27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 10:00

Citoyennes, citoyens,


L'étape du jour nous emmène à la lisière de la forêt.
Il s'agit en effet du terrain multisports situé au départ du parcours de santé, juste à côté du foyer avicole, le long de la Route de Wintershouse.

    Aire sportive près aviculture



Votée à l'unanimité lors du Conseil Municipal du 25 mai 2009,  cette aire devait coûter 7851,14 euros:  installation des buts combinés hand/basket ball (4784 euros) et pose d'une table de ping-pong(3067,14 euros).
Elle a été réalisé courant juillet.


Cet aménagement  est présenté par l'équipe en place comme une réponse à la demande des jeunes, notamment de ceux qui ne sont membres d'aucune association et qui souhaitent néanmoins pouvoir pratiquer des activités ludiques et sportives. D'ailleurs, à l'occasion du même Conseil Municipal, une autre aire de jeux a été décidée: un beach soccer en prolongement du terrain de football. Elle a également été votée à l'unanimité.


Lors du Conseil Municipal, l'équipe en place a affirmé avoir discuté avec des jeunes afin de connaître leurs demandes. L'opposition a demandé d'aller plus loin en associant les jeunes, notamment à travers le Conseil Municipal des Enfants, à la conception et à la réalisation de ces projets, comme cela avait été fait selon elle pour le skate park.
Dans le Bulletin Communal n°95 (Eté 2009, page 21), désormais fameux car ayant fait l'objet d'un feuilleton estival, Schweighouse Autrement prétendait que les élus de la Commission Sports du CME participeraint à ces aménagements. Mais cette participation, si elle a bien eu lieu,  arrivait bien tard puisque le projet à ce moment  était déjà ficelé. Je serais donc curieux de savoir en quoi cette soi disant participation a consisté. Assister aux travaux? Poser pour la photo? Choisir la couleur des buts? On est bien loin de l'apprentissage de la citoyenneté. D'ailleurs, cet épisode a contribué à pousser un jeune élu à la démission. Mais cela, aucun Bulletin ne vous l'a dit...

La municipalité  prétend également avoir consulté les riverains en vue de l'aménagement du beach soccer: dans le Bulletin Communal n°96 (Automne 2009, page 13), elle parle en effet de "réunion publique" . Curieusement, elle n'en a rien dit lors du Conseil Municipal, mais peut-être que cette réunion a eu lieu après, tout simplement. Je me souviens en effet d'un habitant de ce quartier (autour du complexe sportif, donc) qui était venu me parler de son inquiétude quant à ce projet, notamment des nuisances sonores prévisibles. Nuisances déjà existantes, mais qui risquaient selon lui se s'aggraver.
Plus étonnant , il semble que les riverains de l'aire multisports n'aient pas eu droit aux mêmes égards puisqu'aucune réunion de concertation, aucune consultation n'a eu lieu, à ma connaissance en tout cas. Sinon, il y a fort à parier que la municipalité l'aurait fait savoir.



Et pourtant, là aussi, j'ai pu discuter avec des riverains qui se plaignent des nuisances occasionnées par cet aménagement: jeunes qui circulent jusque tard en scooters, en voiture même, qui empruntent le chemin forestier, démarrent en trombe , occupent le banc situé à proximité de l'aire pour discuter, manger, boire et fumer, sans toujours prendre la peine d'utiliser la poubelle pourtant à dix mètres... Cela peut malheureusement aller plus loin encore: Dans la  nuit du 14 au 15 novembre, un hangar situé à proximité de l'aire en question et servant à la coupe du bois pour des particuliers de la commune est parti en fumée! C'est donc devenu pour certain un lieu de rassemblement et d'incivilités, qui n'a évidemment plus grand chose de ludique ni de sportif.
Je serais curieux de savoir si la police municipale a autorité pour mettre la main sur les auteurs de cet acte lâche et imbécile.
La municipalité ne  nie d'ailleurs pas ces problèmes puisque dans un autre article du même Bulletin Communal, elle reconnaît que "le rassemblement de jeunes génère parfois des nuisances", sans toutefois préciser lesquelles.



Malgré tout cela, l'équipe en place présente cet aménagement comme un succès. La fréquentation serait en effet importante. Par ailleurs, la commune a installé à proximité des bancs, tables et barres de relaxation, mais aussi planté des prairies fleuries. Tout cela dans le but de favoriser une  "cohabitation intergénérationnelle".



Lorsque ces aménagements ont été annoncés, j'avais dit sur le blog combien je les trouvais intéressants et je continue à le penser. Mais j'avais également déploré la démarche, qui a trop peu impliqué les jeunes (avec le CME) et les riverains.
C'est pourquoi déclarer pompeusement que ces aires "placent la jeunesse au coeur de la ville" me paraît pour le moins exagéré, voire déplacé. Il en faudra beaucoup plus pour que les jeunes générations soient placées au coeur des préocupations de l'équipe au pouvoir dont, je le rappelle, l'un des titres de gloire est d'avoir supprimé un Relais Culturel engagé pleinement dans les spectacles tout public! Et que dire de la trop longue mise en sommeil du CME!

Lors du "tour du propriétaire" du 31 octobre, cette étape a tout juste été évoquée par le Maire. Juste le temps dire que tout  le monde connaît le lieu et sait bien que c'est un succès. Et Pascale Fritzinger d'en rajouter une couche dans le larmoyant du genre c'est vrai qu'ils ne savaient pas où aller, nos jeunes avant.
Quant à l'article des DNA du 4 novembre, il ne touche pas un mot de cet aménagement. Et pour cause: la journaliste n'était plus là.
Il faut reconnaître que ça n'est pas l'étape la plus spectaculaire, mais enfin elle revêt son importance, et aurait mérité mieux.


D'autant plus  que le chêne situé juste à côté de l'aire multisports a été  le lieu des deux Conseils Populaires organisés par l'équipe du blog, l'un en mai et l'autre en septembre 2009. Mais là, bien sûr, il ne s'agit pas d'aménagements de l'équipe en place!




Demain, l'étape n°9 nous conduira à l'Union Sportive, mais oui!

Au plaisir de vous y retrouver, toujours plus nombreux.


Vincent FAVRE.




commentaires

Recherchez Sur Le Blog