22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 22:14

Lançons le débat des idées pour la campagne des élections municipales de 2014 et commençons fort, avec la culture.

 

La culture, ça rapporte en France !

 

Cette chronique débute par un sujet qui nous tient à cœur  sur le blog : la culture, et en particulier son coût. Ainsi, la culture apporte et participe au développement collectif ou individuel mais rapporte aussi au point de vue des finances ! 

 

Pour vous le prouver je vous conseille de lire, si ce n'est pas déjà fait, le premier rapport commun du ministère de la Culture et du ministère des Finances sur le sujet.

En résumé, 300 pages plus tard, on apprend que la culture coûte à l’État et aux collectivités locales (dont les communes) 21,5 milliards d'euros, mais rapporte 57,8 milliards. La culture représente ainsi 3,2% du PIB (Richesse produite en un an par un pays), soit autant que l'agriculture, mais sept fois plus que l'industrie automobile.

 

La culture, ça rapporte à Schweighouse.

 

D'après cette étude, l'argument principal de Schweighouse Autrement lors des municipales de 2008 tombe à l'eau, car la culture peut avoir un coût, mais elle rapporte bien plus !

 

Ains,i Marcel Schmitt et ses futurs colistiers sont priés de ne pas réutiliser cet argument, car quand on y regarde de plus près on comprend mieux l'apport financier de la culture.

Par exemple, la culture représente une quantité non négligeable d'emploi. À Schweighouse il y a déjà les employés municipaux, mais aussi l'ensemble des intervenants aux activités ou aux spectacles ou encore l'ensemble des prestataires de services, comme des imprimeurs pour les programmes.  

 

La culture, ça rapporte en 2014 ?

 

Donc, la culture rapporte aussi à l'économie. C'est pourquoi une fois ce raisonnement accepté, le débat peut démarrer, car la culture se doit de figurer dans la campagne, mais il ne faut pas se focaliser sur son prix. 

 

Voici quelques pistes pour lancer le débat.

 

Une des propositions peut être de conserver les structures municipales : K'artonnerie, Ateliers et bien entendu la Bibliothèque, mais aussi de soutenir les structures associatives : la Muse, le festival Summerlied ou l'Association de généalogie et d'histoire de Schweighouse.

C'est peut-être étonnant pour certains d'entre vous qui voyez les membres de ce blog comme des défendeurs acharnés de feu Expressions Communes. Au contraire, il ne faut pas faire les mêmes erreurs qu'en 2008-2009. La K'artonnerie existe. Pourquoi changer cette structure ou son nom ou pire la détruire, juste parcequ'elle est le fruit de Schweighouse Autrement ?

 

Non il est plus judicieux de renforcer la politique culturelle qui existe à Schweighosue à travers ses structures et c'est une autre proposition. Avoir ainsi une politique culturelle tourné evers le public adulte, mais surtout vers le jeune public. C'est pourquoi il est essentiel de proposer de revenir à un lien fort entre la culture et l'éducation. Par exemple, la programmation de la K'artonnerie ou de la bibliothèque doit se faire en concertation avec les écoles et le corps enseignant. 

Ce lien peut être renforcé avec un seul adjoint de l'éducation et de la culture. Cela permet d'avoir un seul responsable politique, mais aussi de faire des économies sur le budget en regroupant scs deux délégations.

Enfin, une troisième et dernière proposition serait de donner un second souffle à des structures existantes comme la bibliothèque et la salle de cinéma ou de porter avec des associations une politique patrimoniale quasi inexistante à Schweighouse.

 

 

 

Pour finir, selon vous allons-nous voir ces propositions dans les listes engagées dans la campagne des municipales ?

 

 

Kévin Kennel.

La culture, ça rapporte.

commentaires

Recherchez Sur Le Blog