31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 09:40

Citoyennes, citoyens,


Voici l'étape n°12 de notre "tour du propriétaire". Elle nous emmène dans la zone industrielle. Il s'agit de l'ancien site de la Cemex.

    Cemex-01


Acquis par l'équipe en place à l'occasion du Conseil Municipal du 14 septembre dernier, il se situe dans le secteur du Ried, plus précisément au bout de l'impasse du même nom.

Il a été acheté pour un montant de 129 280 euros, soit 40 euros le m2, alors que les Domaines avaient estimé ce bien à 52 000 euros! Il faut inlassablement poser la question de savoir au nom de quelle folie l'équipe en place se permet de payer systématiquement plus cher, ici  deux fois et demie, rien que ça! Il faudrait rappeler à ces élus que c'est bien notre argent qui est dépensé. En ferait-il autant avec le leur? Cela m'étonnerait bien, sinon, ils s'inscriraient sur la liste toujours plus longue des surendettés!

Alors, pourquoi avoir acheté ce terrain si cher?
Le directeur de la Société Cemex Béton France ayant décidé de cesser définitivement son activité sur le secteur, il recherchait un repreneur pour le terrain.
D'une superficie de 32.32 ares, ce dernier a retenu l'attention du Maire qui y a vu un moyen d'aménager une aire de stockage pour les matériaux du service technique (pavés, bordurettes, sel de déneigement, terre végétale, pierres, lampadaires...). Ces derniers sont pour l'instant entreposés derrière le hangar municipal de la Route de Wintershouse, ce qui selon le Maire "laisse une impression de malpropreté". Je note au passage que les  milliers de véhicules qui traversent quotidiennement notre commune, la transformant en Schweighouse-sur-Moteur, ne laissent pas une impression de malpropreté, sous prétexte que le Maire n'y peut rien et qu'il ne faut surtout pas entraver la circulation.
En tout cas, dans la mesure où la société Cemex se charge de l'enlèvement de la centrale béton et laisse les "boxes" de stockage à disposition, l'endroit semble exploitable immédiatement. Ce qui n'empêcherait pas le dépôt municipal route de Wintershouse d'être toujours utilisé.


L'opposition s'est abstenue (ainsi qu'une élue de la majorité), peut-être à cause du prix excessif, ou de l'éloignement du site qui occasionnera des déplacements importants pour les employés municipaux, ou bien encore des risques de pollution évoqués pendant les débats, enfin à cause du manque à gagner en termes de taxe professionnelle (ou ce qu'il en restera en 2010...).


Le jour du fameux "tour du propriétaire" du 31 octobre, je n'ai pas obtenu la permission de pénétrer dans l'enceinte du terrain et ai dû me contenter d'un regard extérieur et lointain.
Cela dit, je doute que la visite ait donné lieu à des révélations fracassantes si j'en juge par sa courte durée.


Il n'en sera pas de même pour l'étape suivante, la n°13 de la chronique mais première de l'année 2010: le parking Sonoco.



Alors à l'année prochaine!


Vincent FAVRE



commentaires

Recherchez Sur Le Blog