30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 22:17

Schweighousiennes, schweighousiens,

 

 mairie1

cette semaine vous avez pu prendre connaissance du PV officiel du dernier Conseil municipal ou encore de l'article des DNA. Il ne manquait plus que l'unique, le seul et l'alternatif compte rendu réalisé par un membre de l'équipe du blog.

 

Ainsi le 18 juillet 2011 dernier, j'étais parmi les quinze personnes présentes en mairie pour voir le dernier PV adopté sans soucis et Marguerite Michel nommée secrétaire de séance, une nouvelle fois.

 

 

1. Nul n'est prophète à Schweighouse, sauf Marcel !

 

 

Pour commencer lors de ce Conseil municipal nous avons pu admirer toute la mauvaise foi de notre premier élu. En effet lors du débat sur la fusion du syndicat de la moyenne Moder, M. Schmitt s'emporte un peu contre M. Mapps, conseiller de la majorité, quand ce dernier pronostic la fin du SIVOM dans deux ou trois années. Selon Marcel Schmitt, il est inutile de jouer au prophète.

 

Pourtant deux points suivants, Marcel Schmitt oubli complétement ses mises en garde et se prend à son tour au jeu des pronostic visionnaire sur l'avenir, en pensant que l'aménagement de la rue Lerchenberg va être entièrement financer par la Com-com en 2012. C'est qui n'est loin d'être sur.

 

Ce n'est pas la première fois que ce genre de comportement de la part de M. Schmitt est à noter, mais symbolise sa manière de faire et qui peut se résumer par « vous vous n'avez pas le droit, mais moi si ! »

 

 

2. Fusion or not fusion ?

 

 

Une grande partie du Conseil municipal a été consacrée à l'adoption par les élus de la fusion de différentes intercommunalités dont fait parti la Commune.

 

La première concerne la fusion entre les communautés de communes de la Région de Haguenau et du Carrefour des Trois-Croix en janvier 2012. Cette fusion est proposée par le Schéma départemental de coopération intercommunale, qui lui même est imposé par la Loi du 16 décembre 2010.

Il s'agit de trouver plus de cohérence et de faire en sorte que l'ensemble des communes du même bassin d'emploi et de vie et de la même circonscription administrative et électorale soient regroupées.

Désormais c'est quasiment le cas avec cette nouvelle communauté (il manque Kaltenhouse et Weitbruch).

 

De plus M. Schmitt en répondant à une question de M. Meder, conseiller de l'opposition annonce que l’État encourage cette fusion de manière financière en proposant de multiplier par 6 la dotation de la commune (pendant un, deux, voire trois ans) si la fusion est adoptée. De grosse rentrée d'argent à prévoir en 2012 donc !

Mais M. Schmitt reste méfiant, car lors de la création de la Com-com de la Région de Haguenau en 2002, la même promesse à été faite, mais entre temps l’État à changé d'avis et depuis nous n'avons jamais vu une telle augmentation de la dotation.

 

Néanmoins je regrette que cette fusion ne s'accompagne pas de changement plus radicaux. M . Zottner, conseiller de Schweighouse Renouveau constate que c'est toujours l'ancienne taxe professionnelle qui finance la Com-com et donc Schweighouse et Haguenau en quasi totalité. Pourtant le nombre de Commune augmentent. A voir comment tout cela va fonctionner dans le futur.

 

L'autre regret porte sur les compétences de cette futur Com-com. Lors de ce CM, M. Weber de l'opposition, est « agréablement surpris » que Schweighouse Autrement chance d'avis sur l'intercommunalité. A quoi Marcel Schmitt répond que la structure actuelle a très peu de compétences et que cela va changer avec la nouvelle et c'est cela qu'il dénonçait. Sur quoi M. Weber répond qu'il fallait bien la lancer avec quelque chose cette intercommunalité. Pourtant M. Schmitt ne semble pas savoir que la zone industrielle et commerciale qui n'est pas rien pour Schweighouse est gérée par la Com-com. Par après ce dernier n'a pas besoin de se vanter, car à part la voirie et le périscolaire, les compétences ne vont pas augmenter de manière significatif. On y voit même une vision à court terme pour Schweighouse Autrement allant jusqu'à 2014, car pour eux cette fusion à pour but de financer le périscolaire de la Commune er rien d'autre.

 

Pourquoi pas, mais il faudrait regarder plus loin. C'est pour cela je propose que le SIVOM de Schweighouse et environs soit aussi rattaché à l'actuel Com-com. Il faut donner plus de poids à cette intercommunalité, comme le propose Marcel Schmitt. Je propose qu'à côté d'un pôle d'aménagement (développement économique, voirie, urbanisme etc ...), il s'agit de former déjà un premier grand pôle social, où l'on regroupe l'enfance au sein large (des crèches aux périscolairex). A quoi on rajoute la gestion des maisons de retraite et la création d'un centre intercommunale de l'action sociale. Schweighouse et Haguenau ont même déjà commencées à travailler sur ce sujet à travers une épicerie solidaire commune. Pour le social se regroupement est logique, car c'est un domaine où souvent les moyens financiers manque. C'est là où les regroupements et la mutualisation des moyens sont les plus efficaces.

Enfin un dernier pôle environnement qui contient déjà les traitements des déchets, doit selon moi s'augmenter avec la gestion de l'eau. C'est même peut être ici que Schweighouse a le plus à gagner et pourra enfin avoir un prix de l'eau décent. Une nouvelle fois, il faut regrouper dans cette Com-com l'ensemble des compétences liées à l'eau allant de l'assainissement à la distribution de l'eau, car il y a des atouts à faire bonifier avec notamment la régie de Haguenau, qui permettrait de faire des économies.

 

Néanmoins Marcel Schmitt ne peut pas soutenir cela, car en 2008 il a fait une grande erreur politique qui va couter cher à Schweighouse. En effet il a abandonné le présidence de la Com-com et à préférer celle du SIVOM. Erreur, car comme dis le SIVOM risque de survivre que quelques années (en 2012, il y a renégociation du contrat entre les communes du SIVOM), alors que la Com-com, elle va s'agrandir et se renforcer. Donc le grand gagnant c'est M. Sturni, premier élu de Haguenau et Président de la Com-com.

 

 

Lors de ce CM, une autre fusion à été proposée : celle de l'ensemble des syndicats en charge de la Moder. Cette fusion a été rejetée par les conseillers. Marcel Schmitt juge que le quatre syndicats en charge de la Moder actuellement sont plus réactifs, car plus local et coute très peu en fonctionnement. Bon un syndicat en charge d'une rivière de 99 km de long est selon moi tout aussi réactif qu'il se trouve à Wigen sur Moder ou à Drusenheim.

 

Je crois qu'en Alsace, on est plutôt bien désservis en voie de communication et puis à l'heure actuelle avec des moyens comme le téléphone ou internet les informations circulent bien vite ... faudrait peut être prévenir Marcel Schmitt.

Ensuite ce dernier a expliqué qu'à l'heure actuel ce syndicat qui s'occupe que d'une partie de la Moder, ne coute que 1000 euros à la Commune. Si une grand syndicat est créé, il coutera plus cher, car il faudra un président, des vice-président qui ne travaillerons « plus bénévolement » , du personnel administratif, des voitures de fonctions etc ... .

Faut lui rappeler à notre élu, que chaque syndicat fonctionne avec du personnel et du matériel, mise à disposition par les communes. Il suffit de poursuivre ainsi. Puis M. Schmitt aurait pu mettre tout son point politique en jeu, pour que les futurs présidents et vice-présidents de cette structure ne soit pas payés. Pour moi une nouvelle fois cette fusion est source de cohérence et d'économie. Maintenant il faudra voir si le préfet se range de l'avis des communes ou s'il impose cette fusion.

 

C'est deux fusions sont votées à l'unanimité.

 

 

3. Schweighouse Autrement vent du rêve et c'est tout !

 

 

Comme annoncé dans l'ordre du jour, Schweighouse Autrement poursuit sa politique foncière désastreuse pour les finances de Schweighouse, en achetant une nouvelle bâtisse.

Une nouvelle fois les grands lignes de la politique foncière d'ImmoMarcel se vérifie :

 

La maison KNODERER, 57 rue d' Olhungen est achetée plus cher que le marché. Les Domaines l'estime à 92 000 euros. La municipalité décide de l'achetée pour 100 000 euros.

 

Cette acquisition est faite sans aucune cohérence. D'abord il été prévu de passer par l’Établissement public foncier du Bas-Rhin, dont Schweighouse Autrement a fait adhérer notre Commune, mais cette structure ne fait aucune transaction supérieur au prix des Domaines. Alors la municipalité a voulu préempté, avant finalement de racheter à l'amiable. 

 

Une propriété une nouvelle fois achetée sans projet ... enfin presque il s'agit de faire des parkings, car cette première se trouve juste en face de l'école primaire. Mais avant de voir le moindre travaux, il faudra attendre le décès de l'occupante actuelle, qui possède (et encore heureux un droit de d'habitation). Après la maison Zinck, voici de nouveau un pari scandaleux que fait Schweighouse Autrement sur la vie des gens pour les aménagements futurs de notre ville.

 

A noter que la fièvre immobilière va poursuivre avec l'envie de Marcel Schmitt d'acquérir la maison situé 55 rue d'Olhungen, juste à côté de la maison Knoderer. Affaire à suivre.

 

Abstention de la part de Schweighouse Renouveau.

 

 

Une autre annonce d'envergure est faite lors de ce Conseil avec la présentation des différents scenarii proposés par le cabinet d'étude concernant le réaménagement du complexe sportif et culturel. Pour le moment c'est la programmation de l'aménagement de cette espace qui va du stade municipal à la salle Kaeufling qui a été voté. Seul projet réalisable avant 2014, est la construction d'un nouveau Tennis Club, mais rien n'est encore fait.

 

1 Absentention de la part de Etienne Weber.

 

 

4. Une opposition qui propose.

 

Si, si je vous assure. L'opposition a une nouvelle fois fait preuve de vigueur, mais surtout elle a proposé un projet alternatif, qui n'a pas été retenu, mais qui le mérite d'avoir été proposé et qui peut être plus logique et bénéfique que celui de la majorité.

En effet M. Weber, chef de file de Schweighouse Renouveau se demande pourquoi Schweighouse finance le réaménagement de la rue Lerchenberg. C'est une rue qui se trouve à l’extrémité du ban de la Commune et qui ne sert pas aux habitants de Schweighouse. Pour lui il ne fallait pas financer la moitié des travaux, mais de vendre cette partie du ban à Haguenau. Un premier précédent à eu lieu avec l'aménagement du carrefour Saint-Gérard.

 

C'est tiré de bon sens, car cette route est utilisée par des haguenauviens et Schweighouse ne va perdre de vigueur en revendant une partie minimum de son ban, mais va faire de grande économie financière.

 

La majorité que forme Schweighouse Autrement elle préfère financer ce réaménagement ... pour le plus grand bien de Haguenau. Leur contre argument est que cela va permettre de prolonger la piste cyclable ... enfin nous pourrions vendre cette partie du ban en exigeant dans le contrat qu'une piste cyclable soit réalisée ... ou c'est trop demandé ?

 

En tous cas espérons que l'opposition continue ainsi, cela fait du bien au débat et montre qu'une autre force existe face à Schweighouse Autrement.

 

 

5. La phrase du soir.

 

 

Pour ce Conseil, le prix de la phrase du soir est attribué à M. Acker, Adjoint aux Sports et aux Associations.

En effet lors d'un recalcule de subventions accordées aux deux associations de gymnastique de Schweighouse, M. l'adjoint nous a gratifié de sa vision de la multiplication qui donne :

 

« Alors on double, en multipliant par quatre ! »

 

Il a été évidemment été repris par ses collègues et cela a permis d'avoir un beau moment de rire entre conseillers et entre spectateurs.

 

 

 

 

Sur ceux nous attendons vos réactions, compléments ou autres commentaires qui complète ce compte rendu alternatif.

 

 

 

Kevin-001Pour l'équipe du blog, Kévin Kennel.

 

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Recherchez Sur Le Blog