22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 22:01

Bonjour à tous,

 

 

Après les trois précédentes : Compte-rendu alternatif du Conseil municipal du 10 décembre. Partie 1 : l'ambiance. , Compte-rendu alternatif du Conseil municipal du 10 décembre. Partie 2 : le pôle tennistique.  et Compte-rendu alternatif du Conseil municipal du 10 décembre. Partie 3 : l'intercommunalité. , voici la quatrième partie du compte rendu alternatif du dernier Conseil municipal.

 

mairie1


Cet article désire mettre en lumière certains points qui n'ont pas ou peu suscité le débat, et qui pourtant  sont très critiquables.

 

 



1. Personnel communal. 

 


Ce point est très préoccupant pour les agents communaux. La municipalité Schmitt et la quasi-totalité du Conseil municipal a voté pour (abstention de la part de M. Zottner, Mme Kuster et M. Gorzelanczyk) la mise en place d'une "convention d'optimisation des ressources".


Il s'agit de s'adjoindre les services du cabinet CTR qui va accompagner la municipalité Schmitt pour toutes les problématiques relatives à la masse salariale, c'est-à-dire le personnel communal. Le but est de recenser les opportunités d'économies à faire sur la masse salariale.

Faut-il y voir de futures suppressions de postes et donc des licenciements ? Car comment peut-on faire des économies sur la masse salariale autrement que de virer les employés ? Ou baisser les salaires?

Ou alors cette mesure est-elle encore plus perverse, car selon les sous-entendus de M. le Maire, il s'agit uniquement de trouver un moyen de licencier M. Obert, ancien DGS. 

Mais il y a pire:   la rémunération dudit cabinet est basée sur la somme des économies réalisées. Ainsi plus il propose d'économies (c'est-à-dire plus de licenciements ? ) plus ses revenus augmentent !

En tout cas cette convention dure jusqu'en 2016, mais les prochaines élections municipales sont en 2014 …..   

 

 

2. Tarifs municipaux. 

 


Le conseil municipal a adopté à l'unanimité les nouveaux tarifs municipaux qui vont de la location de la salle Kaeufling aux cadeaux pour les agents municipaux par exemple. Mais nous aimerions pointer les tarifs concernant les loyers des appartements appartenant à la commune et en particulier ceux de la maison Zinck, du 47 rue d'Olhungen.

Pour rappel, cet immeuble a été acquis le 14 septembre 2009 par Schweighouse Autrement. Comme l'explique Vincent : Etape n°4 du "tour du propriétaire": la Maison Zinck. , cette acquisition est sûrement celle qui a le plus choqué l'opinion, car estimée par les domaines entre 440 et 490 000 euros, l'équipe Schmitt a décidé de verser tout de suite 75 000 euros, et de compléter par une rente viagère mensuelle indexée de 3700 euros, payable, donc,  jusqu'au décès de M. Zinck. 
Pour information l'estimation maximale des domaines est atteinte avec ce système d'acquisition par viager en 9 ans et cinq mois.  L'ancien propriétaire avait 51 ans en 2009 ... .


Néanmoins, pour rendre cette acquisition rentable financièrement, la municipalité Schmitt explique en 2009 que la ville rentrera le loyer des six logements. Problème: en regardant de plus près ces tarifs municipaux, on remarque que deux logements sont vacants, dont un depuis 2011 au minimum, et donc qu'il y a moins de rentrée d'argent que prévu ! 


 
L'un des autres arguments mis en avant à l'époque par Schweighouse Autrement pour justifier cette acquisition était la possible transformation des     appartements en logements sociaux.

Mais pour le moment un seul logement a été conventionné et uniquement à partir de 2013, soit avec trois ans de retard ! Puis pour boucler la boucle, qui dit conventionné, dit loyer modéré et donc moins de rentrée d'argent. 


Un autre reniement de Schweighouse Autrement et de Marcel Schmitt. 

 

 

3. Acquisitions immobilières. 

 


Comme indiqué dans Ordre du jour du Conseil municipal du 10 décembre 2012.  la municipalité Schmitt, malgré la vente de terrain à l'entreprise Muller recycling pour 10 032 euros, achète des terrains boisés pour 4 444 euros et des terrains dans la zone Krautgarten pour 125 720 euros. 

Je reviens sur cette dernière acquisition. Le but est d'urbaniser cette zone avec la création d'un nouveau lotissement avec des logements sociaux et des habitations aménagées pour les personnes âgées. Il faut noter que c'est l'une des seules acquisitions liées à un projet. Peu commun pour Schweighouse Autrement qui se vante d'acheter d'abord et de voir après. 

Toutefois, la municipalité Schmitt ne perd pas complètement ses mauvaises habitudes puisqu'une nouvelle fois elle achète au prix fort. Les Domaines estiment l'are de cette zone à 5 600 euros, mais il a été décidé d'acquérir l'are de cette zone à 7 000 euros, soit 1400 euros de plus !
La raison, de ce prix plus élevé, fournie par la municipalité Schmitt, est que la propriétaire ne cèdera pas sur le prix. 

Pourtant l'opposition a proposé différentes options pour faire baisser le prix. M. Weber suggère de menacer d'une préemption. Pour M. Schmitt, il y a trop de risques d'échec.
Ensuite, et surtout, Mme Brunner sans doute la proposition la plus sensée depuis mars 2008; Elle suggère que, pour un projet qui fait l'unanimité, l'ensemble des conseillers fassent solidarité jusqu'au bout et s'opposent à l'unanimité à cette acquisition à ce prix, pour faire changer d'avis la propriétaire. 
Pour la municipalité Schmitt impossible, car la propriétaire est trop intransigeante.

 

La mesure aurait le mérite d'être tentée ... ou Schweighouse Autrement a-ti-l peur de "montrer les muscles" ? 

 

 

4. Prêt Helvétix. 

 


En parlant de la peur de la municipalité Schmitt, il faut revenir sur le prêt Helvétix. En effet, dans son rajout systématique du prêt toxique, M. Gorzelanczyk nous apprend que Haguenau a aussi contracté un emprunt de ce type,  indexé sur le franc suisse. Mais la différence c'est qu'elle vient de trouver un accord avec ses créanciers avant l'échéance. 

À Schweighouse pour le moment on tourne en rond et on attend. La procédure en justice a même été retirée le printemps dernier, pourtant la ville de Saint-Étienne vient de remporter la première partie de son procès contre les banques!

Un peu de courage M. Schmitt, vous êtes un ancien banquier ou entouré par eux ! Ou alors faut-il attendre 2014 aussi pour trouver une sortie à ce prêt toxique ? 

 


 
5. Tour potagère (et autre structure). 

 


Un autre point rajouté à l'ordre du jour, par Schweighouse Renouveau cette fois-ci. L'opposition demande à M. Schmitt de s'expliquer sur la rumeur qui prétend que la très constestée Tour potagère (même dans les rangs de Schweighouse Autrement) a été amenée et entreposée Schweighouse avant même le vote du Conseil Municipal. 

Le maire dément: la tour potagère a bien été acheminée dans la commune après la délibération. Il s'engage à fournir la facture qui fait foi…En revanche, d'après une intervention de Madame Fritzinger, il se pourrait bien que  la seconde oeuvre acquise, ait, elle, été acheminée avant le vote. Il semble que cela ne choque personne ! L'équipe du blog tient à affirmer que cette oeuvre n'avait rien à faire dans la commune avant la décision du Conseil Municipal. Qui demandera des explications?

 

 

 

 


Notre compte rendu s'arrête ici. Nous attendons vos commentaires.

Sinon, à demain pour un mot du dimanche qui annoncerra  le programme d'articles d'après les fêtes de Noël.

 

 


Kevin-001Pour l'équipe du blog, Kévin Kennel. 

 

 

commentaires

Kévin Kennel 16/01/2013 16:11


Bonjour à tous,


 


Une personne voulant rester anonyme désire apporter des précisions sur un des points de ce compte rendu.


 


En effet selon cette personne vu l'évolution constante du droit de travail et en particulier celui des fonctionnaires, les services municipaux n'ont pas forcement adaptés pour être au point.


Pour cela des cabinets conseils sont présents pour trouver avec eu des économies à réaliser sur la masse salariale sans passer par des licenciements, mais notamment d'éviter des doublons de
cotisations retraites par exemple.


J'ai voulu vous communiquer cette précision, mais je préfère tout de même mettre en garde. On ne sait jamais avec Marcel Schmitt et son équipe.


 


Kévin Kennel.


 

Recherchez Sur Le Blog