30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 21:07

Citoyennes et citoyens de Schweighouse et d'ailleurs,

 

 

 

Voici le compte rendu alternatif du dernier Conseil Municipal de Schweighouse-sur-Moder, qui a été confectionné par une partie de l'équipe du blog. Comme toujours, face au très officiel et partial procès-verbal et à l'article très réduit des DNA, sources d'informations classiques, nous vous proposons  un regard différent et complémentaire.

 

mairie1

 

 

Ça n'était pas arrivé depuis assez longtemps pour que cela soit souligné: le CM a fait le plein de public  avec 28 personnes. Toutes les chaises étaient  occupées. Certaines personnes sont même restées debout, alors que certains (toujours les mêmes) bénéficiaient d'un traitement de faveur et  occupaient au premier rang les deux places qui leur sont réservées! 

 

Marguerite Michel, à la surprise générale,  fut désignée secrétaire de séance. C'est du second degré, bien sûr. Et dans le même registre, quelle  stupéfaction quand le procès-verbal de la séance précédente fut approuvé, à l'unanimité et sans débat!

 

 

 

 

1. Les brèves du Conseil municipal.

 

Pour une fois, commençons par les derniers points abordés au CM, c'est-à-dire les annonces faites par la municipalité.

 

  • Et pour commencer, celle de l'Adjoint aux Finances, M. Barth, sur le Prêt Helvétix.Déjà le fait de finir par ce point est intéressant. Est-ce une stratégie de la part de Schweighouse Autrement pour que ce point soit repris par les participants et le public? Il est bien connu que nous gardons mieux en mémoire les derniers points évoqués . Surtout que ce qu'il faut retenir... c'est que rien ne bouge. Ainsi, la date limite est toujours la même, à savoir  le 13 juillet 2011, la parité entre l'euro et franc suisse est toujours sous la barre symbolique de 1,45 euros et Schweighouse Autrement a une nouvelle fois refusé les offres de rachat du prêt faites par la Caisse d'épargne. Comme d'habitude, l'équipe en place  met en avant l'imprudence de l'ancienne municipalité d'avoir contracté ce prêt. Nous rappelons donc une nouvelle fois qu'à l'époque personne n'était au courant de la toxicité et donc la dangerosité de ce prêt. En tous cas, cela permet à M. le Maire de dire que la commune de Schweighouse, sous ordre de la préfecture, est interdite d'investissements tant que cela n'est pas réglé. Et si la situation reste la même, Schweighouse aura des pénalités à payer qui risquent d'amputer sérieusement ses marges de manœuvre financières. Aucun investissement pendant les 12 prochaines années, selon M. le Maire. Évidemment, ce n'est en aucun l'achat nombreuses bâtisses un peu partout dans Schweighouse au double, voire plus, de leur prix, ou bien la liquidation d'environ 1,3 millions d'euros qui ont mis les finances de la ville dans son état actuel. Non c'est ce méchant prêt Helvétix. Il ne s'agit pas de nier la gravité de la situation, mais il ne faudrait pas non plus oublier comme par enchantement les responsabilités de l'équipe actuelle, d'autant plus que lorsqu'elle était dans l'opposition, elle ne s'est pas manifestée contre ce prêt, dont  elle ignorait sans doute les risques.

 

  • C'est ensuite Nicole Halter, notre adjointe à la Culture, qui fait son seul et habituel point sur les spectacles. Nous apprenons ainsi que le dernier spectacle, Macbeth, de Shakespeare, par la compagnie Les Gens, a réuni 187 personnes, dont 146 scolaires qui ont une représentation à part. Donc si nous faisons un petit calcul pour la représentation ouverte à tous, sur une jauge de 250 personnes, il y a eu 41 personnes, c'est-à-dire 16,40% de remplissage. Joli échec!

 

  • L'opposition  Schweighouse Renouveau a elle aussi rajouté des points à l'ordre du jour, deux plus exactement :

    • L'augmentation annoncée des franchises d'assurance pour les riverains touchés par les inondations. M. le Maire a répondu qu'un travail de long terme est mis en place. Nous y reviendrons dans un article  à part.

    • L'augmentation des incivilités. Marcel Schmitt a dit ne rien pouvoir faire contre. Il est à noter que pas une seule fois, aussi bien du côté de la municipalité que de l'opposition, la question de la police municipale, et notamment de ses horaires, n'a été évoquée.

  • Installation d'un nouveau conseiller. Pour  cause de déménagement à Mertzwiler, M. Vincent Burckel quitte ses fonctions de conseiller municipal membre de la majorité. Il est est remplacé par Mme Véronique Le Moign. Espérons que cette dernière sera plus présente dans le débat que son prédécesseur!

 

 

 

2. Les points qui ont fait débat.

 

  • Création d'une épicerie sociale qui ouvrira à partir de 2011. C'est M. Buhr, président de l'association « Bou'Sol » (qui a lancé le projet depuis plusieurs années et qui gèrera l'épicerie) invité au CM, qui présente le projet. L'épicerie se situe dans une partie de l'ancienne caserne de pompiers à Haguenau, rue du Vieil Hôpital, à côté de la médiathèque. Ce sont les habitants de Haguenau et de Schweighouse, qui en font la demande, qui sont les seul bénéficiaires. Les deux communes sont en effet à la fois  desservies par le Ritmo et seules contributrices financières. Chaque année, une subvention est octroyée par les deux communes à l'association pour le fonctionnement de l'épicerie. Ainsi qu'une subvention de 11 000 euros de démarrage pour Schweighouse, sachant que Haguenau a déjà financé  les travaux à hauteur de 350 000 euros. M. Gorzelanczyk a saisi l'occasion pour sortir son discours sur Haguenau-la-méchante, mais à chaque fois M. Buhr, d'un ton très calme et diplomate, a pu répondre de façon claire, rapide et pertinente à chaque question. M. Gorzelanczyk a dû ronger son frein et voter pour l'attribution de cette subvention, comme tout le reste du Conseil.

 

  • Approbation d'une convention qui doit être signée entre la Commune et l'association Foncière Amont Moder, pour clarifier la situation sur les utilisateurs autorisés à emprunter avec des véhicules le nouveau chemin cyclable qui part de la station d'épuration et qui va jusqu'à Haguenau.

    M. le Maire nous a sorti une jolie petite phrase qui en dit long sur sa vision entre Haguenau et Schweighouse, car il a expliqué que le fameux chemin cyclable va jusqu'à la frontière entre les deux villes. ...Peut on vraiment parler de frontière au sein d'un même État et surtout à notre époque où tout est mis en avant pour renforcer les liens, notamment les intercommunalités? En tous cas, voté à l'unanimité.

 

  • Acquisition de la forêt appartenant à M.Bloch. Ce point à été l'occasion du combat des anciens. Mais pour une fois non entre majorité et opposition, mais bien au sein même de la majorité.

    Ainsi, à ma droite se trouve M. Jean Gorzelanczyk, 69 ans, adjoint à l'Emploi et à l'Économie qui veut acquérir au prix fort ce lot de 53.9456 ha qui s'étend sur un seul tenant sur le massif de Forlen/Flachslaeng et celui du Lerchenberg afin de  le sanctifier comme dernier rempart entre notre commune et  Haguenau.

    À ma gauche,  M. Roland Mapps, 61 ans, simple conseiller municipal, qui a suivi le dossier et qui défend la fermeté face à l'acquéreur. En effet, M. Mapps nous explique que les premières négociations ont eu lieu en 2001 (comme quoi Schweighouse Autrement n'a toujours rien inventé), puis en 2008 et en 2009. À chaque fois, le problème est le prix. L'acheteur, à la base, voulait 400 000 euros, puis 380 000 euros, alors que les Domaines l'estiment  à 353.381 euros. euros. M. Mapps propose un coup de force face à acheteur en lui demandant le prix des domaines, une première pour la municipalité, ou alors il ne signe rien!

    C'est M. Mapps qui réussit son premier coup de force au sein du CM, en faisant accepter son point de vue, même si Mesdames Brunner et Kuster, Messieurs Meder, Logel et Gorzelanczyk se sont abstenus.

    Il s'agit sans aucun doute de l'une des meilleures choses qui soient arrivées depuis mars 2008 pour notre commune. Enfin la majorité silencieuse se réveille et semble s'être trouvée un leader, ou tout au moins un porte-parole! Il ne faut pas y voir ici des tensions, mais bien un débat autour d'idées. C'est une bonne chose et nous ne pouvons que féliciter M. Mapps et  l'inciter à poursuivre, ainsi que tous ses collègues ... surtout que M. Gorzelanczyk ne semble plus avoir la même influence... tant mieux!

 

  • Création d'un poste d'Attaché Territorial qui a pour objectif de prendre les fonctions du Directeur général des services. Le point le plus attendu, à en juger par le silence qui s'est installé dans  la pièce à l'annonce de ce  point. Silence qui s'est hélas emparé de la majorité! En effet, M. le Maire est le seul à avoir parlé et répondu aux questions de l'opposition, même si de temps en temps il essayait de refiler le sujets à ses adjoints qui ont tous décliné  ou à peine répondu. Silence troublant et déplorable sur un sujet si important qui est devenu l'affaire Woerth/Bettencourt de Schweighouse Autrement. Et  aucune contre attaque n'a été mise en place par l'opposition. C'est d'autant plus étonnant que  Schweighouse Renouveau, dans le dernier Bulletin Communal (n°101, page 29 "'Municipalité/Démocratie locale"), demande à juste titre au Maire de s'expliquer. Il n'est pas seul responsable de la gestion du personnel. Ainsi, pour la création d'un poste, il doit obtenir l'aval du Conseil Municipal. Puis, aux dernières nouvelles, nous vivons toujours au sein d'une démocratie dite représentative, où lors des élections les habitants donnent leur confiance pour la gestion des affaires à des représentants. Ces derniers, une fois élus, doivent rendre compte à l'ensemble des citoyens, car quand on paye les fonctionnaires de la commune, c'est bien avec les impôts des citoyens.

    Marcel Schmitt informe  que ce poste est créé pour accueillir le nouveau DGS qui prendra ses fonctions le 1er février 2011 et qui a été recruté au sein d'un comité composé du Maire, de M. Barth (noter l'absence de M. Gorzelanczyk: autre signe de sa disgrâce?) et de deux membres du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale. L'ensemble de l'affaire est supervisé et contrôlé par le Centre, dont les avis sont suivis « à la lettre » par M. le Maire, selon ses propres dires. Cela doit être dur pour un ancien (?)  autonomiste de respecter sans broncher   les conseils de fonctionnaires du méchant État français. Il reconnaît d'ailleurs ne rien y comprendre! Après ImmoMarcel, la Mar(cel)ionnette!

    Évidemment, une des questions qui se posent   est « que fait-on de M. Obert, ancien DGS? » La réponse du Maire est claire : « on attend qu'il parte ». Autre question logique : « mais pendant ce temps-là, on paye deux salaires, dont un pour rien ». Pas de réponse.

    En conclusion, la commune, qui est sous la menace de pénalités énormes à cause du prêt Helvétix, se paye le luxe d'un DGS supplémentaire, avec un salaire important, tout en conservant  son ancien DGS, avec le même salaire important, sans lui assigner de tâche précise... Belle preuve de gestion "Autrement"!

     

 

 

   3. Prix de la soirée.

 

  • Le prix de la personnalité de la soirée est attribué à M. Logel, conseiller délégué à la Culture et représentant à la Com-com et au sein du Syndicat qui supervise le Ritmo. En effet, il nous a fait d'excellents exposés :

    • Une étude réalisée par le Syndicat Ritmo et Car postal (prestataire de service pour le réseau de transports) déplore un temps de  trajet trop long entre notre commune et Haguenau et propose de de supprimer certains arrêts (Peupliers, Schweitzer et Rosenberg) et de remodeler le circuit au sein de Schweighouse. Tout ces changements interviendront le 1er septembre 2011, pour éviter de réimprimer l'ensemble des fascicules horaires. Un groupe de réflexion est aussi mis en place pour discuter de la reconduction du contrat avec Car postal qui court jusqu'en 2013.

    • Ensuite, M. Logel fait une annonce sur la mise en route prochaine d'un site internet de la Com-com.

    • Enfin, suite au Grenelle de l'environnement, la redevance incitative doit être mise en place pour le 30 juin 2011. Cette redevance doit inciter les personnes à recycler leurs déchets en faisant à chaque collecte une pesée de chaque poubelle. L'idée est simple: plus votre poubelle est légère, donc plus vous avez recyclé, et donc moins votre redevance  est chère.

 

  • Le prix du chiffre du jour : 4895, c'est le nombre d'habitants de notre commune suite au dernier recensement effectué en 2007.

 

  • Le prix de la phrase du soir est attribué à un membre du public, dont nous ne déclinerons pas l'identité. Lors du point 5, qui confirme la suppression de documents du fonds de la bibliothèque municipale, un membre du conseil demande qui s'occupera de la destruction des ouvrages devenu obsolètes ou trop abîmés. Marcel Schmitt répond que ce sont les employés de la bibliothèque. Suite à cela, la fameuse personne du public se penche vers son voisin et suggère que ce soit notre ancien DGS qui s'en charge , vu qu'il n'a plus rien à faire... Bonne idée, non?

 

 

 

 

 

Cette dernière séance de l'année a permis de renouer un peu avec le débat, devant un public plus étoffé. Serait-on en train de se réveiller à Schweighouse? Nous verrons si cette tendance se confirme en 2011. Quoiqu'il arrive, nous serons là pour informer, critiquer, proposer et agir.

 

Impatiente de lire vos réactions, toute l'équipe du blog vous présente ses voeux citoyens et sincères  pour l'année nouvelle!

 

 

 

Kevin-001Vincent-001Pour l'équipe du blog, Kévin KENNEL (beaucoup) et Vincent FAVRE (un peu).

 

 

 

 

 

 

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Kévin Kennel 12/01/2011 15:19



Le lien


http://doc.sciencespo-lyon.fr/Ressources/Documents/Etudiants/Memoires/Cyberdocs/Masters/MSPCP/marqueissac_c/pdf/marqueissac_c.pdf 


 


Sinon, comme le dis Hidden, vous taper "caroline de marqueissac" avec Google. Le dossier en pdf se trouve sur la page 2.


 


Kévin Kennel.


 


 



hidden 12/01/2011 13:51



@keynes


vous pouvez faire une recherche sur "carolne de marqueissac"


il s'agit du 2ème article sur la 2ème page



keynes 11/01/2011 09:46



Pourriez vous redonner redonner le lien svp, car on me met document introuvable



hidden 10/01/2011 23:00



@kevin


page 29, vous trouvez la répartition des parts de marché des banques en 2007


effectivement, l'Ecureuil n'a pas la plus grosse part du gateau, celle ci revenant à DEXIA qui est issu de la caisse de dépôt et de consignation


DEXIA propose par ailleurs les mêmes types de prêts sous un autre nom que prêt HELVETIX, le principe étant par contre le même.



Keynes 10/01/2011 18:56



Ne jamais oublier que la devise d'une banque est la suivante: pile je gagne, face tu perds.



Kévin Kennel 10/01/2011 16:43


@ Hidden, Oui j'ai vu page 12. J'ai lu la première partie de ce mémoire ce matin. Il est plutôt intéressant et loin d'être indigeste ... pour ceux qui cherche à mieux connaitre le fonctionnement
des finances publiques. Par contre vous sous-entendez que vu le statut de principal financeur des Collectivités locales de la Caisse d'Epargne, l'État qui possède en partie cette banque a fermé les
yeux? C'est pas un peu gros? Puis dans le mémoire, il est bien expliqué que l'Ecureil est l'un des acteurs, lors de la période de contractation de ce prêt, mais loin d'être le seul et pas le
premier de surcroit. Puis en Alsace avec le Crédit Mutuel, ses chiffres nationaux ne doivent pas totalement collés, non? Enfin, donc est on d'accord, l'ancienne municipalité n'est pas la seule à
blâmer, dans cette affaire. Les banques, ainsi que la crise ont tout autant contribué à la situation actuelle. Kévin Kennel.


hidden 09/01/2011 21:57



@kevin


Vous demandez si le prêt est passé par manque de contrôle des autorités.


a mon avis, en tant que principal financeur des collectivités territoriales à cette époque, l'Ecureil devait très certainement avoir l'aval et la bénédiction des autorités pour
proposer ce genre de financement.



hidden 09/01/2011 21:53



@kevin


page 12 et suivantes du mémoire, vous trouverez vos réponses concernant le cadre juridique du recours à l'emprunt et les contrôles.


Pour le reste vous trouverez les réponses à 95% de vos interrogations



Kévin Kennel 09/01/2011 00:07



@ Richard,


 


Merci de répondre partiellement à mes questions?


 


Pour la prise de position de l'actuelle opposition, elle semble connue. Elle endosse cette héritage et justifie son grand risque en mettant en avant les 1,3 millions d'euros qui restaient dans
les caisses de la commune en 2008 pour contrecarrer un éventuelle problème avec le prêt. Mais e qui prouve alors qu'ils avaient conscience de la dangerosité de ce prêt ... se dont je doute, vu
l'euphorie financière et économique avant la crise. C'est à approfondir.


 


Kévin Kennel.


 


 



Kévin Kennel 09/01/2011 00:03


@ Hidden, Merci pour les informations sur le contrôle des Collectivités locales. Mais à vérifier en détail. Merci aussi le mémoire. En voici le lien :
http://doc.sciencespo-lyon.fr/Ressources/Documents/Etudiants/Memoires/Cyberdocs/Masters/MSPCP/marqueissac_c/pdf/marqueissac_c.pdf Je vais le lire. Sinon une petite question. Ce prêt Helvétix est
passée juste par manque de contrôle de la part des différentes autorités? Comme le dis Jean, l'ancienne municipalité a du choisir ce prêt pour son attrait. N'est se pas un peu facile de mettre
toute la faute sur les mauvaises banques? La caisse d'épargne a proposé ce prêt, car elle aussi avait ses intérêts, mais ils devaient aussi en avoir pour la commune? Si c'est le cas se sont
lequels? Taux? Parité Euro-Franc suisse? Autres? Le tout? Kévin Kennel.


Kévin Kennel 08/01/2011 23:52


@ Jean, Il y a bien eu des débats sur le prêt Helvétix au Conseil municipal et surement un vote. L'équipe du blog songe sérieusement à demander à consulter le PV de cette ou de ces séances du CM. A
voir porchainement. Kévin Kennel.


Kévin Kennel 08/01/2011 23:49


@ Keynes Déjà un spectacle comme Macbeth aussi parfait soit il, ne convient pas à notre commune qui forme un certain public, mais pour ce genre pièce. Il ne faut y voir ici que les Schweighousiens
sont des idiots face à l'élite strasbourgeoise, car sinon je serais le premier d'entre eux (des premiers évidemment). Je dirais même qu'il est difficile de faire apprécier le théâtre aux personnes
en commençant par une pièce classique. Regardez le nombre de lycéens qui ne retournent plus au théâtre à cause des pieces qu'ils vont vu (et où ils ont eu un mauvais souvenir en général) lors de
leur scolarité. C'est pourquoi l'un des objectifs d'Expressions communes était d'habitude les personnes aux spectacles de diverses sortes et les premiers d'entre eux : les plus jeunes. C'est ainsi
que l'on forme un bon public qui reviendra et appréciera plus tard un Macbeth. Sur les prêt les plus utilisés, c'est quoi vos sources à vous? Pensez aussi à répondre à mes questions précédentes sur
le Trésor public. Merci d'avance. Kévin Kennel.


hidden 08/01/2011 22:59



@Richard


A vous aussi, je ne peux que vous conseillez la lecture du mémoire. Il n'est pas nécessaire de lire l'intégralité , mais vous trouverez pages 39, 46, 56 à 58 assez d'éléments pour vous éclairer.


 



Richard 08/01/2011 20:15



Bonsoir,


Je souhaiterai également à nouveau participer à ce débat sur le prêt Helvétix, en répondant à Jean, débat qui comme vous le savez me passionne
beaucoup.


N’ayant à aucun moment participé à la négociation de ce prêt, ce que je vais écrire n’est que ma façon de comprendre la chose.


Je pense que l’équipe dirigeante de l’époque n’est surement pas allé à la banque et dire « Je veux un Helvétix », mais par contre
elle a dût dire, « j’ai besoin d’un prêt, qu’avez vous à proposer ». Et c’est à ce moment, que NOS BANQUIERS ont dût  proposer un montage
financier sans risque, indexé sur le franc suisse. Je les entend dans mes rêves « PENSEZ VOUS MONSIEUR LE MAIRE , LE FRANC SUISSE N’ARRIVERA JAMAIS A CETTE DEAD LINE ». Une
décision a été prise à un instant donné,par la municipalité de l’époque,  décision qui s’avère aujourd’hui avoir été mauvaise. J’entend aujourd’hui
les mêmes banquiers dirent à l’équipe en place  «  VOUS SAVEZ NOUS NE SOMMES PAS MADAME SOLEIL ET NOUS NE POUVIONS DEVINER QUE CELA ARRIVE ». C’est sûre, que les signataires ont
leurs part de responsabilités, mais nos BANQUIERS ne sont pas innocent de la situation qui est entrain de se profiler. Dans tous les cas, eux ils sont gagnant à tous les coups. J’espère seulement
qu’ils habitent Schweighouse pour participer au paiement de ce taux d’intérêt de plus de 25%. Ce n'est que ma façon de voir les choses. a aucun moment je dis que celà c'est passé comme écrit ci
dessus.


Une prise de position officielle de l’actuelle opposition serait également, à mes yeux, nécessaire.


 


Richard



hidden 08/01/2011 19:29



@jean


Pour répondre à votre question, je vous conseille de lire la seconde moitié de la page 39 du rapport de Caroline de Marqueissac et vous aurez à mon avis tout compris (sur la manière de procéder
de l'Ecureil) Vous pouvez faire la recherche sur Internet à partir des mots "pret helvetix" et vous trouverez le document sur la 2ème ou 3ème page



hidden 08/01/2011 19:19



@keynes


vous dites que l'ancienne équipe a fait une erreur financière, comme certainement beaucoup d'autres qui se sont laissés prendre au piège tendu par l'Ecureuil (je ne citerais que le maire de
MAXEVILLE en Meurthe et Moselle, le maire de CONTAMINES dans les Alpes, le maire de SCIONZIER - Rhône Alpes et le PRESIDENT DU GOUVERNEMENT DE LA NOUVELLE CALEDONIE (je suppose qu'il
devait avoir d'éminents conseillers financiers bien plus expérimentés que nos élus de l'époque) parmis les centaines voire les milliers d'autres) 


mais voyez vous, nos banquiers (y compris notre actuel adjoint à la finance) n'étaient pas encore aux commandes du bateau - ils n'auraient certainement pas fait la même erreur (concurrence
oblige).


En ce qui concerne le contrôle de l'autorité de tutelle, vous pouvez remercier Mitterand et sa loi sur la décentralisation de 1982 qui sont passés par là. En effet, avant 1982, les emprunts
étaient soumis à un contrôle d'opportunité a priori par le préfet. Depuis cette date, le contrôle s'effectue a posteriori et prend le nom de contrôle de légalité. 


Enfin, chers lecteurs, si vous voulez en savoir plus sur le prêt Helvetix, vous pouvez toujours consulter sur la toile le mémoire soutenu par Caroline de Marqueissac - diplôme de Master
professionnel Management du Secteur public en 2007 - rapport assez indigeste sur 96 pages (bravo aux plus courageux) - intitulé "l'effondrement des marges bancaires : réalité ou faux
semblant" qui vous en apprendra certainement beaucoup sur la stratégie de l'Ecureil pour blouser les collectivités


 



Jean 08/01/2011 18:39



Keynes,


Qu'est que vous semblez bien connaître le monde de la finance, les techniques de montages financiers... les évolutions de cours des différentes monnaies... n'est pas Keynes qui veut!


Pour nous "néophyte en la matière" il serait important qu'on nous explique le fonctionnement d'un tel financement. Ce serait sympa qu'en quelques mots simples vous nous en présentiez les
grandes lignes.


Pour moi, la commune a besoin d'un prêt pour financer la construction d'une infrastruture lourde: sa salle de sports, culturelle...


Pour cela elle irait à la banque et dirait "donnez moi un prêt helvétix"? Je pense que cela est   I M P O S S I B L E.


Quelqu'un a bien dû conseiller, quelqu'un a bien dû leur vendre ce produit, est-on certain que cette vente se soit faite en toute transparence, que l'ensemble des risques aient été
consciensieusement présentés, expliqués et chiffrés?


Avant de souscrire un tel financement, y-a-t-il eu accord du Conseil Municipal? Si oui, Marcel Schmitt, notre Maire actuel et cadre bancaire y siègeait déjà. A t-il alors attiré l'attention des
conseillers, bien moins au fait des finances que lui, sur le risque de cet engagement ou s'est-il contenté de se plaindre que la commue ne retienne pas l'offre de son employeur?


Je n'est pas ces réponses.


Peut-être aussi pourrait-on inviter notre ancien Maire et son adjoint aux finances de nous éclairer sur ces points et sur la motivation de leur décision.


 


Je souhaiterai vraiment comprendre afin de pouvoir participer à ce débat.


 



hidden 08/01/2011 18:35



@keynes


concernant Mac Beth,programmation vraiment exceptionnelle mais peut être pas tout à fait adaptée au public de notre commune à part une élite alors que du temps ou l'équipe actuelle était dans
l'opposition, elle dénonçait la politique culturelle d'expression commune jugée trop élitiste selon elle et promettait une culture intergénérationnelle et généralisée, je voudrais juste préciser
que parmis les scolaires figuraient des classes de lycée de Haguenau et du collège Kléber. Par contre, les profs d'anglais du Bois Fleuri ne l'ont pas programmé du fait que la pièce n'était pas
en anglais - comme quoi, on ne peut pas faire plaisir à tout le monde


 



Keynes 08/01/2011 16:04



@ Kevin


Je n'ai en aucun cas dit qu'avoir programmé Macbeth à Schweighouse était moyen, mais bien "exceptionnel". Selon moi ils ont programmé un tel spectacle pour permettre une diversité des genres,
diversité qui n'était pas présente sous expression commune. Moi cela me va très bien.


Franchement Monsieur Kennel, pensez vous que nos "banquiers" comme les dénominent certains ont été et sont assez stupides pour avoir laissé passer une solution de sortie "sans trop de casse"?? Le
problème vient principalement de la crise de l'euro actuellement et non de la crise de 2008 puisque celle-ci n'était pas monétaire.


Ensuite vous osez affirmer que ce genre de financement était courant. SUr quel chiffres vous basez vous? Dans la mesure où vous semblez demeurer un néophyte en la matière, je veux bien vous
apporter quelques renseignements complémentaires. La grande majorité des communes contractent des prêts à taux fixes sur les longues périodes. Il est vrai que certaines communes contractent des
prêts à taux variables, mais il faut bien présiser qu'elle le font sur une très courte période la plupart du temps, souvent inférieure à 3 ans, c'est à dire lorsqu'elles ont un besoin de
financement très rapide et pas très grand. En ce qui concerne notre prêt Helvetix, sachez que seul très peu de communes ont contracté ce prêt (5-6 en Alsace).


Bonne fin d'après midi



NIEMERICH 07/01/2011 14:19



Hello, bon après-midi à toutes et à tous  (il est 14 h)  !


 


Encore à propos de RITMO ….


 


Vers 10 h , ce matin, je me suis rendu en mairie : le compte rendu de la dernière réunion du conseil municipal
n’était toujours pas accessible (alors que le Code général des collectivités territoriales précise en l’un de ses articles que « le compte rendu de la séance est affiché dans la
huitaine (à la porte de la mairie) ».


Je viens de le trouver sur Internet, et voici la copie intégrale de l’extrait qui concerne la réalité qui nous préoccupe
ici :


 


=============================


 


« 8 – Divers


 


5e point divers


 


           
Monsieur Logel : « Mon intervention de ce soir va comporter trois points, l’un concernant le réseau Ritmo, et les deux autres la Communauté de Communes de
Haguenau.


 


Concernant le réseau RITMO je tiens à signaler qu'une étude que j'ai effectuée parallèlement avec CARPOSTAL a abouti à
un résultat similaire. C'est à dire que sur la ligne 1 le constat faisait ressortir le fait que les arrêts quasiment non utilisés sont les suivants : Eisenbruch, Rosenberg, Schweitzer,
Peupliers et Maréchal Leclerc.


 


 En supprimant ces arrêts, le nouveau circuit de la ligne 1 ne comporterait  plus que les arrêts Gare de
Schweighouse, Papeterie, Mairie, Ecoles, Caserne des Pompiers, Cité Franck, Chasseurs, Rochette et Collège du Bois Fleuri.


 


Le terminus se situerait au Collège du Bois Fleuri et le trajet pour se rendre à Haguenau passerait de 34 min à 25
min.


 


La mise en place proposée par CARPOSTAL a été reportée à une date ultérieure pour plusieurs raisons :


- la nouvelle plaquette avec les horaires pour la période 2011/2012 sera imprimée en Septembre 2011 et pourrait alors
intégrer cette modification si elle est définitivement validée,


- Il faut aussi savoir que le contrat avec Carpostal arrive à échéance fin septembre 2013. Début 2012 il faudra donc
préparer le cahier de charge. A cet effet il a été décidé de créer un groupe de réflexion début 2011, groupe auquel pourront participer des membres du Conseil Municipal autres que ceux faisant
partie du Sivu.


- Afin de voir l’évolution du système de billetterie de Carpostal je me rendrai avec Monsieur Heilig et d’autres membres du Sivu à
Dôle le 13 janvier 2011.


……………


 


==========================


 


Il semblerait donc que ce sont en réalité 5 arrêts qui seraient sur la sellette et menacés de disparaître. Il est
vrai que le gain de temps serait de 9 minutes, durée intéressante si elle n’est pas perdue ailleurs, en attente stérile.


Que l’on supprime l’un ou l’autre arrêt intermédiaire, pourquoi pas ; il s’agirait de bien définir le- ou lesquels. Mais
que l’irrigation actuelle  (déjà incomplète à mon sens)  des quartiers les plus à
l’ouest de notre ban communal soit sauvegardée !! Le nombre d’usagers issus



Kévin Kennel 06/01/2011 22:09


@ Jean-Marie NIEMERICH Vous pouvez nous croire. Le projet est bien de supprimer ces arrêts. Pas besoin de PV. Plaisanterie à part, après une étude de Car Postal et une autre de M.Logel (qui aurait
fait le guet aux différents arrêts) montrent que les arrêts supprimés sont très faiblement utilisés, voir jamais. De plus l'arrêt de pause à la gare de Schweighouse est lui déplacé au collège. Si
les arrêts ne sont pas utilisés, ils est logique de trouver des solutions, même la suppression. Ne trouvez vous pas? @ Keynes Évidemment dans le compte-rendu c'est bien le raté de fréquentation qui
est mis en avant. Absolument pas la qualité du spectacle ou de la troupe que j'ai vu lors du festival du collectif Trois-14, mais pas à Schweighouse, où je suis aller voir d'autres choses et irais
voir encore d'autres spectacles. C'est une question de goût et de temps. Sinon par chance que les gens qui aiment le théâtre vont au TNS. Juste pour votre information, ce grand théâtre, a bien un
public qualifié de scolaire, mais il loin de faire sa majorité et c'est un abonné de la structure qui vous le dis. Puis je suis d'accord avec vous, MacBeth à Schweighouse ... moyen ... donc
pourquoi l'avoir programmé? Enfin un programme se fait non en fonction d'une volonté de diversité, mais du public de la structure ou le public visée. Sinon pour le prêt Helvétix, je me demande tout
de même, pourquoi alors en mars 2008, le prêt Helvétix, n'a pas été renégocié immédiatement ... pourquoi a avoir attendu l'automne 2008 et le début de la crise pour dénoncer cela? C'est pourquoi je
me répète, quand ce prêt a été contracté, et même si c'est un "prêt à taux variable et de surcroît un produit financier", même si cela semblais plus risqué; c'était courant ... malheureusement. A
mon tour, de vous demander plus de précisions, par se que vous entendez sur les avis défavorable du Trésor public et d'autres institutions? Kévin Kennel.


Keynes 06/01/2011 12:31



J'imagine que la caisse d'épargne comme tout bonne banque à la logique américaine, a su effectuer une titrisation de tout cela, ce qui rend la chose assez difficile. C'est ce qui s'est passé pour
les subprimes.



bredin du village 06/01/2011 07:24



@ keynes,


 


En évoquant les banquiers très performants, semble-t-il, au sein du C.M., vous oubliez les plus éminents à savoir le Maire et avant tout M.Gorzelanczyk. Cette belle brochette devrait tout de même
être capable de trouver des solutions aux finances de la commune.


Le bredin du village



Keynes 04/01/2011 20:32



Permettez moi de revenir sur différents points si vous le voulez bien:


 


1/ Premièrement en ce qui concerne le spectacle Macbeth que vous considérez à mon avis faussement comme un "joli échec", je tiens à dire en tout premier lieu que ce spectacle était
d'une très grande qualité et que cette troupe mérite d'être connue. D'ailleurs il est assez rare de voir des représentations de Macbeth et je dois dire qu'en avoir une chez nous, à Schweighouse
cela fut exceptionnel. Je voudrai donc vous posez une question toute simple: A quoi vous attendiez vous? Pensiez vous vraiment qu'un spectacle de ce genre, à savoir une tragédie
shakespearienne, aurait quantitativement le même public que le TNS? Il faut arrêter de se leurrer. Les personnes qui vont voir ces spectacles au TNS sont bien souvent des étudiants en cycles
supérieurs, des classes de lycée pour le bac de français, des enseignants et des personnes aimant le théâtre. Cette culture est certes importante, très intéressante, mais n'attire
pas les foules, et avant tout dans les petits villages. Je suis content que la Kartonnerie ait proposé une telle pièce et je pense que c'est de la diversité que naît la réelle culture.
De mémoire, il n'y avait pas réellement plus de monde à certains spectacles d'expression commune. Je trouve par contre assez regrettable de ne pas vous y avoir vu si je ne m'abuse. Vous
avez raté un grand spectacle. C'est dans la diversité d'un programme culturel que l'on reconnait s'il est bon ou non. Goethe disait à juste titre: Im MaBen liegt den Meister (dans la
mesure réside le maître). 


 


In cauda venenum est.


 


2/J'ai déja posté une pléthore de commentaires au sujet du prêt HELVETIX III et je pense que celui-ci ne sera pas le dernier.


Premièrement vous affirmez que l'adjoint aux finances, Monsieur Barth utilise un stratagème stylistique pour que les auditeurs soient marqués par cette information. A sa place , j'aurai fait de
même, je dirai même plus, je serai parti dans des envolées lyriques, qui auraient bien plus montrés l'erreur financière qu'a fait l'ancienne équipe. D'ailleurs leur silence tout au long des
différentes séances de conseil municipal en dit long. Sans vous le cacher, excusez moi de l'expression, mais on est dans la merde!!! En vous rapellant, au cas où vous ne suivriez pas
l'évolution de la parité EUR/CHF, que nous sommes actuellement à une parité record, à savoir 1,24CHF= 1€.


Par la suite, vous affirmez que l'ancienne municipalité n'y peut plus ou moins rien, que personne n'était au courant, qu'à l'époque il n'était pas toxique.... Je pense que la finance et la
gestion n'est décidément pas votre "dada", mais ça fait longtemps que je m'en suis rendu compte. A l'époque si je ne me trompe pas, le CM avait signé en 2007 une délégation de pouvoir au maire
qui portait sur la capacité à renégocier la dette.... étrange...(Vous pouvez consulter dans les archives, cela doit y être). Bien sûr que personne ne pouvait prédire la crise financière, la crise
de l'euro, mais de quel droit une municipalité a-t-elle pu contracter un tel prêt, à savoir un prêt à taux variable et de surcroît un produit financier? Le trésor public n'a-t-il pas émis d'avis
défavorable? Les autres institutions de contrôle ont-elles effectué leur travail? Qu'en pensez vous? J'ai ma propre réponse, mais vous devez devinez à qui j'en attribue la
faute... 


Enfin vous évoquez l'immobilisme de l'équipe actuelle. Quel immobilisme. Ceux qui font preuve d'immobilisme c'est bien et avant tout "Schweighouse Renouveau" à savoir l'opposition. Mais vu leur
analyse ridicule de l'achat de la maison Zinck, je n'en attendais pas plus. Heureusement que nous avons de bons gestionnaires et banquiers (Messieurs Barth et Mapps) dans le CM qui
s'occupent de ce dossier délicat. Je crois savoir qu'ils ont déjà assisté à différentes réunions,etc. S'il n'ont pas signé le rachat du prêt, peut être est-ce tout simplement que les
conditions n'étaient pas acceptables pour notre commune à la vue des pénalités de rachat. In fine la meilleure solution aurait été de ne pas contracter un tel prêt, qui pourrait nous coûter, à
nous Schweighousiens, une augmentation de nos impôts bien supérieure que les 20 € au maximum pour l'adhésion à l'Etablissement Public Foncier du Bas-Rhin.


 


En attendant des temps plus heureux, qui je l'espère arriveront aussi vite que possible, il ne nous reste plus que l'espoir en ce moment, pour penser pouvoir sortir indemne de ce piège
financier.


 


Salutations cordiales


J.M.KEYNES



NIEMERICH 04/01/2011 16:29



Hello , bonjour à tous  -  aux
concepteurs de ce blog et aux lecteurs !


 


Je ne lis pas régulièrement vos analyses et vos prises de position, que j’apprécie très souvent ; si bien que certaines
informations m’arrivent à retardement. C’est ce qui vient de m’arriver à l’instant, concernant le compte-rendu de la dernière réunion de notre Conseil Municipal ; et là, à la lecture, mes
cheveux (que je me suis fait raccourcir ce matin ! ) se sont dressés sur ma tête quand j’ai appris que notre bus RITMO n’allait plus passer dans la quartier où j’habite.


Ainsi     TOUTE  LA  ZONE  OUEST 
DE  NOTRE  COMMUNE , celle qui est la plus éloignée de Haguenau, ALLAIT  ETRE  PRIVEE  DE 
CE  MOYEN  DE  TRANSPORT  ALTERNATIF  sans que ses habitants n’aient été  CONSULTES , et même
AVERTIS !!


Trois arrêts purement et simplement rayés de la carte ….  Mais toutes ces familles qui
n’ont pas le droit à la parole et dont on ne tient aucun compte …Et ce serait pour gagner quelques minutes !! La rentabilité serait-elle le nerf du transport public  ??


Des plaintes quant à la durée du trajet ?? Pourquoi ne pas définir qu’un seul arrêt pour Schweighouse, du côté de la station
d’épuration ?!?! Le parcours serait encore plus bref !!


Et tout le temps (perdu ? ) à « poireauter », souvent, à la gare ne sert-il que de temps-tampon ?? Il y a
certainement  moyen de réaménager l’ensemble du circuit sans décider l’exclusion de tous ces usagers frustrés…


 


En surmontant mon émotion, j’ai immédiatement téléphoné à la mairie pour savoir si le P.V. de la dernière réunion du C.M. était
rédigé, afin d’aller en prendre connaissance ;  après une recherche assez longue, la standardiste m’a répondu qu’elle n’en savait rien, et
qu’elle allait en référer à Monsieur le maire…


Jean-Marie 
NIEMERICH-



Recherchez Sur Le Blog