10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 16:50

Citoyennes, citoyens,

 

 

Une fois de plus, fidèles à notre ligne d'action, nous appelons à participer à la cérémonie du 11 novembre qui  aura lieu demain devant le momument aux morts,  à 11h je suppose (pas d'information officielle). 

 

 

DSCN0991

  DSCN0988

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi cet appel?

  

 

Depuis l'arrivée au pouvoir de l'équipe Schmitt en mars 2008, la participation aux cérémonies du 11 novembre et du 8 mai revêt une importance particulière dans notre commune.

En effet, nous avons dénoncé ici la manière dont le Maire a tenté de récupérer et d'instrumentaliser ces deux moments de mémoire et de recueillement. Pour le 11 novembre 2008, vous pouvez relire Le 11 novembre en danger. Et pour le 8 mai 2009: Episode 7 du feuilleton de l'été à Schweighouse-sur-Mer.

 

 

 

Dans les deux cas, notre vigilance a payé puisque le Maire ne s'est pas permis de répéter les mêmes erreurs. 

Pour le 11 novembre 2009, nous vous renvoyons à l'article suivant: Commémoration du 11 novembre: le Maire aurait-il compris la leçon?  .

Et concernant le 8 mai 2010, nous pouvons là encore nous féliciter du changement de cap qui prouve que l'équipe en place a tenu compte de nos analyses, critiques et suggestions.  Ainsi, le discours du Maire s'est concentré sur Schweighouse. Nous étions loin des élucubrations révisionnistes et autres délires autonomistes des discours précédents. Tant mieux! Par ailleurs, un élu du CME a lu le message  du secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants, répondant à notre souhait de ne pas confiner les jeunes membres de cette assemblée si importante au rang de dépose-fleurs. Comme quoi, la démocratie participative fait son chemin. Il ne faut pas désespérer.

 

 

 

Toutefois, malgré ces progrès intéressants et encourageants, plusieurs remarques peuvent être faites.

D'abord, on reste loin du compte si l'on veut qu'un véritable travail de mémoire se mette en place. De nombreuses propositions formulées par l'équipe du blog peuvent permettre d'aller dans ce sens.

Ensuite, l'utilisation depuis cet été du monument aux morts comme support d'affichage, municipal, associatif, privé ou commercial, ne laisse rien présager de bon: Le monument aux morts n'est pas un panneau d'affichage municipal! Monument aux morts: l'affichage continue!

Enfin, la vigilance doit toujours être maintenue, quoi qu'il arrive.  Ne pas baisser la garde!

 

 

 

 

Pour toutes ces raisons, mais aussi et surtout pour la mémoire des victimes de la Grande Guerre, qu'elles soient civiles, militaires, tombées sous l'uniforme français ou allemand, pour le plaisir de se rencontrer, l'émotion de la Marseillaise, et d'autres encore, j'espère que nous serons nombreux demain!

 

 

 

Vincent-002-copie-1Vincent FAVRE.

   

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Vincent FAVRE 13/11/2010 08:43



Hidden,


Merci pour votre long commentaire qui, je crois, constitue une contribution tout à fait intéressante au débat que j'appelle de mes voeux et qui peut s'intituler sobrement travail de mémoire.


Comme je l'ai dit à Gabriel Strebler et Marcel, auteurs de commentaires sur ce sujet, je pense pouvoir apporter ma contribution moi aussi à travers l'article que je prépare sur la cérémonie de
commémoration.


Je peux d'ores et déjà préciser que je suis d'accord avec vous sur bien des points, même sur la plupart des points en fait.


Je me permettrai simplement pour l'instant de réagir une fois encore sur l'interprétation qui est faite des photographies de Kévin et de moi-même devant le monument aux morts. Il ne s'agit
aucunement de célébrer la victoire de la France.  Pour moi, le drapeau tricolore est d'abord et avant tout celui de la Révolution. Par ailleurs, je considère que la France n'a pas gagné la
Première Guerre Mondiale. Cette boucherie n'a fait que des perdants, sauf bien sûr les profiteurs de guerre des deux camps!


À bientôt.


Vincent FAVRE.



hidden 12/11/2010 22:34



Et si nous cessions de nous quereller au sujet de la couleur du drapeau, de l'autonomisme marqué de notre maire. Ne sommes nous pas avant tout EUROPEEN.


Marcel qui écrit dans son commentaire, je cite "le monument du souvenir de nos compatriotes qui eux se sont engagés pour que justement nous restions ou redevenions une terre de France" Marcel
oublie tout simplement que nos compatriotes alsaciens qui sont morts pendant la grande guerre sont morts en portant l'uniforme allemand. Et si nos deux amis pavoisent avec le drapeau français
pour le 11 novembre, c'est bien pour marquer la victoire de la France sur l'Allemagne


Aussi, je vous propose un petit rappel historique


La gaule en tant que nation comme nous l'apprenons dans nos livres d'histoire n'a jamais existé.


A l'avènement de Clovis, l'état gallo romain s'arrétait à Metz.


le royaume des francs allait du Nord de la Loire jusqu'en Belgique et Augsburg (les livres d'histoire allemand parlent également de Clovis)


en 511, lors du partage du royaume par les fils de Clovis, l'Alsace faisait partie de l'Alémanie et le restera jusqu'en 1648 (traité de Westphalie). Par ce traité, la France se voit céder tous
les droits de l'empereur concernant entre autre le landgraviat de Basse et Haute Alsace à l'exception de Strabourg et Mulhouse. Tout en étant cédé au roi de France,une portion de l'Alsace 
continue à faire partie de l'Empire puisqu'on continue malgré tout d'après le traité a envoyer des délégués  à la Diète de Ratisbonne.


En 1795, au début du Directoire, soit un siècle et demi après l'annexion par le roi Soleil, la France comprenait 89 départements métropolitains et 11 départements COLONIAUX (la rive gauche du
Rhin ne faisait pas encore officiellement partie de la République)


En 1871, par le traité de Francfort, l'Alsace retourne à l'Allemagne. Adolphe Thiers, chef du pouvoir excutif de la République, aurait dit, je cite "Les provinces, on les reprend un jour ou
l'autre, tandis que les milliards perdus ne reviennent jamais" concernant l'indemnité de guerre à verser à l'Allemagne. Il a préféré payer moins et se séparer de l'Alsace et la Lorraine.


La suite, nous la connaissons.


Ceci peut peut ëtre  expliquer le côté régionaliste autonomiste de certaines personnes.


C'est pour cette raison que nous devons être avant tout Européen, afin de vivre en paix et de ne plus vivre les souffrances de la guerre. La commémoration de ces journées du 08 mai et du 11
novembre ne devrait pas être un éloge de la victoire d'une nation sur une autre, une journée du souvenir, oui mais surtout un message de paix et d'espérance.


Je voudrais juste faire remarquer à Vincent que la célébration à l'église protestante n'était pas réservé aux seuls paroissiens protestants, (comme il le sous entend dans son commentaire) mais
que cette célébration qui n'avait rien de religieux se tient dans ces locaux pour des raisons de proximité par rapport au monument aux morts.


PS : au fait, il me semble que les toilettes publiques "catholiques" non réservées exclusivement aux catholiques sont achevées    


 


 


 


 



Vincent FAVRE 12/11/2010 11:55



Marcel,


Je peux comprendre votre indignation, même si je ne partage pas tous vos arguments.


J'espère que l'article que je prépare sur la cérémonie du 11 novembre contribuera à la discussion constructive.


Vincent FAVRE.



Vincent FAVRE 12/11/2010 11:51



Gabriel STREBLER,


Merci pour votre commentaire, direct mais courtois. Et signé qui plus est!


Concernant le discours du Maire, je prépare un article qui reviendra sur la cérémonie en général et les propos de Marcel Schmitt en particulier. Nous pourrons en rediscuter à ce moment-là si vous
le souhaitez.


Je suis d'accord avec vous: on pourrait et devrait mobiliser le plus de classes possible, ce qui multiplierait le nombre d'adultes assistant à la cérémonie et donc décuplerait l'émotion et
l'impact de la cérémonie.


Les enfants y ont mis tout leur coeur!


 


J'ignorais que les paroissiens protestants étaient conviés à un culte particulier. Je pense comme vous que ce genre d'initiatives doit être encouragé.


 


En revanche, comme vous vous en doutez, je ne peux souscrire à l'expression "faire le clown", même entre guillemets, pour qualifier les photographies de Kévin et de moi devant le monument aux
morts. Notre attitude est digne et volontaire, elle invite à venir à la cérémonie, sans aucune provocation ou mauvais goût. Je ne crois pas non plus que quoique ce soit incite à rire dans la
manière dont nous nous tenons. Je ne sache pas que le drapeau tricolore relève de l'accessoire de cirque. Par ailleurs, je suis un des rares citoyens à arborer le drapeau tricolore le jour du 11
novemre et aussi du 8 mai. Enfin, nous ne nous sommes pas permis de pénétrer dans l'enceinte du monuments aux morts, mais posons sur le trottoir, donc sur la voie publique. 


Au plaisir de vous lire et de vous revoir.


Vincent FAVRE.



marcel 11/11/2010 19:05



Bonjour,


A la lecture de votre article je pensai tout d'abord me faire violence, mais en définitive, je me suis tenu ma promesse faite à moi même l'an dernier de ne plus y participer sous cette
municipalité.


Il y a ceux qui me parlerons de l'histoire, d'engagement, de liberté, de sacrifice, de grandeur de la France ainsi que du devoir de mémoire; et ils ont RAISON.


Mais je ne supporte plus l'idée que notre premier magistrat puisse utiliser cette tribune pour s'autoproclamer "juste" et étaler son pseudo savoir historique. Il m'insupporte que ce Monsieur nous
oblige a écouter son discour emprunt de nostalgie allémanique, justement devant le monument du souvenir de nos compatriotes qui eux se sont engagés pour que justement
nous restions ou redevenions une terre de FRANCE.  


Je pense que le seul fait d'arme dont Marcel pourrait s'enorgueillir serait d'avoir TUE "expression Commune"...  Et cela se n'est vraiment pas à mon goût.



STREBLER Gabriel 11/11/2010 16:37



J'ai assisté comme tous les ans quand je le peux aux cérémonies du 11 novembre.


J'ai été excédé par certains commentaires de Monsieur le Maire sur des articles de presse et certains raccourcis historiques concernant la seconde guerre mondiale. Cette polémique est
incompatible avec le sens véritable de la commémoration qui est consacré avant tout à la mémoire des victimes de la première guerre mondiale. La participation des enfants donne heureusement un
vent de fraîcheur à la cérémonie. Du même coup, leurs parents sont également présents. Mais où sont ceux des enfants qui ont chanté les années précédentes ? Ne sont-ils plus concernés (comme
l'ancienne municipalité, de même que l'actuelle municipalité lors des mandats précédents) ? Bravo donc à l'école primaire qui d'année en année assure. Les autres écoles et le collège ne se
sentent-ils pas concernés ?


Finalement, le seul endroit où le sens de la cérémonie a été compris et commémoré s'est déroulé une demi-heure avant dans l'église protestante. Ce n'est pas par cléricalisme que je dis cela car
ce ne sont pas les ministres du culte qui ont officié. Des laïcs engagés ont lu des textes et témoigné, privilégiant un message de compréhension mutuelle et de paix. Malheureusement, il n'y a pas
eu grand monde !


Je participe à votre indignation concernant l'utilisation des grilles du monument aux morts à des fins d'affichage. Mais "faire le clown" avec un drapeau devant le même monument ne me semble pas
non plus adéquat !


Une dernière remarque : Lucile et Kevin ne pourraient-ils pas se faire relire avant de publier leurs articles ? Leurs remarques parfois intéressantes et pertinentes perdent en crédibilité du fait
d'une orthographe déficiente. C'est dommage ! (ce n'est pas que l'enseignant qui le pense; d'autres personnes m'en ont fait la remarque) .



Recherchez Sur Le Blog