15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 22:33

Salut bisame,

 

 

Hier l'article publié dans les DNA sur notre forêt et les articles sur l'environnement publiés dans le dernier bulletin communal (N°108), ont un point commun : la sauvegarde de la diversité à Schweighouse.

 

Dans chacun de ces écrits la municipalité Schmitt et Marcel Schmitt en particulier se mettent en avant comme des grands défenseurs de l'écologie ! Pourtant c'est faux.

 

 

Déjà l'article dans les DNA concerne la gestion de notre forêt. Je note déjà que le projet est porté par une organisation extérieure : la Cosylval (Coopérative des sylviculteurs d'Alsace). Ainsi comme avec le périscolaire pour qu'un projet de la municipalité Schmitt avance il faut déléguer. Après le projet est simple et se résume à « on coupe deux, trois arbres et sinon on laisse la nature faire ». Pourquoi pas, mais rien de très poussé.

 

Puis c'est un peu pareil dans le bulletin communal.

 

- De un dans l'édito Marcel Schmitt nous demande d'arrêter « de gémir sur un parterre où l'herbe, pas si folle ou mauvaise que ça, a trouvé plaisir à pousser ».

Et Marcel sa va on les aime pas nous tes mauvaises herbes, mais on sait qu'il y a plus grave dans la vie … mais tout de même ses mauvaises herbes quoi !

 

- Puis les deux pages pleines dans le bulletin communal (pp. 26-27) sur la biodiversité à part nous dire qu'il faut s'émerveiller « de la beauté des ailes d'un papillons » ou qu'il existe « 100 000 sortes de champignons », rien de quoi sauver la nature.

 

- Enfin et c'est le meilleur, dans la partie consacrée à la démocratie locale p. 30, le texte de la municipalité et de la majorité Schweighouse Autrement, est deux articles tirés des DNA : l'un nous explique que Barr a engagé une démarche « zéro phyto » et qu'Offendorf organise des visites pour voir si éventuellement des coquelicots poussent dans les caniveaux !

 

Tous ceci est évidemment révolutionnaire ! Mais on va sauver le monde avec cela !

 

Trêve d'ironie, car une nouvelle fois Marcel Schmitt et son équipe nous jouent le coup des pseudo-écologistes et nous servent leurs discours mielleux.

 

 

Sa commence à bien faire, car l'écologie est un sujet sérieux qui méritent de s'y intéresser avec rigueur.

 

 

Surtout que dans les faits, le bilan de la municipalité Schmitt n'est pas glorieux. Déjà Marcel Schmitt et Schweighouse Autrement n'ont une nouvelle fois rien inventés.

 

Ainsi notre forêt est entretenue très simplement depuis un moment. Puis les exemples d'insectes ou de plantes présentent à Schweighouse et cités dans le bulletin, le sont dans des espaces naturels déjà existants, comme le long des cours d'eau de la Moder et de la Zinsel et ne sont pas sur les prairies fleuries mauvaises herbes.

 

Parlons en de ses soi-disante prairies fleuries :

 

- Celle installée sur le rond point sonoco ( Vous avez dit fleurie?  ) a disparu pour faire place à des rosiers ! Heureusement pour la sécurité mais je dis bravo pour la diversité. Notre ville manque gravement de rosier.

 

- Ensuite le terrain acheté à l'entrée du parcours de santé, au bout de la route de Wintershouse est dans un état d’abandon. Pire que depuis que j'ai tourné cette vidéo : Des herbes pour le moment bien mauvaises.

 

Pourtant et je l'ai déjà dis dans de nombreux articles, la ville de Haguenau ( Les mauvaises herbes. La suite ! ) (et qui sait de Barr et d'Offendorf) réussie elle a créer de nouveaux espaces naturels en plein cœur de la deuxième plus grande ville d'Alsace, et à développer la biodiversité grâce notamment à l'Agenda 21. Pourtant la ville de Haguenau n'a perdue aucune de ses étoiles pour son fleurissement. Comme quoi biodiversité et beauté peuvent être lier.

 

 

Mais pas à Schweighouse, ou pendant tout l'été et une bonne partie de l'automne, le dragon en bois qui se trouve dans le parc en face de l'église protestante a été recouvert par les mauvaises herbes.

 

76111627.jpg

 @ http://adriensculpteur.canalblog.com/

 

Je vais finir par un extrait du  Compte rendu du troisième Conseil Populaire. , où le débat sur les mauvaises herbes a été lancé.

 

« Ce sujet semble tenir à cœur de nombreux habitants qui se sont élevés contre le laisser-aller de l'équipe en place en la matière. Les espaces verts ne seraient plus aussi bien tenus, tant les parcs que les rond-points et autres pourtours des arbres. On aurait même des chardons dans les bacs à sable...En cause, une mauvaise gestion du personnel communal (des ouvriers communaux qui distribuent le Bulletin Communal et la plaquelle de la K'Artonnerie par exemple), mais aussi la volonté de ne plus utiliser aucun désherbant au profit de l'arrachage à la main, certes écologique mais très long. Une personne fait remarquer qu'à Strasbourg, on pratique aussi l'entretien écologique, mais avec une toute autre efficacité. L'image de Schweighouse en prend un coup, selon les citoyens, quasi unanimes ».

 

Je trouve ses écrits, même s'il date de juillet 2010, toujours aussi pertinente. Et vous ?

 

 

Kévin Kennel.

 

 

 

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Recherchez Sur Le Blog