

Les grincheux tous plus ou moins schmittiens qui ont cru bon s'offusquer de la présence des enfants lors de cette action citoyenne du 9 février 2009 pourront utilement méditer la question suivante.

Entre les élus de la majorité municipale  qui portent la responsabilité politique et morale de la suppression du Relais Culturel Expressions Communes et les citoyens qui ont emmené leur(s) enfant(s) à ladite action pour dénoncer cette suppression, qui aura a rendre des comptes, qui pourra regarder droit dans les yeux ses propres enfants, petits-enfants ou les enfants des autres et expliquer sans rougir son rôle dans cette affaire?

 

 

Pour ma part, je suis particulièrement fier d'avoir participé à cette action, je le revendique haut et fort, et si c'était à refaire je n'hésiterais pas une seconde.

D'ailleurs, qui nous dit qu'une action de même type ne va pas se reproduire d'ici peu?

 

Je vous donne rendez-vous le 9 mars pour la prochaine liste des participants.

 

 

   

Vincent-001 Vincent FAVRE.

 

 

 

 

 

 

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Recherchez Sur Le Blog