21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 15:00

Citoyennes, citoyens,

Fidèle à son engagement, l'équipe du blog continue de suivre de très près les séances du conseil municipal et à vous fournir un autre son de cloche que celui du pouvoir en place.

Tous les points ne seront pas abordés, mais seulement ceux qui nous semblent les plus marquants. Pour avoir une approche plus détaillée, mais aussi plus officielle, nous vous renvoyons au procès-Verbal (p.v), que la mnicipalité rendra accessible sur le site de la commune.

Voici donc le compte rendu de la séance du lundi 14 septembre 2009.

 

mairie1



I Quelques remarques sur les conditions dans lesquelles le conseil municipal s'est déroulé.


1 Les améliorations apportées grâce au travail fourni par l'équipe du blog.

- L'ordre du jour est affiché en Mairie, visible de l'extérieur, et en plus distribué aux citoyens présents, avant la séance.
C'est très bien, mais la municipalité peut et doit aller plus loin.
Il faudrait maintenant que  les citoyens aient droit à l'annexe du conseil municipal, c'est-à-dire les points de l'ordre du jour accompagnés de commentaires émanant de la municipalité et expliquant brièvement ses intentions.
Ce document devrait selon nous être disponible 10 jours avant le C.M pour l'ensemble des élus, opposition comprise, mais aussi pour les citoyens, sur le site de la commune, affiché en Mairie (à l'extérieur, bien sûr), mais aussi photocopiable par tous les citoyens sur simple demande en mairie.

- Il n'y a plus de police municipale pour surveiller les citoyens pendant le C.M.
Tant mieux pour nous et pour les policiers municipaux, qui ont une vie de famille et donc mieux à faire que de garder les citoyens qui font l'effort de se déplacer au C.M!


- Le micro qui circule, entre les élus c'est bien, mais   encore à améliorer.
On le répète: un micro seulement pour l'ensemble des élus, c'est trop peu. Il en faudrait encore deux au moins. C'est quand même moins cher qu'une maison ou qu'un audit, par exemple.


2 Les points qui posent encore problème.

- Toujours ces places réservées au premier rang.
Pour qui? Des privilégiés du régime schmittien? Les personnes concernées ne sont même pas restées jusqu'à la fin!
L'égalité démocratique n'est pas respectée ici. Ou alors qu'on nous donne les bonnes raisons de favoriser certaines personnes. Elles n'ont tout de même pas payé leur place, on ne les paie tout de même pas pour être là. Alors, quoi? On attend des explications...

- Une majorité d'élus qui restent incroyablement passifs, silencieux, peu intéressés, découvrant les questions!
Comme quoi, on peut en faire bien plus pour la commune sans être élu car l''équipe du blog en fait plus quotidiennement pour la commune et la démocratie que plusieurs élus de la majorité réunis!
 
- Et toujours ce placement intangible qui fait que l'opposition tourne le dos au public! Un peu de changement ne ferait pas de mal et briserait la routine (qui annonce l'ennui). Ayez le courage de faire vraiment "autrement"!

- Le Maire qui persiste à employer cette formule imbécile et inutile (quoique légèrment modifiée): "Unanimité: Merci beaucoup". On l'a dit et on le répète: ça n'est pas un vote unanime qui fait la démocratie, mais la richesse du débat. Après (paraît-il) trente ans de militantisme, Marcel Schmitt n'a toujours pas compris cela...


3 L'ambiance

-
La fréquentation est moindre.
Comment l'expliquer? L'ordre du jour n'a-t-il pas attiré les foules? Préparations de rentrée? Au contraire, les citoyens se pensent-ils encore en vancances?
Il faut dire que le lundi soir à 19h30 n'apparaît pas comme un créneau très pratique,  en particulier pour les personnes qui ont des enfants . Il n'est pas loin le temps où le Maire prétendait vouloir organiser le C.M le dimanche, après la messe...

- M. Gorzelanczyk n'a pas pu faire autrement que se déjuger. Il est bien présent au C.M, alors qu'il avait juré qu'il ne remettrait plus les pieds dans aucune réunion tant qu'il n'obtiendrait pas des excuses publiques de la part d'Etienne Weber.
Cela dit, comme il n'ose plus prononcer son discours habituel de début de séance (pour exiger lesdites excuses)dont tout le monde était lassé, il ne plombe plus l'ambiance d'entrée de jeu.
Il tente bien quelques blagues de temps en temps, surtout vers la fin du Conseil, mais ça fait un tel bide qu'il n'insiste pas. A ce jour, nous ne l'avons toujours pas vu proposer la moindre action constructive et positive en C.M. Il est pourtant adjoint à l'économie et à l'emploi, d'après ce qu'on dit...


- Présence de certains élus du Conseil Municipal des Enfants.
Nous avions déjà annoncé ce projet (de faire assister des élus du CME à un C.M) et dit tout le bien que nous en pensions.
Hélas, les bonnes intentions ne suffisent pas!
Ordre du jour inadapté (les acquisitions immobilières quand on a 12 ans, ça n'est pas a priori le plus attirant), présence passive et muette, alors qu'il y a bien des moyens d'associer les jeunes élus à la prise de décision, propos maladroits et incomplets du Maire au début de la séance, autorisant lesdits élus à sortir sans complexe dès qu'ils le souhaitent.
D'ailleurs, ont-ils été préparés à cette épreuve par la personne désormais employée pour les encadrer, Magalie Loeffler? Il me semble bien que non, cette personne n'était pas même pas présente au C.M.
Résultat des courses: ils sont restés une heure maximum pour les plus courageux, et en ont sans doute retiré un sentiment d'ennui profond. Une belle occasion manquée! 





II Sélection de décisions et attitudes qui nous paraissent aller dans le mauvais sens.

1 Acquisitions immobilières et foncières: acheter à tout va et au prix fort, ça ne fait pas une politique foncière!

- "Hé les copains, c'est Marcel qui régale!
" Voilà une phrase qui est sans doute en train de se répéter à Schweighouse. Vous voulez vendre un terrain qui vous semble inutile ou un immeuble, une maison qui vous embarasse? Oui, mais vous souhaitez le vendre au prix fort, malgré la crise? Vous ne trouvez pas le pigeon malgré des mois de recherches?
Immomarcel est là pour vous. C'est l'agence qu'il vous faut, elle  achètera votre bien sans discuter, sans broncher, sans négocier. Quel que soit le prix, quelle que soit l'estimation des domaines, quel que soit l'état du bien.
Immomarcel vous rend la vie plus belle!

- Cette séance de C.M a en effet été encore une fois l'occasion de nombreux achats.
Le Maire a cru nécessaire de se justifier avant de proposer les acquisitions. Il prétend ne pas acheter pour acheter, qu'il ne s'agit pas du "plaisir d'acheter". Mais bien de la volonté d'acquérir des "endroits stratégiques". Il croit rassurer en disant: "Un beau jour, on s'arrêtera", "Il y aura une pause sérieuse". Un beau jour, ou peut-être une nuit...
Sans épiloguer sur le style schmittien inimitable, il convient de souligner le caractère pour le moins vague des propos.

En quoi les bien acquis sont-ils "stratégiques"? Quels sont les projets? Aucune réponse là-dessus. Il y a là un des aspects les plus choquants de la politique menée par Marcel Schmitt: dépenser des millions d'euros, l'argent de nous tous, contribuables, sans annoncer la destination de ces achats. Sans compter les bonnes affaires que certains particuliers réalisent au passage!

- L'acquisition la plus marquante de la soirée est l'ancien restaurant "Au Lion" du 47, route d'Ohlungen, comprenant un immeuble avec appartements et une cour. Un droit de passage serait laissé au propriétaire.
Estimé par le notaire du propriétaire entre 440 000 et 490 000 euros, il est acquis par la commune en échange d'un versement immédiat de 75000 euros et d'une rente viagère mensuelle de 3700 euros. L'heureux propriétaire ayant semble-t-il 51 ans, l'espérance de vie moyenne des hommes en France s'élevant à 78 ans: 3700X12X27=1 198 800 euros! 
Disons  1 200 000 euros, soit pas loin de trois fois l'estimation, sans doute surévaluée étant donné qu'elle émane du notaire de ce monsieur! Il faudrait que ce dernier disparaisse dans 11 ans, soit à 62 ans, ce que bien évidemment nous ne lui souhaitons pas, pour que la collectivité ne soit pas perdante! Sans compter qu'il peut vivre plus longtemps encore.
Ce qui fait dire à certains esprits mal placés: "Il a bouffé du lion ou quoi, le Marcel!".
Comment justifie-t-il cette acquisition? Elle permettrait d'aménager un parking, utile selon lui pour les parents qui déposent les enfants à l'école du Moulin, mais aussi  de louer des appartements, en logements sociaux a priori puisqu'il s'agit de réduire l'amende versée dans le cadre de la loi SRU (51 000 euros/an).
Sur ces deux points, des critiques on été formulées. Le parking n'a que peu de chances d'être utilisé par les parents qui déjà ne se garent pas dans des rues aussi proches que celle de Wintershouse. Les logements, 6 appartements présentés comme quasi neufs par le Maire, ne le sont peut-être pas tant que ça et nécessiteront forcément des travaux.
 Le montant annuel des loyers serait (à vérifier dans le p.v) de 31 000 euros. D'où le calcul de la municipalité:
44 400 (montant de la rente viagère versé annuellement) -31000 (montant annuel des 6 loyers)= 13 400. C'est ce qui reviendrait à la commune chaque année. Donc  par exemple 13400X27=361 800.
Mais ce calcul est contesté.
Le problème, c'est qu'aucun projet d'envergure n'est annoncé. Encore une fois, Marcel Schmitt prétend que le lieu est "stratégique", mais sans expliquer ce qu'il entend par là. Le sait-il lui-même? A-t-il honte de "dévoiler" ses projets?.


L'opération est donc à la fois moralement choquante (est-ce bien le rôle d'une commune d'engager un viager avec l'un de ses habitants? Qui en profite véritablement?), financièrement lourde et risquée, et enfin politiquement incohérente et non transparente.
L'opposition a joué son rôle, à travers Mme Rinié en particulier, en interpellant, calculant, questionnant, pour finalement voter contre.Une heure consacrée à ce seul point, en tête de l'ordre du jour.

Le Monopoly schweighousien continue: Jusqu'où Marcel ira-t-il? 

- Les autres acquisitions, parcelles boisées pour l'essentiel, n'ont pas soulevé de grandes discussions.
A noter toutefois l'achat du terrain Cemex en zone industrielle afin de stocker les matériaux, plutôt que d'encombrer le site de la route de Wintershouse. La justification apportée par Marcel est amusante: La commune doit "donner l'exemple" en ne laissant pas traîner des objets encombrants et peu esthétiques. Il y voit une démarche écologique.
Dommage que sa crédibilité en matière d'exemplarité et d'écologie se soit sérieusement émoussée dans bien des circonstances, que ce soit avec la suppression des zones 30 route d'Ohlungen ou le fait de prendre la rue Huck en sens interdit! Donc pour montrer l'exemple, on ne compte pas vraiment sur lui, en fait...Mais alors pas du tout!

D'ailleurs, dans le cadre du point 3 de l'ordre du jour concernant la sécurité, il a été décidé de signer la Charte nationale de partenariat sur la sécurité routière, qui permet notamment la mise en place d'un réseau de correspondants et qui fait du Maire le "chef d'orchestre de la sécurité routière".
Pour inciter à voter pour, Marcel Schmitt assure: "Il n'y aura pas trop de sollicitations". L'air de dire, on peut bien le signer ce bout de papier, ils ne vont pas trop nous embêter avec leur sécurité routière, on continuera à faire comme on l'entend: favoriser la bagnole, rouler en sens interdit, ne pas respecter les limitations de vitesse, ne pas verbaliser les infractions au code de la route...
Schweighouse-sur-Moteur continuera, mais jusqu'à quand?


2 Faire croire que l'on innove, alors qu'on ne fait que reprendre ce qui existait déjà!

    
- Carte Vitaculture.

Complètement oubliée par l'équipe en place lors de la présentation des tarifs de la programmation cuturelle (ils sont pourtant nombreux à s'occuper de culture, mais bon...) , la Carte VitaCulture a été réhabilitée par M. Logel qui semble découvrir là une chose extraordinaire.
D'ailleurs, quand on leur demande les tarifs que cette Carte permet, aucun élu de la majorité ne sait répondre!
Non, mesdames et messieurs les élus de la majorité, vous ne créez rien, non les tarifs ne sont pas moins chers grâce à vous, mais grâce à une Carte qui existait avant vous, que vous ignoriez semble-t-il et qui vous survivra sans doute.

- Jumelage avec Marano.
L'équipe municipale en place tente à chaque C.M, par le biais du Maire lui-même ou l'un de ses adjoints, de lancer l'une ou l'autre pique à l'égard de l'ancienne majorité. On connaît la chanson: "Vous n'avez rien fait! Qu'avez-vous fait du temps où vous étiez aux affaires! Nous, on le fait! On est les gentils et vous les méchants! Avant c'était nul, maintenant tout fonctionnne grâce à nous!".
Concernant le jumelage, il s'agit de faire croire que rien n'a été fait. S'il est exact qu'il est resté en sommeil depuis plusieurs années, des tentatives pour le relancer ont eu lieu, mais sans succès. Peut-être n'y avait-il pas à l'époque de volonté politique en ce sens côté italien. Il se trouve que l'équipe en place a changé à Marano, ceci expliquant en partie cela. 



3 Tenir un discours à la fois néolibéral et paternaliste à l'égard de certains personnels employés par la commune.

Il est choquant d'entendre le Maire dire à plusieurs reprises que certains personnels peuvent être renvoyés s'ils ne donnent pas satisfaction.
Ainsi, par exemple, un poste à temps partiel "animateur en chef", a été créé pour la Muse (association du musique contrôlée par la municipalité). Il aura pour tâche de proposer des activités musicales pendant les congés scolaires.  Le poste étant renouvelable chaque année, Marcel Schmitt n'hésite pas à lancer: "On peut le renvoyer si on le souhaite"!
Le salarié comme variable d'ajustement: pas la peine d'aller dans les multinationales pour trouver la précarité du travail, allez à la Mairie!
Dommage en revanche qu'il n'en soit pas de même pour les élus: révocables chaque année si le peuple le décide! Pas sûr dans ces conditions que notre Maire garde son fauteuil longtemps...

4 Faire voter sans expliquer de quoi il retourne.

Par exemple, il a été voté à l'unanimité l'adhésion de la commune à la fondation du patrimoine, pour une somme de 160 euros. C'est sans doute très utile et intéressant, mais à aucun moment le moindre élu ne nous a expliqué de quoi il s'agit.
La notion de patrimoine paraît pourtant représenter en enjeu assez important pour qu'on puisse nous éclairer sur les avantages et contraintes que suppose une telle adhésion, aussi modeste soit-elle. Ou bien alors est-elle inutile?



III Des décisions qui nous semblent aller dans le bon sens.


1 Dénomination des rues en zone industrielle.
La municipalité a engagé une concertation avec certaines entreprises de la Z.I, La Poste et l'association AGHSE (Association de Généalogie et d'Histoire de Schweihouse et Environs), afin de baptiser les rues de ladite zone.
Les choix retenus privilégient l'ancrage local, avec l'histoire, comme cette Rue de l'écorçage, en hommage à la papeterie, la géographie, comme la rue de la Zinsel, ou encore le dialecte, avec l'un ou l'autre nom en alsacien.
Le détail sera donné sans doute dans le p.v.
L'opposition a critiqué en partie la démarche. D'abord, elle a déploré le fait de ne pas avoir été consultée, et là-dessus nous la rejoignons. La majorité ne devrait pas exclure de décisions aussi symboliques des personnes qui elles aussi vivent dans la commune, connaissent en partie son passé et souhaitent être associées à ce type de travail. Il n'y a pas eu de travail en commission. Par ailleurs, il semble bien que toutes les entreprsies n'ont pas été interrogées. Un autre argument est le caractère compliqué ou peu évocateur des noms: Etienne Weber affirme par exemple que les rues de l'Industrie, de l'Energie ou du Commerce sont préférables.
Une fois n'est pas coutume: nous sommes d'accord avec Marcel Schmitt. Même s'il s'agit d'une Z.I, ce lieu a une histoire, un ancrage territorial. Alors, bien sûr, baptiser les rues ne changera pas tout, mais peut contribuer à redonner une identité à cet espace qui fait partie intégrante de la cité. D'autres actions et réalisations doivent être imaginées pour poursuivre cette logique. Ne pas faire des Z.I des non-lieux sans âme! 


2 Relancer le jumelage avec Marano.
Si, comme nous l'avons dit plus haut, la municipalité n'invente rien en la matière, elle a le mérite de vouloir redonner de la vie à ce jumelage avec Marano  Lagunare, ville italienne de la province d'Udine. Jumelage qui a débuté en 1984, il y a tout juste 25 ans. L'anniversaire est un peu l'occasion, le prétexte.
Pour lancer l'événement, un certains nombre d'élus et membres du personnel communal vont donc partir à vélo, en se ralayant pour parcourir 750 km environ en plusieurs étapes, du 28 septembre au 2 octobre.
Certes, il s'agit d'une opération de communication, mais nous vivons dans une société de communciation qui a besoin de créer des événements, sportivo-politico-culturels en l'occurence.
En tant que citoyens-contribuables, nous avons toutefois le droit de nous demander qui supportera les frais de cette opération et à quel montant ils s'élèvent. 
Au fait, les citoyens de base comme nous n'ont certainement pas l'intention de subir le jumelage et de le laisser entre les mains des décideurs C'est pourquoi on peut imaginer que l'équipe du blog, italianophile, saura créer des liens avec ses homologues transalpins.
Petit jeu de mots pour terminer là-dessus: si Marcel va à Marano, alors Schweighouse est vraiment sans son Maire.


3 Politique énergétique.

Lancer un diagnostic énergétique des bâtiments communaux, c'est une bonne chose, bien sûr. Tout le monde est pour la limitation des gaspillages d'énergie.
Reste à définir ce que l'on entend par "bâtiment public", car il semble que le Maire en ait une conception plutôt large (du presbytère à l'ABCM, en passant par l'Union...). Et aussi quelles sont les intentions qui sont derrière. Par exemple, n'est-ce pas un bon moyen, une fois le diagnostic établi,  de placer une association dans une situation délicate, ou au contraire de financer des travaux pour une autre, ou encore de justifier l'aménagement d'une nouvelle Mairie ?
A suivre de très près, comme toujours.


4 Autres

- Aide à la formation BAFA/BAFD.

La municipalité propose de verser une aide plafonnée à 100 euros à tout jeune de Schweighouse qui souhaite suivre la formation pour le BAFA (animation) ou le BAFD (direction).
L'opposition estime qu'il faut une contrepartie de la part du jeune, qui devrait en échange s'engager dans une association de la commune pendant un certain temps. Sinon, pense-t-elle, on risque de crouler sous les sollicitations et chacun pourra y aller de sa demande de financement de stage dans n'importe quel domaine (conduites à risques...).
Là  encore, la position de l'équipe municipale paraît fondée. La formation BAFA/BAFD est particulière. Elle comporte une dimension civique et professionnelle à la fois. Un jeune qui la suit a des idées, de la ressources, une envie d'engagement et de service. Il ne semble pas qu'il faille exiger une contrepartie.
Un compromis a été trouvé, mais le brouhaha et l'heure tradive ont contribué à nous le rendre inaudible. Réponse dans le p.v.

 
- Réhabilitation du Centre Médico-Social.
Votée à l'unanimité, heureusement!

- Règlement intérieur de la bibliothèque.
Nouveaux tarifs, extension de la carte jeune aux moins de 18 ans  et nouvelles règles: Plus de documents empruntables, mais aussi des sanctions prévues en cas de non respect des délais et des biens empruntés.
C'est bien, il faut à la fois élargir les pratiques (lecture, DVD...), tout en reponsabilisant les utilisateurs.  Mais il faudra trouver des solutions pour empêcher les vols. Deux bibliothécaires pour toute la Villa, avec des bureaux en sous-sol: comment faire pour surveiller tous les étages? D'autant plus que nous avons remarqué la fâcheuse tendance de la municipalité à demander au personnel de la bibliothèque d'effectuer des tâches qui ne lui revient pas, comme faire le comptage des entrées lors de la soirée de présentation de la saison culturelle.

Mais c'est un autre sujet... que nous allons aborder en long, en large et en travers dans les prochains temps!





Pour plus de détails, n'oubliez pas de consulter le p.v de la réunion, qui sera affiché devant la Mairie et disponible sur le site de la commune.

Et surtout, n'hésitez pas à réagir!

A bientôt.

Vincent-002-copie-1Pour l'équipe du blog, Vincent FAVRE.

commentaires

Vincent FAVRE 24/09/2009 15:39


Gallantine,

Merci de trouver intérêt et plaisir à la lecture de notre compte-rendu alternatif. Cela nous donne bien évidemment envie de poursuivre notre démarche!

Il est indispensable de garder le moral, de conserver une bonne dose d'humour. La politique doit être joyeuse!
Je m'avance un peu en affirmant que nous garderons toujours cet état d'esprit, même dans les moments difficiles!

J'espère à  bientôt, sur le blog ou sur le terrain, par exemple demain au Conseil Populaire!

Vincent.


gallantine 24/09/2009 11:45


A défaut d'avoir l'autre compte-rendu de la mairie en ligne, on se délecte avec votre vision des choses. Heureusement qu'on (les citoyens de schweighouse) garde encore la bonne  humeur et le
moral............mais jusqu'à quand ????


Vincent FAVRE 21/09/2009 22:12

Saphi,D'abord, bien sûr, je tiens à vous remercier pour vos encouragements, au nom de toute la fine équipe du blog.Concernant le compte rendu officiel du conseil municipal, je tiens à rappeler à la décharge de la municipalité qu'il s'agit d'un procès verbal, donc d'une retranscription presque mot pour mot de la séance. Ce qui représente un travail énorme, autant pendant qu'après ladite séance. C'est d'ailleurs toujours la même personne qui s'en charge, ce qui est assez injuste mais désespérément classique. Il s'agit de Mme Marguerite MICHEL, élue de la majorité qui, du même coup, se trouve privée de participation aux échanges...Comme vous l'aurez remarqué, c'est bien souvent une femme que l'on désigne secrétaire, à l'unanimité évidemment car personne n'a envie de le faire en vérité.Je ne suis pas sûr que toutes les communes diffusent le p.v complet, comme la nôtre le fait sur le site. Toutefois, après le travail effectué par cette dame, les chefs de l'équipe, je veux dire le Maire et quelques adjoints, avec le DGS peut-être, regardent attentivement le résultat et peuvent je suppose modifier tel ou tel aspect.Ainsi, j'ai déjà noté plusieurs propos tenus par le Maire qui n'ont pas été retranscrits, par exemple le 9 février dernier, lorsqu'il a demandé la liste des participants de l'action citoyenne du même jour. Ou encore les passages des prises de parole de M. Gorzelanczyk écrits en gras ou en majscules, ou encore des commentaires du genre "Applaudissements de nombreux spectateurs" pour l'adjoint à l'économie et à l'emploi, alors que M. Weber ne serait applaudi que par quelques uns.Je pense que l'opposition devrait être plus vigilante encore qu'elle ne l'est et intervenir davantage en début de séance lorsque le p.v du conseil précédent est adopté.Les sommes dépensées sont en effet énormes, et je pense que ça n'est pas fini.Mais je crois que sur ce point, l'opinion est plutôt informée et alertée, car l'argent est toujours un sujet sensible, pour le meilleur et pour le pire...Concernant les impôts, je crois qu'un vrai débat sur la question serait le bienvenu.Car à mes yeux, le vieux réflexe antifiscaliste est une erreur. L'impôt est nécessaire. Le Maire s'est cru obligé, comme beaucoup, de promettre qu'il n'augmenterai pas les impôts. Je crois que c'est une erreur: il se ferme une porte. Cela dit, il n'hésitera pas à se contredire, comme il l'a déjà fait plusieurs fois.Nous sommes conscients que bien des facteurs font qu'un blog n'est pas lu par tous. Toutefois, la fréquentation est en hausse constante et nous nous installons durablement dans le paysage schweighousien. Mais depuis le début, nous savons que le virtuel ne suffit pas. La politique, c'est du réel.D'où des actions plus concrètes, sur le terrain, comme le Conseil Populaire.Le prochain a lieu vendredi qui vient à 19h30, devant le foyer avicole.Un article précédent détaille le programme et les consignes. Dans les points divers, rien n'empêche d'aboder ce sujet, et bien d'autres.Les idées ne manquent pas pour diffuser plus largement encore de l'information  et toucher de plus en plus de monde.A bientôt.Vincent.

saphi 21/09/2009 19:38

Bonjour Vincent,J'attends toujours avec impatience la diffusion du compte-rendu de la dernière séance du C.M.Comme beaucoup de citoyens en ont fait la remarque, il tarde. Evidemment je suppose qu'ils "pèsent les mots", 'peaufinent", "censurent" et en fin de compte on a droit à une énumération succinte sans grand intérêt.Merci infiniment pour le vôtre.Il est drôle, que dis-je, truculent mais avant tout très explicite. C'est le détail qui fait la différence.Je n'ai pas la possibilité d'y assister mais, croyez-moi, vos commentaires me donnent l'impression d'être aux premières loges. Même l'ambiance y est.Je n'aborderai que le problème des acquisitions immobilières qui vont bon train depuis des mois et en particulier les sommes astronomiques dépensées (une de plus), sans toutefois balayer du revers de la main les nombreux problèmes soulevés.Je pose la question: est-ce que l'ensemble de la population se rend vraiment compte de la situation?Votre blog est une précieuse source d'informations et de renseignements, mais reste inaccessible pour différentes raisons à bon nombre de personnes.Comment, alors, faire comprendre à l'ensemble de la population que, si ces dépenses démesurées devaient se poursuivre, ( apparemment les caisses sont encore pleines) viendra le moment où nous allons nous retrouver à devoir financer de façon conséquente toutes ces dérives.Le Maire a bien promis de ne pas augmenter les impôts mais n'a pas précisé de date.

Recherchez Sur Le Blog