19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 23:15

 

Bonjour à tous,

 

Nous poursuivons notre compte-rendu alternatif du dernier Conseil Municipal (séance du 10 décembre). Pour (re)lire  la première partie:

Compte-rendu alternatif du Conseil municipal du 10 décembre. Partie 1 : l'ambiance.

 

mairie1

 

 

 

La deuxième partie est consacrée à l'un des points les plus importants de l'ordre du jour: le projet de pôle tennistique.

  

 

 

1 Un projet retenu dans de bonnes conditions?  

 

En arrivant dans le hall de la Mairie le lundi 10 décembre pour assister à la séance du Conseil Municipal, une petite surprise nous attend: l'accès à l'étage est bloqué. Les citoyens patientent gentiment. Au bas de l'escalier, une pancarte précise que les élus sont réunis. Renseignement pris, les conseillers municipaux se sont retrouvés juste avant la séance afin de se décider sur le projet retenu pour le pôle tennistique. Alors qu'il s'agit d'un chantier de très grande ampleur, estimé à près de 3 millions d'euros,  attendre le dernier moment pour délibérer paraît pour le moins léger...

 

Certes, un jury de maîtrise d'oeuvre, composé d'élus (de la majorité et de l'opposition) et d'architectes,  s'est réuni le 29 novembre et a déjà délibéré, mais tout de même. D'ailleurs, d'après l'annexe du Conseil Municipal,  le Maire était censé présenter le rapport dudit jury en séance. Nous n'avons rien entendu de tel.

 

Le seul argument employé par Marcel Schmitt pour justifier le choix du projet B, présenté par le cabinet Ixo Architecture, relève du chantage pur et simple. En substance: vous pouvez ne pas voter pour ce projet ce soir, mais alors vous allez "tuer le tennis" à Schweighouse. Tiens, voilà que supprimer une association pose un problème de conscience à l'équipe Schmitt, c'est nouveau ça! Sa main n'a pourtant pas tremblé lorsqu'il s'est agi de liquider le Relais Culturel Expressions Communes. Mais il faut dire que c'était "élitiste" et "trop cher". Et l'EMM qu'elle n'a pas hésité à faire partir de la commune? Pas besoin de "fanfare municipale"!

    

 

 

2. Un projet financé?

 

 

 Au fait, c'est bien de vouloir agrandir le tennis, mais avons-nous les moyens de financer tout cela? Dany Zottner, de l'opposition Schweighouse Renouveau, pose la question.

Réponse de Marcel Schmitt: par un emprunt. Ce serait, selon lui, la seule solution. On peut aller jusqu'à trente ans pour un projet précis.

  

Etienne Weber, de Schweighouse Renouveau, lui fait remarquer que s'il n'avait pas dépensé autant dans d'autres investissements, il n'en serait pas là. Allusion aux nombreuses, coûteuses (et inutiles?) acquisitions immobilières réalisées depuis 2008. Il rappelle également au Maire que 3 millions d'euros, c'est ce que valait la salle Kaeufling et qu'il n'avait pas de mots assez durs à l'époque  contre cette structure, qu'il couvre d'éloges aujourd'hui. Silence gêné de l'intéressé qui se rend compte qu'il dit tout et son contraire depuis au moins trente ans si ce n'est davantage!

  

Beaucoup de citoyens, dont les membres de l'équipe du blog,  se posent sérieusement la question de savoir comment l'équipe en place compte assumer tous ces emprunts qu'elle contracte. Quand cela ne l'intéresse pas, elle est très regardante, mais quand elle veut défendre un projet, tout à coup la commune a les moyens. Les membres de Schweighouse Autrement n'étaient-ils pas les premiers à s'élever contre l'idée que notre commune est riche? Leur gestion dispendieuse laisse penser qu'ils ont changé d'avis...

 

 

 

 

3 Un projet assumé?

 

 

Marcel Schmitt et son équipe n'assument même pas ce projet.

Non seulement les arguments sont pauvres, mais en plus le projet est désormais comme coupé en deux. Les courts couverts avant 2014 et le reste après. À condition bien sûr que Marcel Schmitt se représente, soit tête de liste et remporte les élections. Cela fait beaucoup de conditions. La fin du projet figurera donc dans le programme de Schweighouse Autrement, enfin si ce nom est conservé, car cela non plus ça n'est pas sûr, mais enfin sans doute que si car il n'est pas si mal ce nom (Schweighouse Reniement ne serait-il pas plus approprié?)

 

Heureusement pour Marcel Schmitt, il a en face de lui une opposition moins virulente-ou plus intelligente- que celle qu'il incarnait avant 2008. Une opposition qui a voté pour. Il faut dire que le projet date de l'époque Loesch et figurait (paraît-il) dans le programme de l'équipe sortante. 

 

Quatre élus se sont abstenus: tous de la majorité.

Comme l'a déjà souligné Kévin dans la première partie de ce compte-rendu, Alain Bock pourtant adjoint aux travaux, s'est abstenu sur ce point. Il a même levé les deux bras pour le signifier puisqu'il avait reçu procuration d'une élu absente. Il en a tout à fait le droit, mais devant l'enjeu et l'ampleur d'un tel projet, on attendrait de sa part une participation aux débats. Mais non, à aucun moment il n'est intervenu. Il avait déjà brillé par son absence (au sens figuré) lors de la Réunion Publique. Dénonçons une fois de plus ce mutisme incompréhensible. Rappelons qu'il s'agit du premier adjoint!

 

 

Une discussion de plusieurs minutes avec le président du club de tennis nous a permis d'en savoir un peu plus sur ce projet. Nous aurons sans doute l'occasion d'en reparler. L'échange a été intéressant et instructif. L'équipe du blog n'a rien contre le tennis en général, encore moins contre l'association locale. Le projet ne manque pas d'atouts, et s'il permet au club de prendre de l'ampleur tout en s'ouvrant aux non-membres (par le biais des écoles notamment), cela peut valoir la peine. Mais si l'on met les choses en perspective, on ne peut s'empêcher de constater les deux poids deux mesures de la politique menée: ce qui est refusé aux uns est permis aux autres. Au nom de quoi? C'est cette indécence, cette injustice, cette incohérence que nous dénonçons. 

 

 

 

Demain, la partie 3 du compte-rendu alternatif du Conseil Municipal du 10 décembre portera sur l'intercommunalité. Pain béni pour Schweighouse Reniement! 

 

 

Vincent-001Pour l'équipe du blog, Vincent FAVRE. 

 

 

 

commentaires

Recherchez Sur Le Blog