17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 01:10

Avec la lecture de la plaquette de la saison culturelle 2012/2013 cette remarque générale me vient à l'esprit : la dégradation constante de la culture dans notre ville.

 

Centre Kaeufling

 

Pour le prouver l'équipe du blog a déjà fait une première comparaison entre Expressions communes et la K'artonnerie : Saison culturelle 2009-2010 Tome XI (et dernier): Conclusion générale.   Cette fois-ci je compare les différentes saisons de la K'artonnerie.

 

1. De moins en moins de spectacles.

 

En enlevant les spectacles proposés par la Bibliothèque municipale, ceux du Service jeunesse et les fêtes classiques de notre village (fêtes des rues, expositions des artisans locaux etc …), on arrive aux spectacles proposés uniquement par la K'artonnerie et aux chiffres suivant :


 

-en 2009/2010 : 19 spectacles

-en 2010/2011 : 18 spectacles

-en 2011/2012 : 16 spectacles

-en 2012/2013 : 14 spectacles


 

Soit une baisse de plus d'un quart des spectacles en 4 ans ! Pour 2013/2014, va-t-on passer à 12 spectacles ?


 

2. Des ateliers en baisse aussi.


 

Au niveau des ateliers c'est pareil notamment à cause de la suppression des ateliers pendants les vacances scolaires :


 

-en 2009/2010 : 6 disciplines (Théâtre, Arts-plats, Informatique, Musique, Danse classique et Danse africaine) pendant l'année et 3 disciplines (Arts-plats, Cirque et Contes) pendant les vacances scolaires.

-en 2010/2011 : 4 disciplines (Arts-plats, Musique, Danse classique et Danse africaine) pendant l'année et 4 disciplines (Arts-plats, MAO, Fabrication d'instruments et Percussions) pendant les vacances scolaires.

-en 2011/2012 : 4 disciplines (Arts-plats, Musique, Danse classique et Danse africaine) pendant l'année

-en 2012/2013 : 5 disciplines (Arts-plats, Initiation gravure sur bois, Musique, Danse classique, Danse africaine) pendant l'année


 

A noter que les ateliers de Danse Africaine et de Danse salsa, cubaine sont gérés par des associations extérieurs et que les ateliers de Danse classique et de Musique sont assurés par l’École de musique : la Muse.  


 

La question qui me chiffonne c'est pourquoi une telle baisse des ateliers et des spectacles, alors que la budget de la culture lui ne baisse pas ? Ou alors c'est à cause d'une baisse de fréquentation ?


 

3. Un public infidèle et incohérent.


 

Comme Vincent l'a déjà remarqué en 4 ans les abonnements à la K'artonnerie ont changé chaque année, pour mieux disparaître complétement lors cette saison. D'où un public infidèle.

C'est probablement une des preuves de l'échec de Schweighouse Autrement et de sa politique culturelle dans notre ville. Il faut rappeler qu'Expressions communes remplissaient ses spectacles en grande partie avec ses abonnées. Mais l'ancien relais a fait le choix de miser sur un public précis : le jeune public (et leurs familles), alors que la K'artonnerie mise sur plusieurs public, mais c'est un revers.


 

Ainsi quand on reprend l'édito sous forme de recette, on peut voir qu'il y a de l'humour, des contes, des marionnettes, de la comédie musicale, du thé dansant, des concerts etc … .


 

Je crois que la K'artonnerie a voulu faire satisfaire tout les publics, mais sans réussir à fidéliser entre eux ses différents publics. C'est pourquoi les gens aimant danser iront au thé dansant, mais pas au spectacle de marionnettes et vise versa.

C'est dommage, car l'un des buts d'une saison culturelle c'est justement de faire revenir le public et de lui faire découvrir des horizons dont il n'est pas forcement coutumier.


 

Pour conclure je vais donner un conseil à Marcel Schmitt, Nicole Halter (et non Clauss) et Patrick Logel pour qu'il trouve la bonne recette. Un conseil de pâtissier pour reprendre la métaphore culinaire.

Quand on débute en pâtisserie, il est préférable de commencer par des recettes simples. Ainsi pour les bredeles (petits gâteaux) que l'on prépare en ce moment, un débutant va commencer par des butter bredeles (petits gâteaux au beurre) dont la recette est simple : 500g de beurre, 500g de sucre, 1 kilo de farine et 5 œufs et il attendra avant de se lancer dans la confection du pain d'épices ou des anis bredele.


 

Ainsi mon conseil est que la K'atonnerie devrait peut être débuter par les butter bredeles … . A bon entendeur.

 

 

Kévin Kennel.

 

 

 

Des citoyens schweighousiens - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Recherchez Sur Le Blog