16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 12:24

En avant-propos, je vous informe que ce compte rendu est partiel, car je n'ai pas assisté à la totalité du CM, alors n'hésitez pas à le compléter si vous étiez présent ou si vous avez des informations notamment sur les écoles ou sur la brigade équestre.

mairie1

 

1. Toujours la même chose :

Mme Michel est pour la X ème fois secrétaire de séance.

 

M. Gorzelanczyk a voté contre le compte rendu du PV.

 

Le public fut peu nombreux : 18 personnes.

2. Une soirée avec de nombreuses « soucis » de procédures :

Déjà M. Schmitt n'est pas partie pour la présentation des comptes administratifs, uniquement pour le vote.

Puis Marcel Schmitt (encore lui) a voulu faire voter le Conseil municipal sur les comptes de gestion, jusqu'à qu'Étienne Weber fasse remarquer qu'il n'y pas de vote.

Enfin Jean Gorzelanczyk nous a gratifié d'un bon  et long discours sur le manque de documents que la municipalité aurait dû fournir lors de la séance de la commission des finances qui a précédé de CM.

 

Il faudrait faire plus attention à la prochaine séance, n'est pas M. le DGS ?

 

3. M. Gorzelanczyk plombe vers le bas le débat sur le budget :

 

C'est une nouvelle fois, lui qui lance le débat … enfin peut-on appeler cela un débat. M. l'ancien adjoint a débuté par toute une liste de chiffres, de tableaux qui manquent au document de présentation du budget. Il a poursuivi en cherchant inutilement la petite bête.

Inutilement oui, car très vite son discours fut devenu incohérent, fatiguant et incompréhensible. Notre premier élu a voulu coupé court à cette échange infructueux, mais c'est finalement une nouvelle fois M. Weber, très éclairé ce soir-là, qui en expliquant qu'il rejoins M. Schmitt dans ses propos qui permet la fin de ce pseudo-débat et à faire taire M. Gorzelanczyk.

En effet CE membre de l'opposition a réfléchit et trouvé les arguments pour stopper ce débat sans sens. Pour lui ce n'est pas le moment de parler de procédure et ni l'essentiel du débat. Il faut mieux parler des grands choix politiques, que de ratio manquant.

4. Schweighouse Renouveau rehausse le débat :

En effet suite à l'intervention de M. Weber, l'opposition à travers Dany Zottner et un discours présenter sa position. Ils s'opposent au budget 2012 et à la hausse d'impôt prévue. Pour eux la commune connait des problèmes financiers non à cause du prêt helvétix, mais bien à cause de la politique d'acquisition de Schweighouse Autrement (3,1 millions en trois ans) et à la création de la police municipale (328 000 euros  en 2011) qu'il juge inexistante. Pour eux la municipalité a fait des erreurs en refusant la gendarmerie et les rentrées fiscales qui aller avec et elle a dilapidé les caisses qui était très bien remplis avant mars 2008.

Ce sont des arguments que nous avons déjà mis en avant sur le blog, même si nous nous acceptons aussi de dire que le prêt helvétix a lui aussi rendu la situation financière de notre commune plus instable.

La municipalité sait immédiatement défendue sur la police qui pour eux est efficace … en réalisant des actes administratifs … c'est pour cela que l'on ne les voit pas toujours … voir jamais !

Enfin M. Gorzelanczyk a même haussé ses propos en demandant le détail du budget de la culture. On apprend que sur les 438 000 euros dépensés en 2011, la plus grosse partie correspond au salaire des huit employés dans ce service, au frais de fonctionnement et qu'il reste 32 000 euros pour la programmation. Jean Gorzelanczyk fait remarquer que comme sous la période Loesch, bien nombre de « frais » annexe ne sont pas comptabilisé !

Aucune réponse de la part de M. le Maire ou de l'adjointe en charge de la culture. Se seraient-ils « loeschisé » dans le domaine culturel ?

 

5. Un débat qui a tout de même abouti à une augmentation des impôts locaux :

En effet c'est la grande information du soir, les impôts locaux (taxes foncière et d'habitation) vont augmenter de 5 % à la demande de la Schweighouse Autrement qui a voté pour (sans les voix de Mme Schmitt et de M. Baumuller).

Pour lancer le débat sur le blog, je vous explique pourquoi pour moi cette hausse n'a pas raison d'être.

Premièrement Marcel Schmitt et Schweighouse Autrement renient complétement leurs engagements électoraux de 2008, car cette hausse ne permet pas de financer un grand projet ou n'est pas due à une baisse drastique de la dotation de l’État, comme prévu dans leur programme. Mais ce n'est presque pas étonnant de la part de Schweighouse Autrement qui a complétement oublier ses engagements électoraux.

Deuxièmement les arguments avancés pour cette hausse d'impôts ne tiennent pas la route selon moi. M. l'adjoint désire augmenter les impôts de 5 % pour suivre l'augmentation de l'inflation et parce que soit disant les impôts sont extrêmement bas à Schweighouse. Déjà les impôts augmentent déjà plus ou moins chaque année à cause de l'inflation et puis surtout il faut arrêter de croire que les taux d'imposition bas à Schweighouse sont néfastes pour notre commune. Nous n'avons pas a avoir honte, nous devons même être fier de pouvoir revendiquer des taux bas et poursuivre ainsi.

Troisièmement, la solution choisie pour redresser les finances de notre commune, c'est-à-dire augmenter les impôts est mauvaise. Je me répète peut-être, mais il suffit de revendre une des acquisitions qui reste toujours vacantes pour pouvoir récolter le double, voir le triple ou même le quadruple des 50 000 euros attendues par la hausse d'impôts !

 

Voilà, je conclus ce compte rendu, en vous invitant à réagir évidemment à travers les commentaires sur les décisions prises lors du dernier Conseil municipal.

 

Pour l'équipe du blog, Kévin Kennel.

 

 

 

 

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Recherchez Sur Le Blog