27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 09:00

Citoyennes, citoyens,


Poursuivant la séance de rattrapage du célébrissime "tour du propriétaire" du 31 octobre dernier, qui consiste à passer en revue les étapes oubliées ce jour-là, volontairement ou non, par l'équipe en place ou moi-même, je vous propose de vous arrêter au 21, Rue Georges Wodli.

Maison Carlen

Comme je l'avais laissé entendre dans l'étape n°14 du "tour du propriétaire", la municipalité avait l'intention d'acquérir une partie d'une propriété voisine de la place du Maire Wendling. Mais l'information étant  alors partielle et non officielle, j'ai préféré l'évoquer simplement et attendre sa confirmation pour en parler plus précisément. D'autant plus, faut-il le rappeler, que j'étais pour le moins indésirable lors de cette impayable "réunion de travail".

Le vote de cette acquisition s'est fait lors du dernier Conseil Municipal, en date  du mercredi 20 janvier. Les lecteurs de l'article publié sur le blog qui fait le compte rendu de cette séance ne s'étonneront donc pas de retrouver ici une partie du contenu.



Il s'agit d'une  propriété de Madame Peter née Dieffenbronn Liliane. L'acquisition représente 4 ares environ, elle  se compose d'une partie de la cour, du hangar situé à l'arrière et du jardin attenant.
Les Domaines estiment l'ensemble à 38 000 euros, mais la municipalité propose 110 000 euros, soit 2.89 fois plus, ce qui constitue le nouveau record détenu jusque là par le Codec me semble-t-il (avec 2.5 fois le prix).
Cette différence de prix importante provient selon l'équipe en place de la part que Madame Peter doit reverser au promoteur pour annuler le projet de construction.
En effet, un permis de construire délivré le 12 avril 2007 par la municipalité précédente est arrivé à échéance en 2009. L'équipe actuelle signale qu'elle a négocié pendant un an avec ce promoteur.
Ce dernier recevrait 70 000 euros et Madame Peter 40 000 euros.
S'ajouteront des travaux qui ne sont pas encore chiffrés.



Cette acquisition a en effet pour but l'aménagement d'un parking d'une vingtaine de places en épis: "occasion unique pour combler notre déficit de parking au centre ville à proximité des commerces" selon l'annexe du Conseil Municipal.
C'est effectivement l'argument qui est revenu lors de la séance du Conseil.
Avec également le dégagement de place pour les livraisons de la Coop, qui a refusé la proposition d'une annexe au Codec. Il s'agit, selon la municipalité, d'aider en priorité les commerces, quitte à encourager l'usage de la voiture. Curieusement, l'aménagement de la place du Maire Wendling n'a pas été évoqué par le Maire et son équipe.



Pourtant, lors du "tour du propriétaire", Marcel Schmitt avait clairement fait le lien entre cette acquisition et le projet de faire de la place du Maire Wendling une vraie place de village, sans voiture, avec des espaces verts.
Ce projet figure d'ailleurs dans la profession de fois de Schweighouse Autrement: "La place du Maire Wendling sera totalement réaménagée".

Aurions-nous  assisté à un revirement spectaculaire? L'équipe en place a t-elle abandonné ce projet? En effet, elle ne peut prétendre créer des places de parking supplémentaires si elle supprime ensuite le même nombre sur la place! Cela reviendra au même, il y aura autant de places de parking, ni plus, ni moins. A t-elle réalisé qu'il n'y avait plus assez d'argent, suite à ces nombreuses acquisitions, toutes payées au prix fort?
Ou bien n'a t-elle pas osé mettre en avant ce projet, par crainte de se mettre à dos les commerçants et autres  partisans de la voiture?




Qui a dit "Une saine gestion de la cité ne peut se faire que dans la clarté"? Voyons voir...Mais c'est encore la profession de foi de Schweighouse Autrement, toujours dans la rubrique "Urbanisme". Et aussi: "Le devenir de Schweighouse redeviendra l'affaire de tous"? Toujours la même source, rubrique idem.
Dans le cas qui nous intéresse, j'ai beau faire des efforts, je n'entrevois ni clarté, ni implication des citoyens, mais bien au contraire confusion et décision unilatérale, comme d'ailleurs l'équipe au pouvoir a procédé depuis le début.
Lors du vote, l'opposition a voté contre et deux élus de la majorité se sont abstenus.

Pour ma part, comme je l'ai déjà dit plusieurs fois, je crois que sans une vision d'ensemble, sans une politique ambitieuse et courageuse qui s'attaque à la circulation des véhicules à moteur dans notre commune, nous nous condamnerons à du bricolage.
Je n'aperçois malheureusement pas les prémices d'une telle démarche.


Vos commentaires nous aideront peut-être à y voir plus clair. 


Vincent FAVRE.


commentaires

Recherchez Sur Le Blog