23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 10:08

Bonjour à tous,

 

Le titre que j'ai choisi pour l'article prête (volontairement) à confusion. En effet, si "Marcel" désigne bien Marcel Schmitt, le Maire actuel de notre commune , "Bernard" n'est pas ici Bernard Loesch, le Maire précédent. La petite histoire qui suit va vous éclairer.

 

 

C'était en 2010. En décembre. Un samedi. L'équipe de la bibliothèque municipale de Schweighouse-sur-Moder organisait sa première Bourse aux Livres. Opération tout à fait bienvenue et réussie, à laquelle l'équipe du blog avait apporté son modeste soutien: Tous à la Bourse aux livres!

À cette occasion, j'ai pu, comme d'autres, repartir les bras chargés de livres. Romans, documentaires, livres pour enfants...Mais aussi l'ouvrage intitulé L'antigermanisme en France et en Alsace. Des origines à nos jours. Plus précisément le tome 1, s'arrêtant en 1945. Publié en 2007 aux Éditions Nord-Alsace, il a été écrit par Bernard Wittmann. C'est lui, le "Bernard" du titre de mon article.

 

Wittmann-Antigermanisme.jpg

 

 

Pas peu fier de ma petite trouvaille de la Bourse aux Livres, je m'empressai d'en entreprendre la lecture. Une lecture affligeante à bien des égards. Mais comme je suis têtu et bien élevé, j'ai persévéré. Arrivé à la page 170, j'ai en quelque sorte été récompensé de mes efforts. Je savais avoir déjà lu cette littérature quelque part, mais où? Mais oui bien sûr! Le fameux discours de Marcel Schmitt à l'occasion du 11 novembre 2008. Discours que j'avais démonté pièce par pièce et dénoncé en long, en large et en travers dans un article:Le 11 novembre en danger.  . Article qui avait produit son petit effet puisqu'il avait tout simplement passé l'envie à Marcel Schmitt de recommencer ses plaisanteries. Non mais!

Je tenais donc entre les mains la source dans laquelle le Maire avait puisé, n'hésitant pas à recopier des passages entiers!

 

 

Qu'en déduire?

En admettant que c'est bien Marcel Schmitt qui a rédigé lui-même son discours, cela prouve qu'il a lu ce livre, au moins en partie. Ce qui n'est déjà pas si mal. Qu'il s'en inspire pour un discours ne me choque pas.

Ce qui est beaucoup plus gênant, c'est le fait de reprendre tels quels les écrits d'un autre, sans recul ni souci de vérification, sans esprit critique.

Marcel Schmitt partage sans doute les idées autonomistes de Bernard Wittmann, mais ça ne le dispense pas de réfléchir! Or, de nombreuses erreurs et exagérations sont contenues dans cet ouvrage.

 

 

 

Depuis, Marcel Schmitt ne prononce quasiment plus de discours lors des 11 novembre ou 8 Mai. Il semble bien qu'il n'ose plus...L'an passé, il n'était même pas là lors de la cérémonie du 8 Mai, sans qu'aucune explication ou excuse ne soit apportée aux citoyens présents!

Si par hasard l'envie lui reprend de prononcer à nouveau un long discours, il peut faire appel à moi: je me ferai un plaisir de lui écrire!

 

 

Vincent-002-copie-1Vincent FAVRE.

 

 

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Vincent FAVRE 02/02/2012 08:48


De Celle (et les autres citoyens-lecteurs),


En effet, ce serait une surprise, puisque le Maire a longtemps tenté de faire comme si notre blog n'existait pas.


Ce serait également une bonne nouvelle, car cela montrerait sa capacité d'argumentation et de dialogue.


Je doute fort qu'il le fasse, mais si ça devait être le cas, l'équipe du blog  s'empresserait de lui ouvrir ses colonnes afin d'engager une discussion qu'il nous refuse depuis des mois et
même des années.


Soyons optimistes!


Vincent FAVRE.

De Celle 02/02/2012 00:14


Bonjour,


Oui Vincent c'était éffectivement le sens de mon propos.


En fait pour les purs francophones "De Celle" se traduirait en "Le Marcel" comme on dit en Lorraine...


Oui, que notre Maire nous réponde sur le blog serait une bien heureuse surprise.

Vincent FAVRE 01/02/2012 18:47


Je suppose que de Celle voulait que Marcel Schmitt prenne  la plume pour s'expliquer sur le blog.


Ai-je bien compris?

De Celle 29/01/2012 22:41


choking! Le ridicule ne tu pas.


Lire de telles inepties lors d'une cérémonie telle celle du 11 novembre cela me révolte et me renforce dans mon extrème interrogations quant aux qualités de notre Marcel.  Mais de savoir
qu'en plus il s'agirait d'un plagia...


Non, voilà une preuve de plus que notre Marcel n'était pas, n'est toujours pas et ne sera vraissemblablement jamais l'homme de la situation.


Vincent,  je pense que vous avez beaucoup de courage pour dénoncer au travers de vore article un tel comportement et vous en félicite.


Il serait sympa que mon homonyme, lecteur attentif du blog prenne la plume et se défende.


En aura t-il un jour le courage?

Des citoyens schweighousiens 30/01/2012 00:52


@ Celle, Plus que le plagiat, il est surtout choquant de voir que Marcel Schmitt n'est pas un homme de parole. En effet ce dernier qui dit à qui veut l'entendre "qu'il a pris ses distances avec le
mouvement autonomisme alsacien". Pourtant il applique ou diffuse mot pour mot, dans ce cas, les idées de M. Wittmann, l'un des chantres des dérives du mouvement autonomiste. Sinon je ne comprend
pas totalement la fin de votre commentaire. Désirez vous prendre la plume pour écrire sur le blog ? Ou est se moi qui comprend mal ? En tous cas l'opportunité est offerte pas l'équipe, mais
l'anonymat reste écartée. Kévin Kennel.


Recherchez Sur Le Blog