3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 08:00

Bonjour à toutes et à tous,


C'est l'avant-dernière étape de notre épluchage des propositions exprimées cet été à propos du Bulletin Communal.

Couverture-Bulletin-Communal-n-96


Rappel de la proposition n°12:
"Entamer un travail de mémoire bien en amont du 8 mai, qui impliquerait les jeunes générations, à travers élus du CME notamment, et les anciens, et qui s'efforcerait de donner à cette commémoration une dimension plus festive, plus poétique, plus esthétique".


Pour l'instant, je n'ai absolument pas entendu parler d'une démarche allant dans ce sens. Il est vrai que nous sommes en novembre et que le 8 mai peut paraître bien loin. Mais, précisément, il s'agirait d'un travail sur plusieurs mois, en profondeur.
Pour tout dire, j'ai bien peur que l'affaire soit mal engagée.


Concernant par exemple le rôle du CME.
Les jeunes élus sont répartis en quatre commissions, mais aucune ne peut inclure ce travail de mémoire. J'en déduis que ça n'est pas à l'ordre du jour.
Par ailleurs, les activités proposées au sein de ces groupes de travail me paraissent plus relever de l'animation occupationnelle que  de la réflexion politique au sens plein du terme. Ainsi, réaliser des panneaux et des affiches (passe encore, ça dépend comment cela est fait) , confectionner des bouquets (on s'éloigne...) , assister au Conseil Municipal sans préparation (nous l'avons déjà dénoncé dans un article)...


Pour ce qui est des anciens, là encore, je crois qu'on est loin du compte.
Ainsi, il semble que l'on préfère proposer aux résidents de La Roselière de pratiquer la danse de l'éléphant, comme lors de la dernière édition des "Nuances musicales" (page 5 du Bulletin). Ou encore de pousser la chansonnette avec les élus du CME et leur animatrice Magalie Loeffler.
Tout cela est sans doute pétri de bonnes intentions et de sincérité, mais il serait temps de considérer les anciens commes des citoyens, et pas seulement à l'occasion des élections municipales. Mais oui, on peut être vieux et citoyen.


La proposition n°12, certes ambitieuse, n'est donc pour l'instant pas suivie d'effet. Mais on ne sait jamais, d'ici le mois de mai peut-être y aura t-il du nouveau. Sinon, la cérémonie du 8 mai risque à nouveau d'être bien décevante.

Récapitulons: sur 12 propositions, 10 mauvais points et 2 bons points. Pas terrible, mais enfin, c'est un début.


A demain pour la dernière proposition, la n°13.


Vincent-002-copie-1Vincent FAVRE.

Des citoyens schweighousiens
commenter cet article

commentaires

Recherchez Sur Le Blog