21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 15:34

Salut bisame,


Aucun membre de l'équipe du blog n'a pu se rendre au dernier Conseil municipal, mais en voici un compte rendu alternatif, surtout que ce dernier conseil de 2013 est très symbolique de l'action de la municipalité et de notre maire Marcel Schmitt.


 

L'INEFFICACITE de la municipalité Schmitt


Pour en juger il suffit de comparer deux projets liés à la Com com d'Haguenau et débattus le 25 novembre dernier.


D'un côté le projet « Pôles Gares », piloté par Haguenau, qui consiste à réaménager les gare ferroviaire (SNCF) et routières (réseau 67, Ritmo, auto-partage, vélo) d'Haguenau devenue obsolète, en pôle d'échanges multimodal avec une meilleure accessibilité pour les personnes à mobilité réduite et pour les transports doux.
Le projet est « qualifié d'exemplaire par l’État » notamment pour sa concertation avec l'ensemble des partenaires et la participation des citoyens, dans le cadre du PLU d'Haguenau, qui en font « une appréciation très positive ».
Le seul manque à mon humble avis est la non-prise en compte de la gare de Schweighouse elle aussi obsolète sur plusieurs niveaux.

 

De l'autre côté le projet du périscolaire, dirigé par Schweighouse, qui est entièrement à revoir ! En effet l'implantation du périscolaire sur le site de la maison Martin est impossible à cause de la ligne haute tension. Il faut y voir ici l'échec de la politique d'acquisition désastreuse de la municipalité Schmitt qui n'est efficace qu'à vider les caisses de la commune (4,7 millions depuis 2008 ! ). Aujourd'hui il faut lancer une nouvelle étude d'implantation et dépenser 50 000 euros en plus de tous les frais déjà lancés.
L'objectif officiel est de trouver un lieu pour le périscolaire et le restaurant scolaire, ainsi que pour une nouvelle école regroupant les écoles maternelles de la Marelle et du Bocksberg (elle aussi sous la ligne haute tension). On revient ainsi quasiement au projet de l'équipe Loesch avec un agradissement de l'école du Bocksberg avec des nouvelles salles de salles et un périscolaire plus grand. L'objectif officieux est de regrouper l'ensemble sur le site de l'école primaire en se servant du terrain rue du moulin acheté lui en 2002. Le problème est que l'école primaire vient tout juste de sortir de travaux et il faudrait là aussi tout revoir dans le cadre d'un nouveau projet.
Dans l'immédiat il est prévu d’installer des bâtiments provisoires pour le périscolaire et le restaurant scolaire en privant les élèves de l'école primaire de la moitié de leur cour.

 

LE RENIEMENT de la liste Schweighouse Autrement

 

L'eau est revenu à l'ordre du jour lors du CM, avec la mise en place d'une tarification progressive et sociale de l'eau. Ainsi Schweighouse Autrement veut nous faire croire qu'il concrétise un engagement fort de leur mandature. En reprenant le programme de 2008 de Schweighouse Autrement c'est tout l'inverse. Déjà aucune étude n'a été lancé pour trouver une solution alternative à la délégation de service public accordé à la Lyonnaise des eaux pour l'eau potable. Au contraire c'est l'assainissement qui a connu un changement avec le transfert à la SDEA. Puis surtout aucune trace de cette tarification progressive et sociale dans leur programme. C'est une bonne chose, mais possible grâce à une loi des derniers gouvernements et non de la municipalité Schmitt.
Ainsi lors du prochain relevé du compteur d'eau nous aurons tous quatre tarifs progressifs. Un premier tarif égale à l'eau vitale de 0 à 30 m³, un second tarif correspondant à l'eau vitale de 31 m³ à 100 m³, un troisième tarif pour l'eau de confort de 101 m³ à 4000 m³ et un quatrième tarif pour la consommation d'eau supérieure à 4000 m³.
L'objectif d'inciter les consommateurs à réaliser des efforts et à faire attention sous l'effet d'une pression tarifaire.

 

Par contre concernant la tarification sociale rien n'est prévue selon moi. Pas de tarif pour les ménages modestes ou d'aide d'organismes étatiques. Alors pourquoi appeler cela une tarification sociale ?

 

Enfin il est étonnant que la municipalité et en particulier Marcel Schmitt n'ait pas voulue mettre en place une tarification éco solidaire. Cependant pour notre Maire, si "écolo" et selon le programme de Schweighouse Autrement l'eau figure dans la rubrique environnement.
Cette nouvelle tarification est pourtant misée en place par la Lyonnaise des eaux et la municipalité de la ville de Dunkerque par exemple. La facturation de l’eau prend en compte les volumes consommés, les ressources et la composition des foyers, mais aussi la création d'un fonds « eau durable » pour encourager les investissements des acteurs économiques pour réduire leur consommation d'eau et aurait tout son sens dans notre zone commerciale et industrielle.

 

LA MANIPULATION

 

Je reviens ici sur la validation par les conseillers municipaux du bilan de la fréquentation de la saison 2012-2013 de la K'artonnerie, sa meilleure saison et qui bat même feu Expressions communes.

 

En effet en 2007-2008, Expressions communes a réuni 4320 personnes et en 2012-2013, la K'artonnerie comptabilise 4658 personnes. Néanmoins pour Expressions communes il n'y a pas la fréquentation des ateliers, de la soirée de présentation ou encore les animations festives. Puis surtout quand on regarde les chiffres en détails on remarque qu'Expressions communes a touché 3010 scolaires, contre 1826 soit 40% de moins pour la K'artonnerie. Dernière chose il faut noter que les ateliers actuels hors temps scolaires sont fréquentés à 0%, alors qu'ils furent complets sous Expressions communes.

 

Ainsi le bilan de la K'artonnerie n'est pas aussi bon que ce que veut nous faire croire Schweighouse Autrement et la plus grande manipulation concerne le coût. La municipalité nous fait croire qu'ils ont réussi à faire mieux et moins cher. Alors oui le coût des spectacles est en baisse, mais le budget global de la culture est en hausse : 380 000 euros en 2008 et 420 000 en 2012 !

 

LE MENSONGE de Marcel Schmitt

 

Lors de ce Conseil municipal il est possible de faire un bilan financier du lotissement Krautgarten :

 

Dépenses : 1 203 524 euros

Recettes : 867 045 euros

 

Manque à gagner pour la Commune : 336 479 euros qui s'explique car la municipalité Schmitt n'a pas voulu vendre toutes les parcelles et surtout elle a revendu en moyenne l'are moins cher qu'acheté.

 

Mais surtout j'aimerai rappeler à notre maire et à vous lecteurs, une parole de ce premier tenue lors du CM du 21 janvier 2013 : 

 

« En résumé, on emprunte 1 200 000 € pour le lotissement Haslen et 600 000 € pour le lotissement Krautgarten et on intègre tout cela dans un seul budget annexe. L’argent qu’on dépense rentrera à nouveau à l’euro près dans les caisses de la commune, à court terme pour le lotissement Krautgarten et à moyen ou long terme pour le lotissement Haslen. Nous ne perdons pas un centime d’euro sur ces opérations ».

 

Joli mensonge n'est ce pas ?

 

ET LE RESTE

 

Pour finir Marguerite Michel fut la secrétaire de séance, diverses subventions furent attribuées et des modifications ont eu lieu dans le personnel communal.

 

Sur ceux, n'hésitez à compléter ce compte-rendu.

 

Kévin Kennel

Compte-rendu du conseil municipal du 25 novembre

commentaires

Recherchez Sur Le Blog