13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 06:49

Bonjour à tous,

 

 

Comme promis (voir Feuilleton de l'été 2011: Chante ta commune et tu verras la lune. ), je vous retrouve aujourd'hui pour la toute première chanson consacrée à notre chère commune.

 

 

 

DSCN3652

 

C'est la reprise d'un air populaire bien connu qui ouvre le bal.

 

 

Le Bon Roi D'la Moder

(Sur l'air du Bon Roi Dagobert).

 

 

Le bon Roi D'la Moder

A fait son discours de travers.

Le bon saint Martin

Lui dit:"Souverain!

Votre Majesté s'est mal exprimée".

"C'est vrai, lui dit le roi,

Ecris-le la prochaine fois".

 

 

Le bon Roi D'la Moder

Est pris de fièvre immobilière.

Le bon saint Martin

Lui dit:"Souverain!

Votre Majesté est bien endettée".

"C'est vrai, lui dit le roi,

As-tu des sous? prête-les moi". 

 

  

Le bon Roi D'la Moder

A mis son panneau à l'envers.

Le bon saint Martin

Lui dit:"Souverain!

Votre Majesté est désorientée".

"C'est vrai, lui dit le roi,

J'ai perdu le nord je crois".

  

  

Le bon Roi D'la Moder

Avait fait des promesses en l'air.

Le bon saint Martin

Lui dit:"Souverain!

Votre Majesté s'était engagée ".

"C'est vrai, lui dit le roi,

Brûlez cette profession de foi".

 

 

Le bon Roi D'la Moder

Lisait Schweighouse-Sans-Son-Maire.

Le bon saint Martin

Lui dit:"Souverain!

Votre Majesté paraît attristée".

"C'est vrai, lui dit le roi,

il n'y a pas d'article sur moi".

 

 

 

Le bon Roi D'la Moder

Se mettait souvent en colère.

Le bon saint Martin

Lui dit:"Souverain!

Votre Majesté est bien énervée".

"C'est vrai, lui dit le roi,

Veux-tu mon trône? Le voilà".

 

 

 

 

Tout le monde a reconnu le Roi D'la Moder? On a les souverains qu'on peut!

Si vous n'avez pas compris telle ou telle allusion, n'hésitez pas à demander.

Si vous voulez rajouter une strophe, vous êtes les bienvenus.

 

 

À mercredi prochain, 20 juillet,  pour un nouvel épisode du feuilleton de l'été 2011: Chante ta commune et tu verras la lune. Avec, cette fois, une composition.

 

 

Vincent-001Vincent FAVRE.

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Vincent FAVRE 18/07/2011 10:27



Danièle et Marcel,


Tout d'abord, merci pour vos commentaires respectifs. Ils révèlent je crois certaines vertus de la poélitique: favoriser la réflexion, susciter des réactions, provoquer la
discussion.


Bien  sûr, le contexte schweighousien, celui d'une commune littéralement coupée en deux politiquement, donne à tout cela un contenu passionné.


Vous aurez compris que je partage le point de vue de Marcel, pour avoir vécu tout ce qu'il évoque.


Vous ne serez pas étonnée, Danièle Erny, si j'éprouve le besoin de vous répondre.


D'abord, je ne vous dirai pas où j'ai grandi. Cela relève de ma vie privée et n'a pas à entrer en ligne de compte. D'autant plus que vous semblez opposer ceux qui viennent  d'ailleurs
et ceux qui sont d'ici. Je crois que l'épisode deux de mon petit feuilleton estival apportera un éclairage  utile sur ce point.


Je suis moi même issu d'un milieu populaire, très modeste socialement. Je fais partie du peuple, au sens social mais aussi politique. Depuis toujours, je discute avec tout le monde, sans préjugé,
mais sans concession non plus.  Pas besoin d'études ni de cours de théâtre pour s'exprimer correctement et de manière compréhensible. Je connais  des personnes modestes
socialement qui le font très bien. Par respect pour l'auditoire, mais aussi par goût pour les mots et la langue française.


J'ai déjà consacré plusieurs chansons (reprises) qui s'adressent à Marcel ou parlent de Marcel: Marcel si t'es champion, Cadet Marcel, Marcel le fossoyeur. Vous les
retrouverez facilement sous le titre Chante ton Maire et tu verras plus clair. Il ya débat là-dessus. Par exemple, Richard, qui intervient souvent à travers des commentaires, est contre
le fait d'appeler le Maire par son prénom sur le blog. Il y voit je pense un signe de familiarité. Je peux comprendre ce point de vue.


En l'occurence, pour la rime Le Roi de la Moder convenait, remplaçant le Roi Dagobert.


 


En espérant avoir répondu à certaines de vos interrogations, je vous dis à bientôt.


Vincent FAVRE.


 


 



Marcel 17/07/2011 20:45



Danièle,


Celui qui devrait discuter avec le peuple c'est bien notre Maire, Marcel. Je pense que ces 2 dernières années ont prouvé combien le chroniqueur Favre était à l'écoute de la rue. C'est vrai qu'il
ne perçoit pas les choses de la même façon que Marcel et ses suiveurs dont vous visiblement. Fort heureusement, si non ce blog n'existerait vraisembleblement pas.


Marcel n'écoute pas, il agresse. Si par malheur celui qui l'interpelle est sur sa liste noire, alors il lui refusera audience et tentera en cas de rencontre fortuite de le déstabiliser en
vociférant et en l'agressant.


Si c'est cela que vous appelez démocratie, alors vive Schweighouse autrement.


Marcel dit de Celle


 



Daniele erny 17/07/2011 15:54



Mais où avez vous donc grandi, ici on ne se moque pas des gens qui n'ont pas fait d'études où pris des cours de théâtre pour oser prendre la parole. Avez-vous remarqué aussi que tout le monde
sauf vous appelle notre bon roi Marcel tout simplement ....ou bien ne discutez-vous jamais avec le peuple ?



Recherchez Sur Le Blog