30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 20:29

 

Schweighousiennes et schweighousiens,    

 

Depuis plus d'un an, l'équipe du blog a décidé de vous transmettre une vision alternative du Conseil municipal, différente de celle qui émane du  p-v de la municipalité, mais aussi  de l'article des DNA. Ce compte rendu est donc à la fois un complément et un point de vue différent ... pour ne pas dire autrement!  

 

mairie1 

Malgré des vacances estivales déjà bien entamées,  ce Conseil municipal a été chargé.

 

Commençons par les conditions dans lesquelles il s'est tenu.  

 

 

 

1. Conseil municipal et Conseil populaire: même fréquentation!

 

Effectivement, en ce 12 juillet, il y avait 36 personnes présentes (public et conseillers compris) dans la salle de la mairie, c'est-à-dire autant que lors du Conseil populaire organisé par l'équipe du blog, qui a eu lieu une semaine et demie avant, dans la salle du Ski Club.

 

 

Et toujours les deux mêmes places réservées dont une inoccupée!

 

 

Le débat n'est pas venu dès le premier point, celui de   l'approbation du p-v du dernier Conseil municipal. Une nouvelle fois, l'opposition n'avait rien à redire. Pourtant, de nombreuses choses seraient à remettre en cause. Faut-il y voir une volonté  de l'ancienne majorité de ne pas reproduire les attaques incessantes  de Schweighouse Autrement alors dans  l'opposition? Certes, il ne s'agit pas d'agir de la même manière, mais de pouvoir refléter au mieux les points de vue exprimés lors du Conseil municipal. Or, les p-v actuels ne vont pas du tout dans ce sens.  

 

Ne faudrait-il pas revenir sur la position de principe prise en 2008 qui se contente d'un  p-v partiel, et aller vers  un p-v  plus fourni qui reprenne le maximum de détails. Une telle démarche impliquerait de changer le fonctionnement du secrétariat, invariablement confié à Maguerite Michel, élue de la majorité. Un investissement dans un équipement audio et vidéo aiderait à y parvenir.  

 

 

 

Après ces propositions, on attaque directement le premier point de l'ordre du jour : la politique foncière.

 

 

 

2. Immo Marcel a changé de stratégie!

 

Effectivement, après de très (et trop?) nombreuses acquisitions immobilières depuis 2008, Schweighouse Autrement a commencé à faire l'inverse en revendant une des maisons achetées. Mais le plus troublant dans ce changement d'attitude, c'est que cela se fait toujours avec la même ligne directrice : dépenser au plus mal l'argent des contribuables schweighousiens.  

 

Le souci est bien là, car de nouveau la municipalité a décidé de revendre moins cher que le prix du marché et l'estimation des Domaines. Les raisons en restent inconnues, car la majorité refuse de donner des explications. Néanmoins, Schweighouse Autrement décide enfin par petit bouts à dévoiler sa stratégie, mais l'équipe du blog y reviendra plus en détails dans un autre article. En tout cas, la dernière folie de Immo Marcel concerne la maison Carlen située au coin de la rue de l'Ecole et du Général de Gaulle.

Elle  va être revendue ... enfin en partie. En effet, suite à la présentation d'un "projet sommaire" (selon le Maire lui-même) de la part du salon de coiffure l'Aquarelle, situé  juste de l'autre côté de la rue de l'Ecole, la maison ainsi qu'une partie du terrain vont être achetées par le commerce. Le rez-de-chaussée sera pour le commerce proprement dit et l'étage pour un logement. La grange et le reste du terrain restent à la commune.  

 

La volonté de Schweighouse Autrement de revendre ce bâtiment (pourtant l'un des plus stratégiques) reste de nouveau des plus flous du  fait du manque d'informations de la part de la municipalité. Quelques informations et constatations tout de même.

Cette revente est présentée par  M. le Maire comme l'implantation d'un nouveau commerce, alors que M. Zottner de l'opposition a très justement fait remarquer que cela n'est qu'un déplacement de commerce et non une création. Nuance! 

 Aucune explication concernant  le prix inférieur.  Est-ce pour soutenir indirectement le commerçant dans son agrandissement? Mais, face au mutisme de Schweighouse Autrement les questionnements et les doutes, notamment de copinage, restent entiers. On peut se demander en effet, comme certains l'ont fait sur le blog à travers leurs commentaires, si cette opération n'était pas prévue de longue date, faisant profiter à un particulier d'un bonne affaire sur le dos des contribuables. En somme, des intérêts particuliers passeraient avant l'intérêt général.

 

D'ailleurs, est-ce bien d'un salon de coiffure dont notre commune a besoin. N'y en a t-il pas déjà assez?

 

 

De plus, cette revente montre une nouvelle fois que Schweighouse Autremement ne tient pas ses promesses et vogue sans cap. En effet, il avait été envisagé de réaliser pour la maison Carlen, des places de parking, un marché couvert et des logements sociaux. Mais on s'en éloigne ... . Mais le plus inquiétant c'est que tout doucement l'équipe en place se rend compte qu'elle n'a ni projet ni  moyens. Déjà, lors du dernier débat d'orientation  budgétaire, Schweighouse  Autrement a fait part de ses difficultés de financement pour la partie investissement. Vu que l'on achète à tours de bras, il ne doit plus rester grand chose dans les caisses et cela, ce n'est pas la faute du prêt Helvetix qui a bon dos, et  sur lequel nous reviendrons plus tard.

 

Enfin, ce premier point a fait ressortir une autre caractéristique de Schweighouse Autrement: son amateurisme. M. Mapps, membre de la majorité, a proposé d'inclure une clause qui prévoit le retour du bâtiment à commune si les investissement ne sont pas réalisés au bout de deux ans. M. Mapps explique qu'ainsi le bien ne pourra pas être revendu pour faire une bonne affaire. C'est là que M. Le Maire désire intégrer mot pour mot dans l'acte notarié les paroles de M. Mapps. Ce dernier rétorque très justement qu'il faudrait trouver une formule plus adaptée. Mais comme personne n'avait pensé à ce détail, comme d'habitude on improvise!

 

Résultat du vote : 21 pour (Majorité), 3 contre et deux abstentions (Opposition)   

 

 

 

2. Schweighouse Autrement et la communication: ça n'est toujours pas ça!

 

On poursuit ce compte rendu avec  les finances pour démontrer à quel point la majorité s'enfonce dans un mutisme profond quand il s'agit d'expliquer son action.

 

 

 

-Tout d'abord, le Conseil municipal a voté en faveur de l'institution d'une nouvelle taxe avec un nom à rallonge : taxe forfaitaire sur la cession à titre de terrains devenus constructibles. Oui, rien que cela!

 

À part l'explication sommaire de M. Barth, aucune explication précise n'est fournie sur la volonté précise de l'instauration de cette taxe, qui a été mise en place par l'État en 2007, mais qui n'est pas obligatoire! Ceci veut dire que la municipalité a décidé volontairement de racler les fonds de tiroirs. De plus, cela lui permet d'éviter d'augmenter les impôts généraux et donc de ne pas vexer l'ensemble de de la population. Cela  pourrait être une bonne chose, mais ici pour Schweighouse Autrement il s'agit uniquement de vouloir compenser les folies  immobilières qui ont plombé le budget et les finances de notre commune.

 

Résultat du vote : 21 pour (Schweighouse Autrement) et 5 abstentions (Schweighouse Renouveau)

 

- Ensuite Schweighouse Autrement, par le biais de Mme l'adjointe à la Culture (enfin paraît-il...), a annoncé une nouvelle tarification pour l'espace culturel. Première chose, la tarification ne concerne que la saison culturelle et non la bibliothèque. Première erreur de présentation de la part de Nicole Halter.  De plus, la nouvelle tarification fonctionne désormais avec des critères non expliqués qui se résument par les lettres A, B et C. On ignore ce qu'elles signifient, l'adjointe n'en dit rien. C'est face à ce manque d'information que de nombreuses questions se posent.

 

M. Zottner (décidément en forme) se demande pourquoi une telle réévaluation des tarifs est faite avant même qu'un bilan financier de la saison culturelle soit présenté. Mme Halter réplique en disant que le bilan financier sera réalisé en septembre, mais qu'il faudra attendre la fin de la saison culturelle. Selon elle, et le Maire qui en rajoute une couche, cette saison n'est pas terminée!

Pour information, la saison culturelle de la Kartonnerie est finie selon la programmation qui fixe le dernier spectacle au 12 juin 2010 avec le concert des Garçons Trottoirs. Il ne faut pas  confondre la soirée d'été du samedi 24 juillet et la saison de la K'artonnerie. De nouveau Mme Halter ne fait pas la différence entre la bibliothèque et la K'artonnerie, pourtant  mise en place par Schweighouse Autrement.  

 

Mais ça n'est pas tout. À la question de savoir en quoi ces tarifs sont nouveaux, l'adjointe répond qu'il n'y a que des baisses. On veut bien la croire mais l'exemple qu'elle donne est vague et incohérent. Il semble que ce sont les tarifs pour les jeunes qui aient baissé, suite à . Rappelons que cela avait déjà été reproché à Expressions Communes. La baisse des tarifs ne peut être qu'une bonne chose, mais une nouvelle fois cela est si mal expliqué que des questions se posent. Par exemple:  Pourquoi  ne baisset-on que les tarifs jeunes? Ce public aurait-il déserté les salles de la commune depuis la suppression du Relais Culturel, justement spécialisé dans le jeune public?  Que de questions sans réponse.  

 

Résultat du vote : 1 abstention. (?)

 

 

3. Un périscolaire en grand sursis!

 

C'est le point qui a fait le plus débattre au Conseil municipal. Tout commence par une (très, trop) longue présentation de M. le Maire qui retrace le parcours de ce périscolaire.

 

Il y avait le projet de l'équipe Loesch d'agrandissement du périscolaire dans son emplacement actuel,  jugé saturé par Schweighouse Autrement, qui achète la Maison Martin pour y implanter cette structure. Mais de nombreuses normes environnementales, ou encore  d'accessibilité aux personnes handicapées doivent être respectées

Le Maire enchaine sur les futurs aménagements aux abords du futur périscolaire: sens interdit, interdiction de stationner sauf provisoirement pour les livraisons et les parents qui déposent leurs enfants.  Enfin Marcel Schmitt en vient au périscolaire  proprement dit et indique que la municipalité  désire passer de  80 à 100 places!  

 

Toutefois,  cette augmentation se fera à une condition:

SI les communes membres de la Com-Com décident de transférer la compétence des périscolaires à cette dernière. M. le Maire explique que des consultations on lieu actuellement au sein de la Com-Com.   Mais le Maire oublie plusieurs autres conditions:.

SI le transfert est fait, il faudra que le projet de Schweighouse soit accepté par les autres communes.  

SI le financement est trouvé avec demandes de subvention, dégagement des fonds du budget de la Com-Com etc ...

 

À ce moment là uniquement, les études et les travaux du périscolaire vont débuter. Donc l'ouverture prévue au départ  pour septembre 2010 est repoussée à bien plus tard.

Mais c'est l'existence même de ce périscolaire qui est remise en c ause désormais! 

 

C'est à ce moment que M. le Maire "lance en appel" pour que la Com-Com accepte ce transfert (et finance donc le projet) , première étape nécessaire à la viabilité du projet. Si ce n'est pas le cas (à noter qu'une solution alternative est prévue), Schweighouse financera seule le projet, mais une baisse très conséquente du nombreux de places est à prévoir.  

 

On remarque qu'une nouvelle fois Schweighouse Autrement n'a pas les moyens financiers de ses projets (enfin des anciens projets de l'équipe Loesch revu à la sauce autrement). De plus, ironie du sort, Schweighouse Autrement, farouche  adversaire de la Com-Com, la voit désormais comme une grande sauveuse. C'est justement autour de cela que le débat a tourné.  

 

M. Mapps de la majorité, indique qu'une nouvelle structure d'accueil pour les enfants a été mise en place à Batzendorf par la Com-com, avec un prix été très élevé : 2,5 millions d'euros pour 35 places!

 M. Weber de Schweighouse Renouveau affirme que la municipalité voit enfin l'utilité de la Com Com, mais que l'envie de construire ensemble entre communes est entrain de s'effilocher, à cause précisément des propos anti-Com Com de l'équipe en place à Schweighouse.

M. le Maire explique qu'à l'époque il était contre la Com Com avec Haguenau, estimant que  le passage du Sivom en Com-Com aurait été plus bénéfique financièrement avec une meilleur répartition de la taxe professionnelle pour Schweighouse.

M. Weber réplique que dans le contexte géneral actuel il faut se renforcer et s'agrandir au maximum pour peser le plus et explique que l'attraction se poursuit avec une probable intégration de la Com-Com de Trois-Croix dans celle de la région de Haguenau.

M. Gorzenlanczyk explique que l'équipe a  hérité d'une "coquille vide" et que dans "un effort social dans l'économique", la Com-com devrait utiliser les 5 millions de bénéfices qu'elle possède "pour nos enfants".  

M. Zottner réagit alors à ces  ces propos en disant que " finalement cette coquille est bien pleine",  faisant référence aux 5 millions.  

 

Aucune autre réaction. Jusqu'à que ce l'on passe on point suivant et qui concerne toujours le périscolaire et plus précisément la maison Martin. En effet, les expertises réalisées par des cabinets extérieurs  préconisent la démolition de cette dernière. Sinon, l'implantation du périscolaire avec les normes  à respecter coûtera extrêmement cher.  

 

M. le Maire précise que "l'on ne va pas la démolir tout de suite, car il n'y a pas d'obligation". Ce qui montre bien que le projet du périscolaire est en sursis.   

 L'opposition réagit fortement avec M. Weber qui dit que : "l'opposition l'avais prédit".

 Puis c'est au tour de M. Staudenmaier, très remonté, car lui avait voté pour l'achat de la maison et pour le projet de périscolaire,  et qui affirme "qu'il ne comprend plus."  

 M. Bock réplique en informant qu"on peut en faire quelque chose mais pas avec la maison".

 M. Staudenmaier fait remarquer que le Conseil municipal donne une mauvaise image en "n'incitant pas les jeunes à racheter les vielles bâtisses et à les retaper."  

 

 

En tout cas, le projet de périscolaire est en bien piteux état. Il est désormais,   ne le cachons pas,  suspendu à la décision de M. Sturni, nouvel homme fort de la région en tant que Maire de Haguenau, Président de la Com-com et Conseiller régional. Enfin, Marcel Schmitt doit désormais bien se mordre les doigts d'avoir volontairement abandonné la présidence de la Com-com en 2008, car sinon il aurait pu peser autrement pour ce changement de compétences! L'arroseur arrosé (mais pas à cheval, cette fois)!

 

Résultat du vote : 21 conseillers approuvent et 5 s'abstiennent.

 

 

4. les brèves du Conseil Municipal

 

A noter rapidement pour éviter que l'article ne soit trop long :

 

- Le retour du bénéfice financier de la SEM (Société d'Economie Mixte de Construction de Schweighouse-sur-Moder  qui est en charge du parc locatif de notre commune) de 137 000,00 euros. Un retour positif à saluer.

 

- L'annonce que pour le fameux prêt Helvétix, tout se joue le 11 juillet 2011. Ce jour là si la parité du franc suisse et de l'euro se trouve inférieur à 1,42 la commune va voir ses taux d'intérêts monter à 28%. Il faut encore attendre une année dans laquelle le taux peut beaucoup varié. Donc évitons cette précaution excessive qui rappelle un peu celle du gouvernement face à la grippe A.

 

- De nouveaux panneaux de signalisation vont être mis en place sur la rue du Général de Gaulle. La particularité de ses panneaux est qu'ils afficheront la vitesse à laquelle roule les véhiculent qui passent devant et un panneaux lumineux s'allumera (si les 50km/h sont dépassés) pour indiquer à l'automobiliste qu'il peut perdre 2 points à son permis, s'il est sanctionner. Mais vu qu'il ne le sera pas par la police municipale ... .

 

5. La petite phrase du Conseil Municipal.

 

Allez, pour finir une petite touche d'humour qui revient une nouvelle fois à Marcel Schmitt qui a ressorti l'une de ses perles. À la fin du vote concernant la revente de la maison Carlen, M. le Maire a ponctué l'approbation du vote par un : "5 abstentions et les autres unanimité, merci!".

 

 

 

 

 

Désormais, à vos claviers pour vos réactions.

 

 

 

Pour l'équipe du blog,  Kévin Kennel et Vincent Favre.

 

 

 

commentaires

lulu 31/07/2010 01:11



Bravo pour ce CR bien plus conforme et agréable à lire que celui de la Municipalité. Pour le périsclaire c'est grosse erreur d'appréciation de plus et si les Schmitt Bock et Gorgo n'en menaient
pas large, que dire de l'adjointe chargée du social et de celle des écoles... aux abonnées absentes. Si vraiment le ridicule ne tue pas... il est dommage que nous ayons été si peu lors de cette
séance du conseil et que nos témoignages ne valent rien par rapport à la vérité diffusée par les DNA colorée de Schmitisme. Messieursdames, il n'y a pas lieu d'être fiers. Je trouve que dans
votre Compte rendu il manque un petit couplet sur les subventions; pour ma part j'ai trouvé scandaleuse la présentation des demandes des 2 GR. Pour la commune c'est comme s'il ne s'était rien
passé... or d'après mes sources elle est à l'origine de la scission et donc responsable de l'absence de résultats. Les Bocks, Acker et autres Fritzinger ont loupé leur coup. J'aurai tant aimé
voir la réaction du président de l'union mais, peut-être, est-ce pour ne pas s'énerver qu'il n'a pas assisté à la réunion!  Coté Foot aussi ce qui se passe est scandaleux... que cherche donc
la commune quand elle prend en charge les frais de bouche des festivités du 90ème anniversaires et quand elle envoi ses flics réprimer une manifestation de la même association? Clientélisme ou
volonté de foutre le bordel dans cette si prestigieuse association.


Ils sont fous ces romains!



Kévin Kennel 01/08/2010 21:45



@ Lulu,


 


merci pour  vos remerciements. Comme dis le compte rendu dressé par la municipalité pose bien des problèmes et restent un moyen de propagande supplémentaire pour Schweighouse Autrement de ne
donnant uniquement sa vision.


 


Mais ce compte rendu reste bien une alternative et je vous conseille de le lire en complément car comme vous l'avez noter nous ne pouvons pas tous intégrer dans l'article. La sélection des
décisions ou moments les plus importants et que nous voulons mettre en valeur reste toujours délicat.


 


Enfin je ne dirais pas qu'ils sont fous ses romains autrement, mais que Schweighouse Autrement suit toujours sa ligne directrice plus que critiquable en soutenant uniquement les associations
dirigées par les proches de la muncipalité!


Une nouvelle fois Schweighouse Autrement tue le débat et mesdames et messiers les adjoints en sont de beaux exemples, ils n'ont pas leur mots à dire (enfin sauf un ... mais lequel?). Une seule
ligne et tous le monde suit et pas un mot à dire!


 


Kévin Kennel.


 



Recherchez Sur Le Blog