25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 17:55

Citoyennes, citoyens, de Schweighouse et d'ailleurs,

 

 

Vous avez raté le dernier Conseil Municipal qui s'est tenu lundi 21 février? Vous ne voulez pas ou plus vous contenter de la version officielle exprimée dans le procès-verbal? Vous ne faîtes pas ou plus entièrement confiance aux DNA pour vous éclairer (voir l'article paru dans le numéro daté du mercredi 23)? Vous y étiez, mais un son de cloche différent vous intéresse?

Alors, cet article est fait pour vous!

Comme convenu en effet (voir Ordre du jour du prochain Conseil municipal. ), un membre de l'équipe du blog, présent lors du C.M, vous propose un  compte-rendu alternatif.

 

 

 

mairie1

 

 

 

 

1Quelques remarques sur les conditions dans lesquelles la séance s'est tenue.

 

 

Une bonne vingtaine de personnes présentes pour assister à cette séance. Avec, au passage,  toujours les deux mêmes privilégiés qui disposent de places réservées au premier rang!

L'auteur de l'article des DNA parle de "public toujours aussi nombreux". On a déjà vu plus de monde, mais sachant que nous sommes en période de congés scolaires, on peut considérer que ça n'est pas si mal. Il faudrait pour juger connaître l'affluence dans des communes comparables en taille.

 

Quoiqu'il en soit,l'équipe du blog participe pleinement à cette démarche civique en étant toujours représentée au C.M, mais aussi en incitant les citoyens à y assister, et  à réagir. Rappelons d'ailleurs que c'est bien grâce à nous que l'ordre du jour écrit est laissé à disposition du public avant la séance. Il est également affiché devant la Mairie quelques jours avant, mais il faudrait qu'il soit diffusé sur le site de la commune, placardé en plusieurs points de la ville et annoncé sur le canal local. Quant à  l'annexe du C.M, document précieux et indispensable qui apporte aux citoyens des informations complémentaires, elle devrait être connue de tous. 

 

 

 

Comme d'habitude-hélas-ni la désignation du secrétaire de séance ni l'approbation du p-v de la séance précédente n'ont fait l'objet de débats. Pourtant, l'opposition Schweighouse Renouveau pourrait se charger pour une fois du secrétariat de séance et proposer ainsi une autre manière de présenter les choses. Elle semble avoir mis une croix là-dessus depuis longtemps. Du même coup, les p-v sont quasi systématiquement adoptés à l'unanimité. Et pourtant, une lecture attentive fait apparaître des choix évidents: reformulations, sélection , censure des propos compromettants...

Il ne s'agit pas, encore une fois, de remettre en cause le travail, ingrat et délicat, de Marguerite Michel, véritable secrétaire perpétuelle, mais bien de dénoncer les  injonctions venant d'en haut.

 

Par ailleurs, on peut déplorer qu'une fois de plus l'opposition n'ait pas tenu à rajouter des points à l'ordre du jour. Il ya pourtant bon nombre de sujets à aborder dans notre commune, sujets que la municipalité évite soigneusement ou bien traite de façon pour le moins contestable.

 

Avec une opposition aussi peu revendicative, l'équipe en place pourrait dormir sur ses deux oreilles...s'il n'y avait ce sacré blog Schweighouse Sans Son Maire!

 

C'est tout juste si le nouveau DGS a été présenté. Le Maire n'a rien trouvé de mieux à dire que ce monsieur est jeune. Celui-ci confirme: il a 35 ans! Et alors?

 

 

 

2 Comme prévu, c'est le premier point à l'ordre du jour qui a le plus marqué ce C.M.

 

Ça n'est pas tous les jours en effet que l'on assiste à la déchéance  d'un adjoint. Le journaliste des DNA a d'ailleurs consacré l'intégralité de son article à ce sujet. Toutefois, deux erreurs se sont glissées sous sa plume. La légende de la photographie indique que "les conseillers [municipaux] se sont prononcés à bulletin secret sur le retrait de délégation demandé par le maire à l'encontre de M. Gorzelanczyk". L'auteur entretient là une confusion.

En effet, le retrait de délégation avait déjà été décidé par le Maire, qui seul peut prendre cette mesure. Il l'a fait, comme la loi l'y oblige, par un arrêté, daté du 24 janvier, et notifié le 4 février. Par cet arrêté, M. Gorzelanczyk s'est vu retirer sa délégation à l'Économie et à l'Emploi, mais aussi les indemnités qui s'y rattachent, en l'occurence 22% de l'indice 1015, soit 836.32 euros bruts par mois (indice revalorisé le 1er juillet 2010).

Personne n'a d'ailleurs posé la question de savoir si cette délégation serait transférée à un autre élu, adjoint ou non. Et puisque le Maire n'en a pas parlé, on peut supposer que cette délégation a purement et simplement disparu. Comme Kévin l'a déjà rappelé (Ordre du jour du prochain Conseil municipal. ), cette décision donne raison à l'équipe du blog qui a maintes fois dénoncé cette pseudo-délégation, dont les attributions relèvent déjà de la Com-Com, et qui n'avait qu'un but: payer à ne rien faire M. Gorzelanczyk, alors homme fort de Schweighouse Autrement. Peut-on en effet citer un seul projet mis en place par ce dernier durant ces trois dernières années? Vous pouvez relire ce que nous dénoncions déjà dans un article précédent: Les engagements non tenus de la municipalité. Rubrique n°8: "Emploi-Le monde de l'entreprise".

 

Le vote à bulletin secret des conseillers municipaux a donc porté non pas sur le retrait de délégation, mais bien sur le retrait de la fonction d'adjoint. Un adjoint peut en effet exercer sans délégation. Il reste alors officier de l'état-civil et de police judiciaire.

Ce ne sera pas le cas ici puisque le vote est sans appel: 21 voix contre le maintien de M.Gorzelanczyk dans ses fonctions d'adjoint, 1 pour et 4 qui ne se prononcent pas. Il ne semble plus bénéficier de beaucoup de soutien. À part, peut-être, M.Logel?

En tout cas, c'est bien à la destitution du troisième adjoint que nous avons assisté lundi!

Sur ce point-là aussi, les faits donnent raison à l'équipe du blog, qui  ne peut que s'en réjouir. L'un des principaux artisans de la mise à mort du Relais Culturel Expressions Communes, personnage haineux et verbeux, incapable de mener à bien le moindre projet constructif, homme de l'ombre du schmittisme, enfin écarté!

 

 

Le résultat du vote apporte la preuve que la raison officielle n'est qu'un mensonge de plus de Marcel Schmitt et son équipe. Les soi-disant "obligations personnelles" (qui empêcheraient M.Gorzelanczyk d'exercer sa délégation) ont bien vite volé en éclat, et ce avant-même le scrutin.

Celui-ci  a tenu en effet à présenter sa version, à la manière qu'on lui connaît, à savoir un long discours.

Mais cette fois, c'est bien Marcel Schmitt et les élus de la majorité qui en sont la cible.

Dans son discours, il dénonce les méthodes employées pour le pousser dehors. Il parle d'une véritable campagne de dénigrement menée par le Maire lui-même, de promesses faites aux autres élus. Il affirme qu'il a été "pisté, suivé, épié", notamment son courrier. Il parle d'"infâmie".

Et, surtout, il se lance dans une longue liste de ce qu'il appelle les  "reniements" du Maire.

La police municipale, sans pouvoir, interdite de domaine publique et de répression ("répression zéro" dit-il). Tout cela au nom d'un "clientélisme démagogique". Police municipale qui pourrait même être purement et simplement supprimée! L'eau: prix de l'eau toujours aussi élevé, études oubliées, négociations avec la Lyonnaise des Eaux suspendues. Le prêt toxique: une augmentation des impôts est envisagée par le Maire, il n'y a pas eu de délibération pour décider de la stratégie à adopter, recours au médiateur de la République qu'il considère comme une erreur. Il aurait souhaité une attitude plus ferme à l'égard de la Caisse d'Épargne, qui aurait pu déboucher sur une désindexation du prêt, une responsabilité de la banque seule. Il prétend qu'il avait averti des dangers. L'intercommunalité: "reniement des reniements". La situation serait pire aujourd'hui, avec un Maire de Haguenau dominateur qui parvient à imposer et faire financer tous ses projets par le biais de la ComCom, notamment une hausse de la taxe d'habitation, sans réaction de Marcel Schmitt, qui, isolé, sans  soutien des autres élus, ne défend pas sa ville et ne travaille pas à établir un vrai contre-poids politique avec le Sivom. Autres reniements: la fiscalité locale, l'Agenda 21, purement et simplement abandonné, le personnel communal enfin. Sur ce point, l'élu parle de climat social dégradé, qui se traduit par exemple par l'"explosion

de l'absentéisme".

Conclusion: il y a "péril en la demeure". Il est donc nécesaire d'inverser la vapeur dans les trois ans qui viennent.

 

Très intéressant de constater que nombre de critiques formulées par le blog depuis des mois sont reprises en bonne partie aujourd'hui par l'un des principaux membres de l'équipe en place. C'est comme si on avait plagié la chronique de fin d'année du blog sur les engagements non tenus de la municipalité. Une fois de plus, les faits nous donnent raison.

Bien sûr, M.Gorzelanczyk se donne le beau rôle, comme s'il n'était pas lui aussi pleinement responsable de ce bilan désatreux!

Fidèle à lui-même, il a d'ailleurs refusé toute discussion contradictoire, en se levant une fois son discours terminé, lâchant un "au revoir" pathétique aux accents néo-giscardiens.

Mais le Maire était finalement bien content qu'il agisse ainsi: cela lui a permis de lancer aux conseillers municipaux qu'on ne discute pas en l'absence de l'intéressé. Quelle hypocrisie! Comme s'il ne l'avait pas déjà fait ou laissé faire, aux dépens par exemple de Etienne Weber, des participants à l'action citoyenne du 9 février 2009 ou bien encore des membres de l'équipe du blog, pour ne citer que quelques exemples.

 

 

Et l'opposition? Murée dans son silence! Il y avait pourtant là une occasion en or de faire éclater au grand jour les contradictions évidentes de l'équipe au pouvoir et de dénoncer les trois "M" du schmittisme: Mensonge, Mépris et Manipulation.

Parmi les nombreuses questions à poser: en quoi l'affaire Obert explique t-elle en partie le retrait du troisième adjoint? Pourquoi cette rupture si tardive, après trois ans de mandat et sept ans d'opposition?

Schweighouse Renouveau a quand même risqué une question, à la fin du Conseil, celle de savoir si M. Gorzelanczyk quitterait également ses autres fonctions. C'est là que le journaliste des DNA commet à mon sens une deuxième erreur,à la fin de son article, en affirmant que la Maire allait lui retirer. D'une part, le Maire a simplement dit qu'il souhaitait l'en voir partir, précisant au passage qu'il n'était jamais là pour les honorer de sa présence. D'autre part, le Maire peut-il le décider sans l'accord de l'intéressé? Toujours est-il que M.Gorzelanczyk souhaite rester conseiller municipal ("au prochain Conseil Municipal" a t-il lancé). Mais où siégera-t-il désormais? Le Maire, non sans humour,  a demandé à l'opposition si elle voulait de lui, mais il semble que non (comme c'est étonnant...). Électron libre, poil à gratter de l'équipe en place? Nous verrons.

 

Décidément, ceux qui croient encore au schmittisme à Schweighouse doivent être aveugles ou naïfs...

 

 

 

 

3 Les autres points à l'ordre du jour n'ont-hélas-pas vraiment suscité de débat, et pourtant...

 

Tous les points soumis au vote ont été adoptés à l'unanimité.

 

Quelques échanges autour du Festival du Conte, dont la deuxième édition est prévue en juin.

Etienne Weber, leader de l'opposition Schweighouse Renouveau, a en effet réagi aux propos de  Nicole Halter, adjointe  à la Culture (paraît-il). Elle affirmait en effet que cet événement contribuerait à donner de la commune une image dynamique.

Il a rappelé à juste titre combien cette image avait été construite d'année en année grâce au Relais Culturel Expressions Communes, puis brisée par la faute de l'équipe en place qui du coup devait "ramer" pour tout reconstruire. Il a déploré ce gâchis, cette perte de temps, d'énergie et d'argent. Il a aussi fait remarquer que la mise à l'écart de M. Gorzelanczyk lui donnait raison et qu'il espérait que les élus de la majorité prenaient enfin conscience des dégâts provoqués par le "rapport fallacieux" réalisé sur le Relais Culturel. À propos de l'image de Schweighouse, j'entends encore distinctement Marcel Schmitt me dire combien il s'en moquait royalement!

Mais non, les élus de Schweighouse Autrement ne renient rien, ne regrettent rien et ne voient pas de quoi l'on parle. Ils sont décidément indécrottables, ces schmittistes!

 

 

Et Patrick Logel de prétendre que les Scènes du Nord (structure qui regroupe les Relais Culturels du nord du département, qui vivent encore, eux!) l'ont félicité pour le travail accompli à Schweighouse. Non, mais, faudrait voir à ne pas nous prendre pour des imbéciles. Citez-nous un peu les noms des personnes qui vous ont ainsi congratulé! J'attends avec impatience...

Le délégué à la culture annonce également que les Nuances Musicales vont être reconduites, mais uniquement à Schweighouse. Autrement dit, la dimension transfrontalière a disparu. Tout se passera à la Roselière.

 

 

Nicole Halter nous fait son éternel refrain: passage en revue des spectacles, avec nombre d'entrées. Bien sûr, elle oublie de préciser la part des scolaires et n'hésite pas à gonfler les chiffres. Par exemple, 350 personnes pour Fuego (entrée libre) me paraît pour le moins axagéré (j'y étais). Mais peu importe, puisqu'il faut absolument que ce soit un succès.

Ce qui me gêne plus, c'est que la Bourse aux Livres, par exemple, ne soit même pas citée. L'équipe de la bibliothèque ne mérite-t-elle pas reconnaissance?

Au fait, le rapport d'activité de la saison culturelle a t-il déjà été présenté au Conseil Municipal? Il semble bien que non, sinon je pense que je l'aurais remarqué. Il ne suffit pas de le présenter devant la commission concernée, qui se réunit d'ailleurs le 10 mars pour ceux que ça intéresse.

 

 

Les subventions aux diverses associations n'ont pas posé de problème. Il faut dire que le FCS ne demandait rien, n'est-ce pas Joël Acker? Par contre, l'association "Collectif pour la Culture Bilingue", qui gère l'ABCM, elle, a demandé une aide. Or , Pascale Fritzinger, Adjointe (à ce que l'on dit) aux Affaires Scolaires et à l'Éducation et membre de cette association, est restée tranquillement en place. Elle n'a pas lu la demande d'aide, mais s'est permise d'intervenir pour l'appuyer.

Il serait temps d'instaurer des règles déontologiques claires et strictes pour éviter ces conflits d'intérêts qui, s'ils n'engagent pas des millions d'euros, entament la crédibilité des élus concernés. Pour ma part, j'estime qu'un élu, majorité ou opposition, ne doit pas être membre dirgieant d'une association locale. Cela ne règlerait pas tous les problèmes, mais éviterait des suspicions.

 

 

Parmi les points d'information rajoutés par l'équipe en place, je retiens que  notre commune accuse un déficit de 170 logements sociaux, ce qui lui vaut une pénalité de 49 395 euros (contre 46373 euros en 2009).

 

 

 

 

 

Le prochain Conseil Municipal sera proche, d'ici deux ou trois semaines seulement. Il faut en effet rattraper le retard après des mois de flottement provoqués par l'affaire Obert-Gorzelanczyk. Et puis il ya le DOB (Débat d'Orientation Budgétaire).

 

En attendant, vous avez certainement des commentaires à formuler, comme certains ont déjà commencé à le faire. Il faut espérer en effet que les citoyens ne vont pas demeurer silencieux devant un spectacle aussi pitoyable et tellement néfaste pour notre commune.

 

 

Au plaisir de vous lire.

 

 

 

 

Vincent-001Vincent FAVRE.

 

 

 

 

 

 

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Keynes 05/03/2011 09:52



Le succès de l'ABCM vient aussi du fait des avantages qu'elle offre par rapport à l'école primaire publique, qui aujourd'hui - et du moins à Schweighouse, comme le confirme encore plus l'absence
d'une filière bilingue au collège de Schweighouse -  ne se trouve pas dans l'optique de promotion et de valorisation de l'enseignement de l'allemand
dès la maternelle. L'Histoire de Schweighouse et les détracteurs de ce projet en sont le parangon. Vous me parlez de cantine, mais je crois savoir que les places sont assez limitées. Il est
regrettable que certaines personnes se dressent encore et toujours aujourd'hui contre un tel projet.


 


Enfin, il s'agit également de relever le fait que l'apprentissage de l'allemand dès la maternelle n'empêchera pas l'enfant d'apprendre l'anglais, au contraire, il aura même plus de facilités.



hidden 04/03/2011 19:59



Keynes


je te rassure, je ne suis pas frustré et je parle l'alsacien peut être mieux que toi. je n'ai pas eu à profiter de l'ABCM. Ce sont mes parents qui m'ont appris l'alsacien


Le fait de la réussite de l'ABCM vient en partie du fait qu'il n'y a pas de structure d'accueil pour les enfants dans les villages avoisinants lorsque les parents travaillent en journée. C'est
bien pratique de déposer les enfants le matin et de les récupérer le soir, la cantine se trouvant à 2 pas de l'école. Les francophones optent plus souvent pour la langue de Shakespeare que pour
la langue de Goethe, donc ce n'est pas par choix idéologique mais plutôt par choix matériel qu'ils se dirigent vers cette structure.


En ce qui concerne l'école du moulin, je ne pense pas qu'il y ai énormément d'enfants de l'extérieur qui y poursuivent leur scolarité, une école primaire existant dans tous les villages
environnants.


 


 



Keynes 04/03/2011 14:38



Et quant est-il des enfants de l'école du Moulin qui ne viennent pas de Schweighouse??? On les subventionne aussi ceux-là, non? Les autres municipalités assument-elles aussi ces coûts?


 


Je déplore que certaines personnes soient frustrées par la réussite de cette école ABCM. Peut-être le sont-elles parce qu'elles n'ont pas pu en profiter? Ou alors ne voient-elles pas la richesse
qu'une scolarité bilingue peut apporter à un enfant?


 


Nous n'en serions peut-être pas là aujourd'hui, si certaines de ces personnes ne s'étaient pas dressées contre un tel projet, à savoir l'enseignement bilingue.


 


Dans la même logique fumeuse, ne s'agirait-il pas de traquer d'autres pseudo inepties, comme le financement du SIVOM à hauteur de 80% par Schweighouse, alors même que notre population ne
représente qu'environ 45% de ce syndicat - ce qui à mon sens serait bien plus judicieux?



hidden 03/03/2011 22:25



A la lecture du compte rendu officiel, il y a un sujet qui m'interpelle et ceci depuis toujours.


La commune est régulièrement saisie de demandes de subventions par des établissements scolaires extérieurs à la commune pour les enfants de Schweighouse qui fréquentent ces établissement et je
trouve celà tout à fait normal.


Ce que je trouve moins normal concerne en fait la demande de subvention faite par l'ABCM pour la piscine puisque la commune finance une certaine quôte part de la facture globale identique
quelque soit l'école sans tenir compte que plus de la moitié de l'effectif de cet établissement n'est pas de Schweighouse.


J'aimerai juste savoir si l'ABCM effectue une demande de subvention auprès des municipalités voisines pour leurs enfants ou si c'est pour notre pomme? 



Obi-Wan Kenobi 02/03/2011 09:25



Et oui, le temps est cyclique et la roue tourne...


Monsieur Gorzelanczyk n'a rien à faire en politiuqe. Elu pour lui même et non pour l'intérêt collectif, il n'a fait que détruire et raser des projets en place, avec un acharnement sans mesure et
au détriment de ses relations mêmes avec ses colistiers ! Il ne merrite aucune considération du citoyen et j'espère désomrais que l'on entendra parler de lui le moins possible.


Quant au projet culurel en place, il n'a quasiment plus aucun cofinancements : c'est bien la preuve qu'il ne vaut pas grand chose. Alors arrêtons de se complaire dans des pseudos félicitations de
professionnels (les Scènes du Nord), réseau, dont le dernier directeur d'Expressions Communes fait d'ailleurs partie (actuel directeur de la MAC de Bischwiller)...



seagull 27/02/2011 09:41



c'était ça!



Vincent FAVRE 26/02/2011 14:27



Seagull,


Vous voulez sans doute parler du point 4, intitulé "Ressources Humaines".


Dans le premier cas, un agent non titulaire dans le domaine de l'animation est enfin titularisé.Dans le deuxième, un agent ayant obtenu un avancement de grade, le poste d'ATSEM a dû être créé.


Tout cela relève je dirais du service minimum. C'est la moindre des choses que l'on puisse attendre de la municipalité!


Toutefois, ça risque de ne pas suffire à améliorer le climat délétère qui règne entre l'équipe en place et le personnel communal...


Vincent FAVRE.



seagull 26/02/2011 12:50



le point : ouverture de deux postes



allmy82 26/02/2011 00:14



L'article dans HEB DI a été ecrit ou dicté par qui ?????


Par un adjoint limogé ?? Quand même très surprenant les termes de cet article qui réflète très bien la situation actuelle de ce que se passe au sein de la municipalité de SCHWEIGHOUSE . Comme dit
on n'a pas fini de rigoler (ou de rire jaune !!). Dommage demain  matin je travaille je ne pourrai pas être debant la mairie à 10 h00. Merci de mettre des photos sur le blog.



Vincent FAVRE 25/02/2011 23:11



Seagull,


Votre commentaire n'étant pas explicite, je ne suis pas sûr de bien l'interpréter.


Je réponds quand même, au cas où.


 


En vérité, des points, il en manque plusieurs, et pas des moindres, car de mon point de vue tous  sont important pour autant qu'on leur porte de l'intérêt. Mais je n'ai ni le temps ni la
volonté d'être exhaustif. Si vous souhaitez passer en revue tous les points de l'ODJ, je ne vois que deux solutions: assister à la séance ou attendre la publication du p-v.


Peut-être avez-vous des précisions à apporter.


Vincent FAVRE.


 



seagull 25/02/2011 22:52



il manque un point...



Vincent FAVRE 25/02/2011 20:10



Si Thierry Hans lui-même a enfin ouvert les yeux sur Marcel Schmitt et son équipe, alors c'est que le vent a vraiment tourné!


Vincent FAVRE.



Thierry Hans 25/02/2011 18:12



Pour en savoir plus : lisez le dernier Heb'di ....



Recherchez Sur Le Blog