15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 16:25

Citoyennes, citoyens,

 

Après une longue interruption, j'ai décidé de redonner vie à la chronique intitulée "Carnet de rue" (Voir les articles suivants:Carnet de rue n°1. Carnet de rue n°2. Carnet de rue n°3: Ceci n'est pas une piste cyclable! ).

L'occasion m'en a été donnée par l'annonce de l'installation d'une nouvelle plaque rue des Juifs.

 

 

1 Premier indice: Le p-v du dernier C.M, rubrique "Divers".

 

C'est dans le p-v du dernier C.M (28 avril 2011) que  j'ai appris la nouvelle. Tout à la fin, dans le point 19 intitulé "Divers" . Vous savez, ce point réservé à tout ce que l'on a pas su caser, du genre la commémoration du 8 mai ( un article va venir sur ce sujet qui me tient à coeur), ou l'accueil des nouveaux arrivants (16 septembre 2011, mais nous en reparlerons là aussi), ou bien encore je ne sais pas moi...une réunion publique par exemple.

Le p-v indique: "(...)  l'inauguration de la rue des Juifs avec l'UFJA (Union des Juifs de France et de leurs Amis) permettra de dévoiler une nouvelle plaque de rue symboliquement traduite en allemand et en alsacien  (...) ".

Ma première réaction a été la surprise: comment cela "l'inauguration de la rue des Juifs?" On inaugure une nouveauté en général, or je ne sache pas que ladite rue soit nouvelle. Certes, il faut faire "Autrement" mais tout de même!

Il s'agirait d'une plaque trilingue. Mais cela mérite-t-il vraiment une inauguration? Et quand aurait-elle lieu? Rien de clair, comme à peu près tout ce qui se fait à Schweighouse depuis trois ans.

 

2 Deuxième indice: L'affiche devant la Mairie.

 

Quelques jours plus tard, passant devant la Mairie, je tombe sur l'affiche suivante:

DSCN3417.JPG

 Au moins, elle précise la date, le lieu et l'horaire. Donc dimanche 19 juin, 11h, Rue des Juifs (ça, on l'aurait deviné).

Quant à l'événement lui-même, il se précise un peu. Il s'agit du "dévoilement de la plaque commémorative". Mais qu'est-ce que l'on commémore exactement? Ah, tiens l'affiche affirme que l'événement est "ATTENDU DEPUIS 1791". Fichtre!  Cette commémoration, cette plaque seraient réclamées depuis 220 ans! Les Juifs de France ont certes obtenu la pleine citoyenneté en 1791, mais cela n'a pas de sens de prétendre que la commémoration est attendue depuis cette date. Il y là soit une maladresse, soit une erreur, soit une volonté de vouloir grossir l'importance de l'inauguration en question. À moins qu'il s'agisse d'un autre événement, local celui-là.

Enfin, au moins Marcel Schmitt sera là, ainsi que le président national de l'UFJA. Et puis un apéritif kacher convivial à Schweighouse, ça n'est pas tous les jours!

 

 

3 Troisième indice: le site de la commune.

 

C'est le site de la commune, décidément très complet et convivial lui aussi, qui m'a permis d'en savoir un peu plus sur cette mystérieuse commémoration "attendue depuis 1791".

Voici le lien: http://www.mairie-schweighouse.fr/actualites_/index.php?actu=160

On nous dit que la Mairie de Schweighouse est un "Carrefour des 3 religions monothéistes : catholique, juive et protestante". Je suppose que l'on voulait dire la commune de Schweighouse. Par ailleurs, je rappelle que les religions monothéistes ne se résument pas aux trois confessions citées. Les religions orthodoxe et musulmane en font partie aussi. Mais peut-être ne sont-elle pas invitées à la cérémonie, "attendue depuis 1791" faut-il le rappeler.

Quant aux athées, ils n'ont qu'à bien se tenir. J'aimerais d'ailleurs bien savoir ce que la religion vient faire là-dedans.

La suite est plus gratinée encore: la Mairie de Schweighouse, toujours elle, serait " très attachée au bilinguisme" et  "soucieuse de respecter l'histoire dans toute sa vérité". Pour le bilinguisme, je dirais que la conception qu'en a l'équipe en place est pour le moins étriquée. Seule sa version franco-allemande trouve grâce à ses yeux. Quant à l'histoire (de France, d'Alsace et de Schweighouse), Marcel Schmitt a montré toute l'ampleur de son ignorance dans ses discours mémorables des 11 novembre 2008 et 8 mai 2009. Heureusement, mes articles sans concession lui ont passé l'envie de récidiver. Mais puisque, paraît-il, toute la vérité sera dite, alors on peut supposer que la plaque commémorative va dénoncer ce qui est arrivé aux Juifs de Schweighouse, n'hésitant pas à pointer les complicités actives ou passives de certains habitants. Un travail mémoriel qui ne laisserait rien dans l'ombre.

La suite laisse supposer que non: la plaque, nous dit-on  indiquera "au passant la présence pluriséculaire d'une communauté juive, aujourd'hui disparue, en raison des aléas de l'histoire".  J'aime ce doux euphémisme "aléas de l"histoire". Sorte de mauvais temps contre lequel on ne peut rien faire, fatalité, fléau anonyme. Pour la précision des faits et la rigueur du discours, on repassera.

Toutefois, on évoque un aspect plus intéressant: la synagogue. "Construite en 1832, elle a été partiellement détruite durant la seconde Guerre Mondiale. Elle a été entièrement démolie après la guerre." Est-ce de cela qu'il s'agit finalement: la commémoration de la synagogue? Mais ça ne colle plus avec 1791! On s'y perd... 

 

Petit détail: les renseignements pratiques ne sont plus les mêmes!

Dévoilement de la plaque commémorative : DIMANCHE 19 JUIN 2011 à 11h30 (au numéro 19)

Rendez-vous à 11h sur le parking du centre Culturel et Sportif Robert Kaeufling .

Donc attention, ne vous rendez pas dès 11h Rue des Juifs!

 

 

4 Quatrième indice: la plaque de la Rue des Juifs.

 

Finalement, par chance, je suis tombé aujourd'hui même nez à nez sur la nouvelle plaque:

DSCN3444.JPG

Une plaque trilingue (français-alsacien-allemand), qui rappelle l'accession à la citoyenneté en 1791, mais qui ne mentionne pas la synagogue. Et qui en reste aux bien fades "aléas de l'histoire". Dommage!

C'est plus la présence d'une communauté juive qui est commémorée ici.

 

 

La démarche est intéressante. Elle part d'une bonne intention. Mais les maladresses de communication et les ambiguïtés du message risquent de faire de cette commémoration une occasion ratée de plus.

Si l'on souhaite vraiment lutter contre l'antisémitisme aujourd'hui, il faudra s'y prendre autrement, je veux dire vraiment autrement. Car à Schweighouse comme ailleurs hélas, les préjugés, clichés  et autres stéréotypes contre les Juifs se portent bien, merci pour eux!

Tout cela ne m'empêhera pas d'être présent à cette commémoration. Car il faut savoir faire la part des choses: les Maires passent, la Mémoire reste!

 

Au plaisir de vous y voir.

 

 

Vincent-001Vincent FAVRE.

 

 

 

 

 

 

 

 

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Recherchez Sur Le Blog