13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 20:36

Oooh vous savez quoi ... lundi soir, il y a eu une manifestation dans notre commune. Ben oui, je vous assure, lundi , avant le conseil municipal une bonne centaine d'habitants de Schweighouse et des environs, tous vetus d'un vêtement orange, sont venus devant la maison communale pour protester. Vous vous rendez compte: une manifestation à Schweighouse sur Moder!


Mais c'est qui ces gens qui manifestent? Tout simplement des enfants et leurs parents qui voulaient avoir des explications sur le Relais culturel. Après tout, ils n'ont pas eu tort d'aller poser deux trois questions au Maire, parce que, vous savez quoi, depuis que l'association qui gérait le Relais culturel, Expressions Communes, a mis la clé sous le paillasson de la Villa, c'est la Mairie qui doit prendre la suite de la programmation jusqu'en juin, comme monsieur le Maire l'avait promis. C'est tout à son honneur, mais à première vue il n'informe pas assez les personnes concernées. Oh mon Dieu et des personnes concernées et pas informées il y en avait, je vous jure. Ben déjà tous les gens qui étaient là lundi et peut être bien plus.

Enfin, je vais vous dire ce qu'ils voulaient vraiment. C'est que tous ces petits bambins et leurs parents se demandent bien si les différentes activités, aussi bien les spectacles que les ateliers du Relais, vont vraiment se poursuivre. En plus, plusieurs parents avaient demandé des rendez-vous pour poser des questions à Monsieur le Maire, mais il ne les a pas reçus! Ça, c'est plus à son honneur...


Bref, ceci a donné cette manifestation. Ainsi, vers 18h45, les enfants qui voulaient savoir s'il pourraient encore faire de la danse africaine ou du théâtre ou encore de la musique, accompagnés de leurs parents, se sont rassemblés devant la Mairie munis de deux belles banderoles.

L'une en français : "Relais supprimé = Enfants sacrifiés = Citoyens indignés",

 

2008-02-9-Manif-Mairie-013

 

 

et l'autre en alsacien : "Marcel worum esch de « relais » dod? "(Marcel pourquoi le relais est mort?).

 

2008-02-9-Manif-Mairie-014

 

 

Et là, les manifestants ont commencé à scander des slogans pour faire venir le Maire avant le conseil municipal pour obtenir les fameuses explications. Oh, ils ont pas attendu longtemps, ça faisait déjà un certain temps que le Maire les guettait à travers les vitres de la Mairie. Il a donc décidé de sortir dès qu'il a vu la caméra de France 3, pour accueillir et faire rentrer tout ce beau monde. Brave homme ! Une fois tous à l'intérieur et après que le Maire ait lu les banderoles, la discussion débute. On peut pas dire que ce fut très calme, même si c'est resté très correct des deux cotés. Pourtant, tout avait bien commencé avec l'un des porte-parole, Vincent Favre, qui prend la parole et lit le texte suivant que je vous retranscris :

 



LETTRE OUVERTE A M.MARCEL SCHMITT, MAIRE DE SCHWEIGHOUSE

 

Monsieur le Maire, 

 

Nous, citoyens de Schweighouse et des environs, nous sommes déplacés ce soir en nombre, avec nos enfants faute d’avoir obtenu un rendez-vous. Nous ne sommes pas impolis, nous ne sommes pas de dangereux excités qui manipulent leurs enfants, nous sommes des citoyens en colère mais dignes qui en ont gros sur le coeur.

 Nous vous prenons au mot : « Il n’y aura pas de maison close à Schweighouse ».Alors, nous franchissons la porte de la Maison Communale, nous venons à vous pour vous dire que :

 
1 Nous déplorons la suppression du Relais Culturel Expressions Communes et estimons qu’il s’agit avant tout d’un règlement de comptes politicien, d’une affaire d’ambition, de pouvoir, d’une volonté de contrôle de la culture, ainsi qu’une entreprise basée sur des préjugés. Sans compter l’acharnement et la haine avec lesquels cela a été fait.
Que diriez-vous si le nouveau Maire de la commune dans cinq ans supprimait la Muse ? Ne seriez-vous pas attristé et en colère ? Accepteriez-vous sans broncher que l’on détruise le fruit d’un travail de longues années au service de la démocratisation de la culture ?

2 Nous regrettons la gestion déplorable de l’après-Relais par la municipalité. Depuis le début, nous avons été traités avec mépris : manque d’information, absence de transparence, informations vagues et contradictoires, arbitraire, deux poids deux mesures avec refus de rendez-vous pour certains et rendez-vous pour d’autres, mauvaise organisation, mensonges. Ainsi, certaines personnes ne savaient même pas que le spectacle du mardi 3 février avait lieu ! Elles n’ont pas pu être renseignées à la Mairie. Nous voulons être traités dignement, comme tous les autres citoyens qui méritent l’écoute et le respect.
Où est la continuité du service public ? Où est le respect de l’engagement moral ? Et celui du contrat ?

3 Nous souhaitons obtenir des informations précises et sûres quant à la continuité des activités et spectacles programmés. Pour cela, nous vous remettons une demande écrite de rendez-vous pour cette semaine avec une délégation représentative de parents-citoyens. Nous serons très vigilants quant à la suite que vous donnerez à cette sollicitation.
Par ailleurs, nous laissons la parole aux enfants qui ont des questions à vous poser. Car ce sont les enfants qui sont les victimes innocentes de votre politique, sacrifiés sur l’autel politicien.
Répondez-leur, Monsieur le Maire, expliquez-leur ce que nous ne saurions expliquer !

 

Comme quoi il fallait pas s'inquiéter. Les enfants et leurs parents voulaient montrer leur colère concernant la fin d'Expressions Communes. Ces mêmes personnes veulent juste prendre rendez-vous avec le Maire pour avoir des explications sur la poursuite ou non des activités d'Expressions Communes. Bon, comme dit, une discussion tout à fait respectueuse mais un peu orageuse a donc eu lieu après cela. Monsieur le Maire ne voulant donner aucune explication ni prendre de rendez vous sous la pression, il faudra attendre l'intervention d'une petite fille qui faisait de la danse classique au Relais qui demande au Maire pourquoi elle ne peut plus danser. Le Maire a répondu que ce sont les intervenants qui ne veulent plus venir. Mais bon, il doit bien avoir une raison sur le pourquoi ces intervenants ne veulent plus venir. Mais c'est un autre sujet, je vous en parlerai plus tard. Oh je vous cache pas que comme toutes les manifestations il y a eu deux trois dérapages verbaux, et des deux côtés !. Enfin tout le monde, le maire comme les manifestants, regrettent déjà ces propos déplacés prononcés pendant un moment un peu tendu.  



Finalement, le Maire a pris l'engagement solennel devant les personnes présentes (et même de Dieu lui-même au mépris des règles élémentaires de la laïcité!) qu'il recevrait une délégation de parents au plus vite. Tout dépendra de son agenda. Vous savez donc il est si occupé! 
Mon Dieu j'allais presque oublier de vous dire que tout à été filmé. Oui oui il y avait une caméra de France 3 et aussi les DNA. Tiens, je vous donne un lien pour aller voir le reportage. Attention faites vite il ne sera plus visible à partir de lundi 16 février. 
Lien : http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=b67a_1214part2&video_number=1

    Kevin-001So sur ce bisame alle et à bientôt! Kévin Kennel.

 2008-02-9-Manif-Mairie-009

 

2008-02-9-Manif-Mairie-017

commentaires

Vox Populi 02/03/2009 00:17

Comprendrez-vous une bonne fois, Elsasser, que le sport ne fait pas partie de la culture, même générale ? La culture physique est hors-sujet ! Je note cependant que vous progressez et n'incluez plus la pêche en rivière comme faisant partie des "choses de l'esprit".
Les parents de Schweighouse dont je suis ne "s'acharnent pas sur une page tournée" mais devront répondre pour longtemps à leurs enfants frustrés d'activités qui participaient à leur réalisation personnelle ; les Schweighousiens n'oublient pas aussi vite que vous le désirez le panel d'activités qui faisaient il y a peu tout l'intérêt d'habiter cette commune. La page d'Expression Commune est tournée mais quid des habitudes culturelles de nos enfants ? On n'oublie pas en un mois des habitudes de 8 ans !
Vous me proposez à moi, parent de Schweighouse, de mettre en place une nouvelle structure ? Comment le pourrais-je, seul ? Avec mes fonds personnels ? Insinueriez-vous que c'est aux parents de se substituer à la Commune, d'investir en privé et subventionner eux-mêmes dans une politique culturelle ? Vous nous prenez pour des nantis ?!
Il y a eu, certes, la perte d'emploi de ces 3 personnes mais le problème majeur est avant tout la disparition de toutes ces centaines d'heures d'activités culturelles destinées à notre jeunesse ! Les espaces culturels destinés aux jeunes sont inexistants dans le périmètre de notre commune (les relais culturels de Haguenau, Bischwiller et Saverne sont à destination des adultes et les ateliers jeune public sont bien moins variés qu'ils ne l'étaient à Schweighouse, renseignez-vous!). Le théâtre destiné à l'enfance et adolescence le plus proche est à Strasbourg (le TJP) et c'est le seul du Bas-Rhin! Vous voulez nous faire faire des kilomètres tout en défendant l'écologie et le développement durable ?
Contrairement à votre affirmation, je ne perds pas mon emploi, j'ai la chance de ne pas dépendre d'une structure publique telle que celle que vous défendez aveuglément. C'est un peu comme si je vous appelais monsieur l'adjoint ou Voltaire ou je ne sais quel nom de poisson !
Pour finir, je soulignerais votre dernier contre-sens : "créer des emplois qui font marcher l'économie" ne va pas de pair avec "développer une culture écolo" : on sait maintenant qu'une réèlle politique écologique implique la décroissance économique, seule perspective salutaire pour notre planète en péril.

Elsasser 22/02/2009 15:35

la culture générale peut inclure des connaissances aussi diverses que l’Histoire, la musique, l’art, la littérature, les sciences, l’astronomie, la géographie, la philosophie, le cinéma, le sport…

Pourquoi vous acharnez-vous sur une page tournée.
Vous qui avez l'esprit si créatif et une telle soif d'apprendre votre culture aux enfants de la région, mettez en place une nouvelle structure.
Mais le problème à mon avis n'est pas la perte d'une association culturelle à Schweighouse mais plutôt la perte d'emploi de 3 personnes. Des espaces culturels dans la région il y en a assez pour aceuillir la population demanderesse de Schweighouse (combien de personnes au fait ?)
Vous êtes d'ailleur pas les seuls à perdre votre emploi. Il vaut mieux par les temps qui courent créer des emplois qui font marcher l'économie de notre pays et développer une culture écolo qui transmettra à nos enfants une planète saine avec un environnement naturel et non bétonné.

Vox Populi 21/02/2009 01:44

Il est encore temps de rappeler à Elsasser ce que le dictionnaire entend par culture : "Soin apporté aux choses de l'esprit" et le mot culturel : "qui concerne la culture intellectuelle". Comprendrez-vous, Elsasser, qu'il ne s'agit pas là de pisciculture et que vous êtes, vous et votre maire, en pleine confusion sémantique ?
Devrai-je aussi vous rappeler que le football est un sport et non pas de la "culture de bas étage" comme vous l'affirmez ?
Mais qu'avez-vous donc tous à insister si lourdement avec la pêche, qui reste un loisir, une détente, qui se pratique le week-end, silencieusement au bord de l'eau et qui n'a rien de comparable avec une activité culturelle et artistique telle qu'elle se pratiquait jadis dans notre commune, avant que les KHMERS ROUGES ET BLANCS n'accèdent de peu à la mairie ?
Concernant les arbres centenaires, s'ils ont du être abattus, c'était qu'ils étaient pourris ou dangereusement bancals devant un espace devenu public (avez-vous déjà entendu parler de l'accident de Pourtalès qui a fait loi en France ?). Mais là où je vous trouve carrément écolo-intégriste, c'est quand vous prétendez que ces arbres ont été "arrachés pour mettre en place un espace qui ne sert à rien" alors que La Villa a vu des centaines d'enfants se réaliser dans de nombreuses activités, participer par classes entières aux spectacles ... S'il ne sert plus à rien, c'est depuis peu, depuis que les KHMERS ROT UN WISS ont fait table rase de toute activité et de tout spectacle en ce lieu à présent déserté.
Les citoyens de Schweighouse s'en souviendront lors des prochaines municipales, ils se souviendront de l'ancien rayonnement culturel de notre commune et cette municipalité(piscicole) restera dans les souvenirs comme le régime de Pol Pot dans le souvenir des Cambodgiens. Mais ça c'est une autre histoire ...

Kévin 17/02/2009 00:48

Monsieur Raoul Cervilagingel (et tous les autres intéressés) il y aura bien effectivement un article sur la réunion du samedi 14 février entre la délégation de parents et la municipalité prochainement sur le blog. Nous allons le rédiger au plus vite pour vous informer de la suite des activités du relais.

Cordialement. Kévin.

Raoul Cervilagingel 16/02/2009 23:37

Heu ... des infos sur la réunion en mairie le 14/02 à 9h30 ??

Elsasser 16/02/2009 19:37

Bien sûr ce sont des petites choses constructives que l'ancienne municipalité n'a jamais faite. Par contre pour ce qui est de l'urbanisation et de l'abbatage d'arbre, pour ca ils étaient très fort. Je sens toutefois que votre goût pour la culture est trop raffiné ce qui vous permet sans doute de snober la culture de bas étage comme le foot, la pêche ou autres. Rien ne vous empeche de monter votre association de danse ou autre si vous êtes vraiment habités par ces loisirs. En plus les jeunes de notre village qui ont perdus leurs activités sauront les retrouvés.

Edgar Xylofonfratz 16/02/2009 18:59

Elsasser, parce-que toi tu "réfléchis pour construire" ??? Depuis que la municipalité est au pouvoir, elle a fait plus de démolition que de construction (Expression Communes en est l'exemple majeur). Elle a fait quelques petites choses, comme déplacer le marché du samedi de 5 mètres (inauguré au champagne payé par la Commune ...), mettre un peu de peinture devant un STOP, ... et des choses peut-être plus cachées (magouilles immobilières ? autres ?). Au fait, le Maire ne perd pas le nord en offrant une grande partie du trottoir devant la mairie pour que son gendre puisse exposer ses bagnoles lors de la fête des rues ... Mais ça, c'est une autre histoire ...

Kévin 16/02/2009 18:58

Ben vous avez bien raison Elssasser il est bien plus facile de critiquer et de démolir que de réfléchir pour construire. Nous avons eu la preuve au sein de la commune cette année avec la fin d'Expressions Communes et relais culturel.

Sinon il est aussi vrai que nous citoyens devons être vigilant à une urbanisation galopante qui risquerée de défigurer notre village. Deplus je suis le premier à attendre la réfonte du ban de Schweighouse prévu par notre maire dans son programme. J'espère l'avoir bientôt!

Enfin il est vrai que la verdure est très important et apporte énormement de bienfait, malheureusement souvent invisible, tout comme la culture. Que pensez vous de proposer à la municipalité de faire un moratoire sur l'abattement des arbres à Schweighouse?

Kévin.

Elssasser 16/02/2009 07:42

"Il est bien plus facile de critiquer et démolir que de réfléchir pour construire."

-Pour l'instant aucun arbre centenaire arraché pour mettre en place un espace qui ne sert à rien.
-Pas d'urbanisation galopante que de la rénovation

Réfléchissez bien à ce que vous dites.

Elssasser

vox populi 16/02/2009 02:00

Edifiant, ce reportage de France 3, où l'on peut entendre le maire dire sans rougir que
"un club de foot c'est de la culture,
une association de pêche c'est de la culture, la danse classique c'est de la culture,
parler l'alsacien c'est de la culture,
enseigner l'allemand c'est de la culture"...
Alors là, aucun rapport avec la choucroute !
Faut réfléchir avant de parler !!!
Le comble c'est de l'entendre dire qu'Expression Commune s'est "sabordée" alors que ça fait 8 ans que lui et les mauvais démons qui l'entourent ne font que dénigrer et menacer le projet. La destruction du projet culturel a toujours été leur seul cheval de bataille, car il est bien plus facile de critiquer et démolir que de réfléchir pour construire.
Dans le reportage, Schmitt nous assène aussi (fort de son audit financier truqué) que la culture coûte "presque 23% du budget communal" alors que la Ville de Strasbourg consacre jusqu'à 25% de son budget à la culture : ce sont les collectivités territoriales et spécialement les communes à qui il appartient de financer et d'organiser les politiques culturelles, une ville comme Strasbourg l'aura compris, préférant voir ses habitants s'adonner à des activités culturelles plutôt que de voir ses citoyens dériver vers le chaos qui guette nos sociétés froides et bétonnées.
Du béton, c'est cela qu'ils nous préparent, au vu des diverses maisons que la commune vient d'acquérir à prix d'or pour on ne sait quels projets immobiliers, comme la maison Bock qui ne valait pas un clou ... au fait, Bock, ce serait pas le nom d'un des nombreux adjoints du maire ??? Mais ça c'est une autre histoire ...

Recherchez Sur Le Blog