5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 13:10

Citoyennes, citoyens,

 

Comme convenu, je vous livre un compte rendu personnel, indépendant, subjectif et  dérangeant du dernier C.M de Schweighouse-sur-Moder. Pour toutes celles et tous ceux qui ne se contentent pas ou plus de la version officielle du procès-verbal, régulièrement tronquée, ni de l'article des DNA, consensuel et incomplet.

 

mairie1  

 

 

1 Une fois de plus, hélas, nous pouvons déplorer les conditions dans lesquelles la séance s'est déroulée.

 

Les citoyens n'ont toujours pas accès à l'annexe du C.M, document pourtant public et indispensable à la bonne compréhension des enjeux. Il devrait être à disposition en Mairie, mais aussi sur le site de la commune.

 

 Aucune discussion quant à l'adoption du procès-verbal du C.M précédent (21 mai), alors que des passages manquent curieusement. Pas de proposition de la part de l'opposition Schweighouse Renouveau pour prendre la main en matière de rédaction dudit procès-verbal: c'est toujours Marguerite Michel, membre de Schweighouse Autrement, qui s'y colle. Elle s'acquitte avec rigueur de cette tâche ingrate et  cela semble arranger tout le monde.

 

L'opposition n'a proposé aucun  point à rajouter à l'ordre du jour, alors qu'il y aurait tant à dire, comme le prouvent presque quotidiennement les nombreux articles et commentaires publiés sur notre blog! Schweighouse Renouveau a baissé les bras, et c'est bien regrettable! C'est désormais Jean Gorzelanczyk, ancien adjoint  revanchard, qui mène la contradiction. Dommage que ses critiques  ne soient pas plus inspirées, constructives et cohérentes!

 

Très très peu de monde dans le public: 7 personnes! Nous sommes début juillet: certains se sentent déjà en vacances, sans doute. À noter tout de même la présence d'une jeune journaliste des DNA, qui manifestement inaugurait son premier C.M dans notre commune. Saura-t-elle résister à la tentation de livrer la version officielle que Marcel Schmitt est venu lui vendre en personne à la fin de la séance? Nous verrons. J'ignore si l'article est déjà paru. 

 

Point positif: cela fait bien longtemps que la Police Municipale n'a pas été sollicitée pour surveiller les citoyens. Mais restons prudents: l'approche des échéances électorales de 2014 risque de la faire revenir dans la Maison Communale, vous verrez... 

 

 

Parmi les points abordés dans un ordre du jour plutôt léger (lire  Ordre du jour du prochain Conseil Municipal. ), je retiendrai les plus marquants.

 

 

2 Le prêt Helétix (point 3).

 

Alors qu'il ne s'agissait ici que d'une formalité, à savoir la modification d'une écriture budgétaire suite à la décision de renégociation du prêt prise lors du C.M précédent, le débat a tout de même resurgi, à la faveur d'une intervention de Jean Gorzelanczyk.

Ce dernier, fidèle à sa méthode, a apporté la copie d'un article de presse qui évoque le cas d'une autre commune de France, en Isère plus précisément, elle aussi victime d'un prêt toxique, mais auprès de Dexia. Cette commune a décidé, elle,  d'attaquer en justice.

 

Ses anciens co-équipiers lui rétorquent que le cas est différent, qu'il faut bien provisionner  et qu'il est trop risqué de se lancer dans un procès. L'équipe en place préfère attendre le résultat des procès en cours. En gros, on laisse d'autres communes prendre le risque et on regarde ce que ça donne: bel exemple de courage et de solidarité entre les collectivités locales!

Marcel Schmitt et Jean Gorzelanczyk faisaient tous les deux partie de l'opposition à l'époque où ce prêt a été contracté. Qu'ont-ils dit alors? Rien! Ils se sont réveillés lorsque la parité euro/franc suisse est devenue défavorable.

 

C'est pourquoi dans cette affaire, il y a clairement un partage des responsabilités entre Schweighouse Autrement et Schweighouse Renouveau, que je renvoie dos à dos.

 

3 La mise à disposition de matériel à l'association Summerlied (point 8).

 

C'est encore une fois Jean Gorzelanczyk qui  déclenche les hostilités. Il estime que la commune de Schweighouse est bien trop généreuse avec le festival. Il souhaite que les autres communes du Sivom, mais également Haguenau, mettent davantage la main au porte-monnaie.

On sent bien le peu d'enthousiasme des élus, même de Marcel Schmitt qui se veut pourtant un défenseur de la culture alsacienne! On en vient à se demander ce qui lui tient vraiment à coeur, à part son petit pouvoir, ses petits privilèges et avantages, son petit prestige, sa petite place.

 

Etienne Weber intervient pour défendre le Summerlied. La crise, selon lui, ne doit pas inciter les élus à abandonner les manifestations culturelles, surtout aussi importantes et reconnues que le Summerlied. Un projet qui a été financé à près de 50% par le privé, insiste-t-il. Même s'il pense aussi qu'il faut un débat au niveau du Sivom pour redistribuer et s'il regrette également que Haguenau ne s'implique pas plus.

 

Par ailleurs, tout le monde est d'accord pour dire que la visibilité de Schweighouse est très faible voire nulle dans le cadre du festival, associé à Ohlungen exclusivement, alors que Schweighouse finance à 80% (à vérifier)dans le cadre du Sivom.

 

 

4 Les nouveux tarifs de la saison culturelle (point 9).

 

Nicole Halter, toujours aussi peu convaincante, manquant singulièrement de passion et de pédagogie, tente péniblement de présenter les nouveaux tarifs de la saison culturelle.

 

Dommage qu'elle évite soigneusement les sujets qui fâchent. Et comme ça n'intéresse visiblement personne, ça passe comme une lettre à la poste!

Pas tout à fait, quand même: Etienne Weber intervient. Il réclame notamment un rapport d'activités détaillé. Nicole Halter et Patrick Logel promettent qu'il est en cours de préparation et qu'il sera bientôt consultable. Attendez, j'ai déjà entendu cet air-là quelquepart. Tous les ans, ils nous font le coup, mais on en voit jamais la couleur!

 

Il y a pourtant de quoi dire.

Noter d'abord que le budget de la culture (sans compter le foot ni la pêche...) connaît une forte augmentation: de 70 000 à 84 000 euros, soit 14 000 euros de plus, c'est-à-dire une hausse de 20%! On revient presque aux 87 000 euros de la saison 2010/2011. Alors que le nombre de spectacles est le même (13) et qu'un atelier  scolaire disparaît, probablement celui d'arts plastiques ! L'équipe en place fait donc moins et plus cher!

On nous dit qu'il faut faire plus de publicité et que ça augmente le coût. Efffectivement, comme ça ne marche pas aussi bien que prévu, il faut donc ratisser plus large! On nous dit qu'un spectacle-phare de la saison est très cher: Killer Queen. Stratégie bien connue qui consiste à faire reposer toute une saison sur un gros spectacle bien commercial.

 

Le plus intéressant, c'est sans doute la disparition pure et simple des abonnements. Alors, là, c'est un aveu d'échec! Nicole Halter, qui ne doit pas beaucoup sortir de sa coquille manifestement, prétend que les gens prennent de moins en moins de places à l'avance. Mais qu'elle aille faire un tour dans les Relais Culturels des environs, à Haguenau par exemple et elle constatera, émue sans doute, que si, les gens s'abonnent. Il suffit de voir les files d'attente. Pour cela, il faut susciter l'envie, la curiosité, en proposant une belle saison culturelle, alléchante, cohérente, de qualité, qui implique le public. La vérité, c'est que l'équipe Schmitt n'a pas réussi à fidéliser le public, ce que le Relais Culturel Expressions Communes avait fait! Un retour en arrière, un de plus!

 

Il faut tout de même remarquer que le système de tarification change chaque année depuis 2009: l'équipe au pouvoir n'a toujours pas réussi à mettre en place une formule durable et efficace. C'est tout de même leur quatrième saison culturelle!

 

 

5 L'Ensemble Musical de la Moder (point 13).

 

À l'occasion d'un vote d'une subvention, le débat sur l'avenir de l'EMM s'invite à la table du C.M. L'harmonie risque en effet de disparaître purement et simplement . Cela n'émeut pas particulièrement l'équipe au pouvoir.

 

Marcel Schmitt présente sa vision de la situation. Il ne souhaite pas venir en aide à l'EMM, qui demande à devenir une harmonie municipale, suite à la démission de son chef d'orchestre Alexandre Jung. Il honorera sa promesse d'une subvention de 5000 euros, dont la moitié a déjà été versée, pour finir l'année, mais ne souhaite pas aller plus loin, en accord avec l'ensemble des adjoints. Il propose aux musiciens de l'EMM de rejoindre le Cercle Fidelitas. Il prétend qu'à Drusenheim, le choix d'une harmonie municipale a été fait  et qu'il coûte 50 000 euros par an à la commune. Puis il entonne son refrain du "tout se vaut, tout est culture" (lire Le Maire creux dit. Épisode n°4. ).

 

Là encore, Etienne Weber intervient. Il connaît bien cette structure pour en avoir fait partie et en tant qu'ancien adjoint à la Culture. Il déplore le fait qu'on ne veuille pas soutenir un "fleuron de l'harmonie alsacienne". Il rappelle que l'EMM et le Cercle Fidelitas correspondent à deux projets complètement différents et que vouloir regrouper les deux relève de l'ignorance complète: "Cela montre bien que vous n'y connaissez rien!" lance-t-il au Maire, qui ne bronche pas. Il rajoute que le nouveau chef a revu ses tarifs largement à la baisse et que le coût ne serait pas, et de loin, celui de 50 000 euros.

 

Marcel Schmitt s'est bien gardé de dire pourquoi le chef d'orchestre a démissionné. Peu soutenu par l'équipe Schmitt, il en a eu assez! Je peux comprendre car , comme en 2008-2009 à propos d'Expressions Communes, a-ton jamais entendu le Maire remercier l'EMM pour ses prestations gracieuses, qui au 8 mai, qui au 11 novembre, qui lors de l'inauguration de la plaque Rue des Juifs, pour ne citer que quelques exemples? Bien souvent, l'EMM sauvait l'honneur d'une cérémonie lamentable, nous gratifiant d'une Marseillaise émouvante!

Marcel Schmitt se défend de vouloir "casser l'EMM", comme il l'entend dire dans la commune. Et je le rejoins: non, il n'a pas besoin de se démener, il lui suffit de ne rien faire et cette structure disparaîtra d'elle-même. Comme Expressions Communes je vous dis.

Il  a le culot de dire: revenez en 2014, la nouvelle répartition des compétences au sein de la ComCom changera peut-être la donne. Mais il sera déjà trop tard et il le sait très bien! Et d'ailleurs, si c'est le cas, alors pourquoi ne pas soutenir l'EMM d'ici-là?

 

Mais attendez, je relis la profession de Schweighouse Autrement, rubrique "Vie associative-culturelle": "Nous apporterons un soutien sans faille à chaque association qui présentera un projet pertinent et réaliste" (en gras dans le texte).

Quels sont les arguments de l'équipe en place pour affirmer que la municipalisation de l'EMM n'est ni pertinente ni réaliste?

Qui se voulait le chantre de la culture alsacienne? Marcel Schmitt et ses adjoints ignorent-ils que la culture harmonique est une caractéristique forte de l'Alsace? Qui propose parallèlement d'élever un complexe tennistique pharaonique dont le coût s'élève à 3 millions d'euros hors taxe!!! Faire de Schweighouse un pôle tennistique majeur, en quoi est-ce plus "pertinent et réaliste"?

 

 

J'ai beau faire des efforts: je vois mal  la cohérence de cette équipe. Manque de cohérence, mais aussi de vision, de passion et de tant d'autres qualités!

 

 

Alors, quand, à la fin de la séance,  Marcel Schmitt souhaite à tous de bonnes vacances, j'ai envie de lui dire merci beaucoup, mais les citoyens vigilants de Schweighouse Sans Son Maire restent mobilités pendant l'été afin de poursuivre leur oeuvre salutaire: informer, critiquer, susciter le débat. Il ya du pain sur la plance, et bénévolement encore!

 

Prochain C.M: ves le 15 septembre.

 

Dans l'attente de vos commentaires avisés. 

 

Vincent-002-copie-1Vincent FAVRE.

 

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Kévin Kennel 04/10/2012 20:28


Mickaël, je ne dirais qu'une chose : si la municipalité Schmitt n'aurait pas acheter une de leurs trop nombreuses acquisitions immobilières, elle pourrait amplement payer le chef
d'orchestre.


 


C'est une question de priorité et la culture n'en ai pas une pour Schweighouse Autrementet, malgré les discours de Marcel Schmitt et de ses colistiers.


Kévin Kennel.


 

Mickaël 04/10/2012 12:04


Bonjour à tous.


 


Le problème lié à l'EMM est bien plus profond qu'il n'y parait. Il ne s'agit pas de spéculer sur le fait que l'équipe actuelle est pour ou contre une association, là n'est pas la question.


 


Il s'agit de se demander si c'est oui ou non à la commune de payer le poste de chef d'orchestre, sachant que celui-ci était payé ou du moins indemnisé jusqu'à présent par l'EMM si je ne me trompe
pas.


 


A mon sens, si la commune doit payer un poste de la sorte, encore faudrait-il voir le nombre d'heures que cette personne effectuerait et la convention d'objectifs qui serait mise en place. Un
poste à 35h me paraît déraisonné pour cette seule association.


 


Par contre comme je l'avais évoqué précédemment dans un autre commentaire sur un autre article, peut-être s'agirait-il à ce moment-là d'effectuer une réflexion au niveau du SIVOm, sachant que
d'autres formations musicales se trouvent là-bas.


 


Bien cordialement


 


PS: Je constate avec une certaine amertûme que Monsieur Letzelter semble moins reticent à soutenir l'EMM que le bilinguisme et entre autres les enfants issus de sa commune qui fréquentent ABCM -
Unseri Schuel

Vincent FAVRE 03/10/2012 12:53


Je souscris complètement à votre commentaire. Il est d'ailleurs prévu d'écrire un article sur ce grand gâchis, un de plus pour notre commune. Perdre l'EMM, il faut vraiment n'avoir
aucune capacité de réflexion! Chaque année apporte son lot de mauvaises nouvelles, qui sont autant de mauvaises décisions d'une équipe Schmitt qui manque singulièrement de vision, de
compétence, de dynamisme et de culture! Et j'en passe.


Cela suffit, Schweighouse mérite mieux que cette parodie. Que cela change en 2014! Que Marcel prenne enfin sa retraite et s'occupe de ses affaires personnelles, mais plus de celles de nous tous,
car manifestement il en est incapable.


Je compte bien faire en sorte que l'heure de l'alternance sonne en 2014!


Vincent FAVRE.

le bredin du village 02/10/2012 09:25


Il y a visiblement des maires dans le secteur qui reconnaissent le talent et la réputation (qui n'est plus à faire) de l'EMM de Schweighouse, à l'instar de Monsieur LETZELTER, maire de
Mertzwiller qui est prêt à l'accueillir à bras ouverts.


Adieu musique, vive le tennis! Je ne sais plus quoi penser de cette équipe qui gère notre commune!

Vincent FAVRE 09/07/2012 10:51


Sam Sam,


Je vous rejoins sur plusieurs points. En particulier pour dénoncer la légèreté du Maire, mais aussi de son adjoint aux Sports et Associations Joël Acker,  sur le financement de ce
projet gigantesque et à mon sens démesuré.


Toutefois, je ne suis pas certain qu'il faille forcément attribuer ce soutien au fait que le président du club de tennis soit le gendre du Maire. Kévin avait déjà soutenu cette thèse dans un
article daté du 21 novembre 2009 . L'intéressé avait demandé un droit de réponse et l'avait obtenu dans un article du 9 décembre 2009, dans lequel il contredisait, bien sûr,  les dires de
Kévin.


Il se trouve que le projet d'agrandissement du tennis était dans les cartons de l'équipe Loesch et qu'à son arrivée au pouvoir l'équipe Schmitt a plutôt traîné des pieds. Mais ce nouveau
projet est bien plus ambitieux que le précédent, il est tout simplement énorme. Un débat citoyen me paraît bienvenu quand on parle de 3 millions d'euros en temps de crise! Surtout quand par
ailleurs, pour des sommes bien inférieures, on refuse de financer ou on le fait avec beaucoup de retenue!


Vincent FAVRE.

Sam Sam 09/07/2012 09:35


Il ya des maires qui sont fiers de pouvoir dire qu'ils n'augmentent pas les impôts,le notre lui se sent obligé de le faire car il n'y a pas eu d'augmentation depuis quelques années!!


Un complexe tennistique à 3 milions d'euros en ce temps de crise est nécessaire sinon le club risque de disparaitre.Un membre de la majorité a posé la question du financement et là le maire avec
une légèreté déconcertante a dit : je vais faire un crédit


Le président du tennis club de Schweighouse est le gendre de monsieur le maire !!


Tout s'explique


Merci beau papa Chentil papapa

Vincent FAVRE 07/07/2012 12:44


Bredin du village,


Je vous rejoins: si nécessaire, une mobilisation des citoyens doit se mettre en place. Peut-être la négociation entre l'EMM et la municipalité n'est-elle pas totalement bloquée, mais j'en doute
après ce que j'ai vu et entendu lors du C.M et d'après les échos de personnes bien informées.


Pour ma part, je suis prêt à participer à une action citoyenne, même si je ne suis pas membre de l'EMM. Je continue à me renseigner plus avant.


Parlez-en tous autour de vous et préparez-vous au cas où!


Vincent FAVRE.

le bredin du village 06/07/2012 18:14


Je dirai mêmeplus: pour une fois, l'ensemble de la population devrait se mobiliser et soutenir l'EMM.


Au passage, un grand merci à Alexandre JUNG qui a réalisé durant de nombreuses années un travail formidable qui, si j'ai bien compris, n'a pas rencontré beaucoup de reconnaissance auprès de
l'actuelle majorité municipale.Quel gachis!

Vincent FAVRE 06/07/2012 10:29


Musicien amateur dit "In the moon",


Merci pour votre riche commentaire, qui apporte des éléments intéressants au débat.


Je pensais que la musique harmonique au moins aurait plus de valeur aux yeux de l'équipe en place, mais non. Le Maire ne semble pas mesurer les enjeux.


Pourquoi ne pas soutenir l'EMM pendant 2 ans et faire le point en 2014 au moment du nouveau partage des compétences au sein de la ComCom?


Les membres de l'EMM, anciens et actuels, ne pourraient-ils pas se mobiliser pour sauver cette belle structure?


Vincent FAVRE.


 

musicien 05/07/2012 21:43


Bonsoir,


Ce que je lis là est bien triste. Je suis musicien depuis bientôt 35 ans. 35 annnées de passions de recherche de l'impossible perfection. 35 ans de plaisir à chaque fois que je je fais vibrer mon
cuivre, 35 années durant lesquelles j'ai lu et interprété les plus grands compositeurs  pour croquer un morceau de leur génie.


Je me suis régalé avec l'EMM, mais je pense tout de même, avec un peu de recul maintenant, qu'il y a eu des erreurs de gestions, de stratégie, de définition des priorités, de communication et de
positionnement artistique.


Marcel Schmitt ne soutien pas l'EMM, dites vous:


1) ceci est surprenant pour un musicien comme lui (mais il est vrai que pour lui la musique c'était "business". sa musique c'était celle des bals, la musique commerciale quoi). Surprenant aussi
car tout musicien qui se respecte est solidaire des engagements des uns et des autres et ne saurait cracher dans la soupe. Le langage universelle de la musique n'est pas traitrise mais mise en
commun pour sonner plus juste et donner toujours plus de plaisirs...


2) ceci n'est pas surprenant: depuis 2008 tous ceux qui ne pensent pas comme lui ont eu du mal à s'en sortir ou ont carrément disparu (je nommerai "expression commune", l'Union, le FCS, les
artisans du blog et maintenant l'EMM). Malheureusement chez notre Maire et son équipe il semble plus facile de mobiliser pour détruire que pour construire. Une fois de plus tous ceux qui ne
pensent pas comme eux sont des adversaires.


Mes chers amis de l'EMM:


Je vous conseille d'engager comme présidente ou maître à penser la conjointe d'un élu responsable et toutes les portes vont s'ouvrir automatiquement. Si vous le faites pas son egaux ne sera pas
flatté et pour s'en venger, Madame créera une nouvelle association et la commune l'y encouragera en lui versant une subvention confortabe, disons équivalante à celle dont vous auriez
besoin pour vous en sortir, afin de pouvoir SAUVER la musique à Schweighouse et ainsi éponger la totalité de vos dettes.


Utopique? non, le lecteur assidu du blog que je suis depuis son origine a bien vu passer une info scandaleuse de ce style là pour une activité sportive me semble-t-il.


Il se dit que Marcel Schmlitt veut la mort de l'EMM; et si c'était vrai?


Musicien amateur dit "In the moon"

Recherchez Sur Le Blog